1

placer

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

placer(verbe pronominal, verbe transitif)

placer(nom masculin)

Emplacement où l‘ on trouve de l‘ or, du diamant, des gemmes, etc.

Homonymes - paronymes
placet( demande par écrit).

Les synonymes Mediadico de placer :

3 : de l' argent: mettre, déposer, investir.

Les synonymes Word de placer :

Les synonymes WordNet de placer :

2

Définition du dictionnaire Littré

> PLACER
Prononciation : pla-sèr
s. m.
Nom donné, dans la Californie et l'Australie, aux lieux où l'on trouve de l'or. Les placers de la Californie.
ÉTYMOLOGIE
Esp. placel (ahora se llama placer, dit le Dictionnaire de Salva), banc de sable, d'où, suivant le même dictionnaire, sables aurifères.
> PLACER
Prononciation : pla-sé. Le c prend une cédille devant a et o ; plaçant, plaçons
v. a.
Sens 1
Mettre dans une place, dans un lieu, en parlant des personnes.
Absolument. Indiquer les places dans une cérémonie, dans une assemblée. Il fut chargé de placer.
Il se dit de la place dans le temps.
Sens 2
Il se dit aussi des choses que l'on met dans un lieu. Placer des meubles dans un appartement.
Sens 3
Au jeu de paume, placer bien la balle, pousser la balle avec la raquette, afin qu'elle aille frapper l'endroit qu'on veut.
On dit dans le même sens : Ce joueur place bien son coup.
Terme de manége. Placer un homme à cheval, le mettre à cheval dans la position où il doit être.
Placer un cheval, le maintenir en équilibre dans tous les mouvements qu'on lui fait exécuter, ou, simplement, le mettre dans une certaine position pour le faire voir.
À l'escrime, placer bien son coup, porter une botte avec adresse et sûreté.
Sens 4
Fig. Faire entrer dans une maison, dans une famille. Il a bien placé sa fille.
Procurer un poste, un emploi, un établissement.
Placer un domestique, lui procurer une condition.
Sens 5
Placer de l'argent, le prêter à intérêt.
Placer de l'argent, se dit aussi de l'emploi qu'on en fait pour en retirer une rente. J'ai placé mon bien à fonds perdu, en une terre.
Sens 6
Terme de commerce. Faire le placement, opérer le débit, la vente. Placer des denrées, des étoffes, des articles de commerce. Placer un ouvrage littéraire.
Dans un sens analogue, placer des billets de loterie, des billets de spectacle.
Sens 7
Fig. Donner un rang, une position. Ses vertus le placent parmi les plus honnêtes citoyens de la ville.
Placer dans un testament, faire un legs.
Sens 8
Il se dit des choses auxquelles on attribue, par métaphore, une place qui n'est qu'idéale. Le philosophe place le bonheur dans la vertu.
Placer un mot, un propos, etc. le dire dans un moment où il peut produire de l'effet.
Placer un mot, dire quelques paroles.
Placer un nom sur un visage, dire le nom de la personne que l'on voit.
Placer bien, placer en bon lieu son amitié, son affection, sa confiance, les donner à des personnes qui en sont dignes.
Placer bien ses grâces, ses faveurs, choisir des personnes de mérite pour leur accorder des grâces, des faveurs.
Placer bien ses charités, ses aumônes, les faire à des personnes qui les méritent.
Sens 9
Se placer, v. réfl. Prendre une place.
Terme de manége. Se placer à cheval, être placé à cheval, y être dans une bonne et belle position.
Sens 10
Être mis en une certaine ordonnance.
Se mettre en une certaine place.
Sens 11
Prendre un rang.
Obtenir un emploi, une dignité.
Entrer en condition dans une maison pour quelque travail, quelque service.
ÉTYMOLOGIE
Place. Placer ne paraît être venu en usage qu'au commencement du XVIIe siècle ; on trouve placement dans D'AUBIGNÉ.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> PLACER
v. tr.
Situer, mettre dans un lieu. Bien placer un édifice, une maison. Il a tant de meubles, qu'il ne sait où les placer. Où placerez- vous tout ce monde-là? On les plaça suivant leur rang et leur dignité. Placez-vous où vous pourrez. Fig., Son génie l'a placé au premier rang des écrivains de son siècle. Les circonstances l'ont placé dans les situations les plus heureuses, les plus difficiles. Il s'est placé par ses exploits au rang des plus fameux héros.

Il se dit absolument, en parlant de Celui qui est chargé de donner, d'indiquer les places, dans une cérémonie, dans une assemblée. Il fut chargé de placer.

Au jeu de Paume et au jeu de Tennis, Placer la balle, La lancer de manière qu'elle aille tomber où l'on veut. Il place bien la balle. On dit dans le même sens Il place bien son coup. Un coup bien placé. On dit aussi, en termes d'Escrime, Placer bien son coup.

En termes de Manège, Placer un homme à cheval, Lui enseigner les premiers principes de l'équitation et lui donner une bonne position à cheval. Placer un cheval, Le mettre bien en main, de façon qu'il exécute avec aisance tous les mouvements que lui commande le cavalier.

Placer un propos, un mot, etc., Le dire en un certain moment, en une certaine occasion et pour un certain effet. Placer un mot à propos. Savoir placer une citation, un proverbe. Il place à tort et à travers ses anecdotes. Si vous trouvez à placer ce que je vous dis, n'y manquez pas.

Placer bien ses charités, ses aumônes, Faire ses charités, ses aumônes avec discernement. On dit de même Placer bien ses faveurs, ses bienfaits, ses libéralités.

Placer bien son affection, son amitié, sa confiance, Donner son affection, son amitié, sa confiance à des personnes qui en sont dignes.

Placer de l'argent, Le prêter à intérêt, lui faire rapporter un intérêt, l'employer d'une façon qui permette d'en tirer profit. Il a beaucoup d'argent et il ne trouve pas où le placer. Il a de grosses sommes placées. Placer son argent dans les banques, en banque. Placer de l'argent en fonds d'État. Il a placé son argent à fonds perdu, en terres, en valeurs industrielles. Placer son argent dans une entreprise.

Placer des marchandises se dit du Fait de servir d'intermédiaire entre les producteurs ou fabricants et les marchands au détail ou les acheteurs.

Placer une personne, Lui donner, lui procurer un emploi, une situation. Il avait trois enfants, et il les a tous placés avantageusement. Placer un commis. Placer un domestique. On dit aussi Se placer, Entrer dans une maison pour quelque travail, pour quelque service rétribué. Il s'est placé dans une maison de commerce. Il cherche à se placer.

Avoir le corps bien placé, la poitrine, les épaules bien placées, Les avoir dans la position où il convient.

Fig., Avoir le coeur bien placé, Avoir de l'honneur, de la vertu, n'avoir que des sentiments d'honnête homme. On dit dans le sens contraire Avoir le coeur mal placé.

C'est un homme qui serait bien placé partout, C'est un homme fait pour être admis dans les sociétés les plus fermées, c'est un homme qui se montrerait apte aux emplois les plus divers.

En termes de Courses, Chevaux placés, Ceux qui arrivent second ou troisième.

Être bien placé pour se dit d'une Personne en situation de... Je suis très bien placé pour vous renseigner.

> PLACER
(On prononce l'R.) n. m.
Mot emprunté de l'espagnol, par lequel on désigne les Emplacements où l'on trouve de l'or.

4

Anagrammes de placer

Nombre de lettres :