1

promettre

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

promettre(verbe pronominal, verbe transitif)

Difficultés orthographiques
promettre monts et merveilles.

Les synonymes Mediadico de promettre :

Les synonymes Word de promettre :

Les synonymes WordNet de promettre :

Les antonymes de promettre :

démentir, désavouer, contester, nier, abjurer, risquer, exposer, ébranler, saper, désespérer


2

Définition du dictionnaire Littré

> PROMETTRE
Prononciation : pro-mè-tr'
v. a.
Se conjugue comme mettre.
Sens 1
S'engager verbalement ou par écrit à quelque chose.
Promettant... obligeant... renonçant... formule que les notaires emploient par abréviation à la fin de quelques actes.
Absolument.
Promettre monts et merveilles, faire toutes sortes de promesses avantageuses.
Promettre plus de beurre que de pain, promettre plus qu'on ne veut ou peut tenir.
Par plaisanterie. Promettre d'excellentes choses.
Promettre quelqu'un, promettre sa visite, sa société.
Sens 2
Familièrement. Assurer qu'une chose sera. Je vous promets qu'il sera puni.
Sens 3
Annoncer, prédire, avec un nom de personne pour sujet. Je vous promets du beau temps pour demain.
Faire espérer.
Annoncer, avec un nom de chose pour sujet.
Sens 4
Se promettre, c'est-à-dire promettre à soi, espérer.
Se promettre signifie aussi prendre une ferme résolution. Il se promet de profiter de vos sages avis.
Sens 5
V. n. Faire espérer, donner des espérances, en parlant de choses. Les blés, les vignes promettent.
Il se dit aussi des personnes.
Sens 6
Se promettre, v. réfl. Promettre sa propre personne.
PROVERBES
Au riche ne promets rien, et au pauvre ne lui manque pas, se dit parce que l'un pourra te contraindre et que tu fais tort à l'autre.
Promettre et tenir sont deux.
Ce n'est pas tout de promettre, il faut tenir.
Il se ruine à promettre, et s'acquitte à ne rien tenir, ou s'enrichit à ne rien tenir, c'est-à-dire il promet beaucoup et ne tient rien.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Bourg. i te premô, je te promets ; wall. promett ; prov. prometre ; espagn. prometer ; ital. promettere ; du lat. promittere, de pro, en avant, et mittere (voy. METTRE).
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE
PROMETTRE. Ajoutez : - REM. Malherbe a joint promettre à un infinitif sans de : vingt et cinq écus, moyennant lesquels je promettais relâcher ledit Sauvecanne, Lexique, éd. L. Lalanne.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> PROMETTRE
(Il se conjugue comme METTRE.) v. tr.
S'engager verbalement ou par écrit à quelque chose. Être exact à tenir ce qu'on a promis. Vous m'aviez promis de l'argent à Pâques. Je vous promets bien que je ferai tout mon possible, mais je ne vous promets pas de réussir. Il m'a promis de venir me voir. C'est un homme qui promet toujours, qui promet tout et qui ne tient rien. Il lui a promis obéissance. Ils se sont promis fidélité l'un à l'autre.

Prov., Promettre et tenir sont deux, Il y a grande différence entre promettre et tenir. On dit aussi encore : Ce n'est pas tout de promettre, il faut tenir.

Fig., Promettre monts et merveilles, Promettre toutes sortes de choses avantageuses. Cela se dit ordinairement de Ceux qui, pour engager quelqu'un à faire ce qu'ils désirent, lui promettent beaucoup plus qu'ils ne veulent ou ne peuvent tenir.

Fig. et pop., Promettre plus de beurre que de pain, Promettre plus qu'on ne veut ou qu'on ne peut tenir.

PROMETTRE s'emploie figurément et signifie Annoncer, prédire. Il se dit des Personnes et des choses. Vous nous promettez sans cesse votre ami et il ne vient jamais. Je vous promets du beau temps pour demain. Voilà un ciel qui nous promet de l'orage. Voilà un temps qui promet de la chaleur, du froid, de la pluie. Cette campagne promet une riche moisson. La force de leur armée leur promettait une victoire facile. Son regard, son accueil nous promettait plus de sérénité qu'il n'en a mis dans cet entretien.

PROMETTRE s'emploie aussi absolument au figuré et alors il signifie Faire espérer, donner des espérances. Il se dit des Personnes et des choses. Ce jeune homme promet beaucoup. Cet enfant promet. Il promettait beaucoup dans sa jeunesse. Les blés promettent beaucoup cette année. Voilà qui promet. Cette entreprise promet beaucoup ou simplement promet.

PROMETTRE signifie aussi Assurer qu'une chose sera. Je vous promets que je ne le ménagerai pas. Je vous promets qu'il s'en repentira. Il est familier en ce sens.

SE PROMETTRE signifie Espérer. Il se promet cela de votre bonté. Il se promet d'y être bientôt. Je n'oserais me promettre que vous me ferez cet honneur. Je m'étais promis plus de plaisir que je n'en ai eu. Qui peut se promettre d'éviter un tel malheur? Je ne me promets aucun fruit de cette démarche.

Il signifie aussi Prendre une ferme résolution. Elles se sont bien promis de ne plus remettre les pieds dans cette maison. Je me promets bien de profiter de vos conseils. Je me suis promis de ne jamais le recevoir.

Le participe passé
PROMIS s'emploie adjectivement. C'est chose promise.

La terre promise, La terre de Chanaan, que Dieu avait promise an peuple hébreu.

Fig., C'est la terre promise, se dit d'un Pays riche et fertile.

Prov., Chose promise, chose due, On est obligé de faire ce qu'on a promis.

PROMIS, ISE, s'emploie aussi substantivement au sens de Fiancé, fiancée. Le promis, la promise. Les promis.

4

Anagrammes de promettre

Nombre de lettres :
5

Mots Proches de promettre