1

parquer

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

parquer(verbe intransitif, verbe transitif)

Enfermer, mettre dans un parc, dans un parking.
Etre dans un parc.

Les synonymes Mediadico de parquer :

2 : parquer: entasser, rassembler, accumuler, enfermer, ranger, réunir, garer, stationner, arrêter.

Les synonymes Word de parquer :

3 : garer, ranger

Les synonymes WordNet de parquer :

Les antonymes de parquer :

déranger, mélanger, circuler


2

Définition du dictionnaire Littré

> PARQUER
Prononciation : par-ké
, je parquais, nous parquions, vous parquiez ; que je parque, que nous parquions, que vous parquiez, v. a.
Sens 1
Mettre dans une enceinte, dans un parc. Parquer des boeufs.
Enfermer un troupeau dans une enceinte non couverte, qu'on transporte dans le champ à différentes places, pendant plusieurs mois de l'année, pour le fertiliser par l'urine et la fiente des animaux.
Faire parquer un champ, y faire parquer un troupeau.
Parquer des huîtres, les mettre dans les clayères.
Sens 2
Terme militaire. Procéder à l'installation d'un parc.
Sens 3
Fig. Renfermer, en parlant des personnes.
Sens 4
V. n. Être dans un parc. Les moutons ne parquent pas encore. L'artillerie parquait dans la plaine.
Sens 5
Se parquer, v. réfl. Établir un parc. Nos artilleurs se parquèrent du côté de la rivière.
HISTORIQUE
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Parc.
> PARQUE
Prononciation : par-k'
s. f.
Sens 1
Chacune des trois déesses qui filaient, dévidaient et coupaient le fil de la vie des hommes (on met une majuscule) ; elles appartiennent au polythéisme latin. Les Parques sont Clotho qui file, Lachésis qui dévide, et Atropos qui coupe le fil de la vie.
Sens 2
La mort.
Sens 3
Les Parques du Nord sont les Valkyries.
HISTORIQUE
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Lat. Parca, que quelques-uns tirent de parcere, épargner, par antiphrase, attendu que les Parques n'épargnent personne. Preller le rattache à partus, enfantement, y voyant des déesses présidant aux naissances ; mais comment expliquer le t changé en c ? D'autres rapprochent parca de pars, partiri.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> PARQUE
n. f.
Chacune des trois déesses de la Fable, nommées Clotho, Lachésis et Atropos, qui filent, dévident et coupent le fil de la vie des hommes. On met ici ce mot parce qu'il entre dans plusieurs expressions figurées pour signifier la vie et la mort. Les ciseaux de la parque. La Parque a tranché le fil de ses jours.

> PARQUER
v. tr.
Mettre dans un parc. Parquer des boeufs, des moutons. Parquer des juments poulinières, des pouliches, des poulains. Parquer des huîtres pour les engraisser.

Il se dit aussi en parlant des Munitions à l'armée. On parqua l'artillerie, les vivres en tel endroit. Nos artilleurs se parquèrent du côté de la rivière.

Par analogie, il signifie Enfermer dans un espace étroit. Les agents parquèrent au poste de police tous ceux qu'on avait arrêtés.

Il signifie, figurément et familièrement, Enfermer dans un emploi, dans une attribution spéciale. Il voulait me parquer dans cette fonction, sans qu'il me fût permis de m'occuper d'autre chose.

Intransitivement, Les moutons ne parquent pas encore. Faire parquer des boeufs, des juments. L'artillerie parquait le long du bois.

4

Anagrammes de parquer

Nombre de lettres :

Mots précédents
paroxyton
parpaillot,e
parpaing

Mots suivants
parquet
parquetable
parquetage