1

queue ou queux

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

queue(nom féminin)

Appendice terminal du tronc d‘ un grand nombre d‘ animaux.
Pétiole des feuilles.
Pédoncule.
Se dit de tout ce qui a la forme d‘ une queue.
File de personnes qui attendent leur tour.
Ce qui est à la fin d‘ une suite ordonnée.
Partie d‘ une chevelure nouée par- derrière.
Canne de billard.

A la queue leu leu l'un derrière l'autre.


Propulsion Queue de poussée : poussée résiduelle d'un propulseur en fin de combustion.(Anglais: thrust decay)

Difficultés orthographiques
des montages en queue d‘aronde.
des queues de cheval( coiffure).
des queues de chevaux.
finir en queue de poisson.
faire la queue.
des pianos à queue.

queue ou queux(nom féminin)

Homonymes - paronymes
queux( maître queux).
que( pronom, conjonction, adverbe).

Les synonymes Mediadico de queue ou queux :

1 : foule: file, attente.

Les synonymes WordNet de queue ou queux :

Les antonymes de queue ou queux :

bec, bouche, cap, confluent


2

Définition du dictionnaire Littré

> QUEUE
Prononciation : keue
s. f.
Sens 1
Partie qui termine par derrière le corps de la plupart des animaux.
Fig. Cela n'a ni queue ni tête, cela est en dépit du bon sens.
Fig. Tirer le diable par la queue, voy. DIABLE, n° 2.
Sens 2
Chez les quadrupèdes, prolongement plus ou moins étendu qui termine postérieurement le tronc d'un grand nombre d'animaux, et qui a pour base les os coccygiens.
Queue prenante, voy. PRENANT.
Coup de queue, coup donné avec la queue.
Fig.
Fig. Il n'en reste pas la queue d'un, d'une, il n'en reste aucun, aucune.
Fig. Vous n'en verrez plus ni queue ni oreilles, se dit d'une chose perdue, abîmée.
Fig. S'en retourner la queue entre les jambes, se dit de ceux qui sont confus de ce que quelque chose ne leur a pas réussi (locution prise du chien qui, repoussé, honteux, met sa queue entre les jambes).
Il en est pourvu comme un singe de queue, se dit d'une personne qui manque de quelque chose.
Fig. Se fouetter avec une queue de renard, se dit de ceux qui, vivant délicatement, font semblant de se mortifier.
Terme de blason. Se dit particulièrement de la queue d'un cerf quand l'animal n'est pas nommé.
Pacha à une queue, à deux, à trois queues, pacha qui a droit de faire porter devant lui une, deux, trois queues de cheval.
Goût de queue de renard, voy. GOÛT, n° 2.
Sens 3
En parlant des chevaux, queue à l'anglaise, queue que l'on a écourtée et dont on a coupé les muscles abaisseurs, pour qu'elle se tienne relevée ; ainsi dite parce que cette opération a été pratiquée d'abord en Angleterre par les marchands de chevaux.
Queue en catogan, queue coupée très court.
Queue en balai, queue dont les crins forment balai.
Queue de rat, queue dégarnie de crins.
On appelle cheval queue de rat, celui qui a la queue dégarnie de poils.
Queue en trompe, queue qui est relevée dans l'exercice. Les chevaux de race portent naturellement la queue en trompe lorsqu'ils sont en exercice ou lorsqu'ils sont stimulés.
Fausse queue, queue que les maquignons ajoutent quelquefois, quand ils ont écourté un cheval.
Fig. Brider son cheval, son âne, par la queue, s'y prendre maladroitement dans une affaire.
Sens 4
Chez les oiseaux, grandes plumes qui terminent leur corps.
Fig. C'est un paon qui se mire dans sa queue, se dit d'un homme glorieux et superbe.
Sens 5
Chez les poissons, les serpents, les sauriens et quelques insectes, partie qui s'étend du ventre jusqu'à l'extrémité opposée à la tête.
Habit en queue de morue, sorte de frac dont les pans se terminent en pointe comme la queue d'une morue.
Fig. Écorcher l'anguille par la queue, commencer par l'endroit le plus difficile.
Fig. Il n'y a rien de plus difficile à écorcher que la queue, c'est souvent au moment de terminer que se présentent les plus grandes difficultés.
On dit dans un sens analogue : La queue en sera difficile à écorcher.
Sens 6
Dans les plantes, tout appendice terminal quelconque lorsqu'il est long, mou, flexible et comparable à la queue d'un animal. La queue d'une rose, d'un melon, d'une cerise.
Tisane de queues de cerise, tisane préparée en faisant bouillir des queues de cerise.
On appelle vulgairement queue d'une feuille son pétiole, et queue d'un fruit, son pédoncule.
Queue se dit, en parlant des tulipes, des lis, des narcisses et autres fleurs semblables, du fragment de tige qui reste attaché à ces fleurs quand elles sont cueillies.
Sens 7
Queue de mouton, morceau du quartier de derrière auquel la queue tient.
Mais, quand on dit un ragoût de queues de mouton, c'est de queues de mouton et non du quartier que l'on parle.
Queue de martre, la peau et le poil de la queue d'une martre, dont on a fait une fourrure. Une robe garnie de queues de martre.
Sens 8
Queue de la Petite Ourse, étoile Polaire.
Queue de la Grande Ourse, étoile qui est à la queue de la Grande Ourse.
Queue du Lion, étoile de première grandeur située dans la constellation du Lion.
Queue du Dragon, une des deux intersections de l'écliptique et du cercle de la lune, lorsque la lune passe dans l'écliptique, du nord au sud.
Sens 9
Par analogie, ce qui excède le corps de différentes lettres. La queue d'un g, d'un p, d'un q, etc.
En musique, trait vertical attaché à toutes les figures modernes de valeur, hormis à la ronde et à la maxime. La queue d'une croche.
Sens 10
Terme de chancellerie. Lettre scellée sur simple queue ou à simple queue, lettre où le sceau est attaché à un coin du parchemin fendu exprès. Lettre à double queue, ou sur double queue, lettre où le sceau est pendant à une bande en double de parchemin, passée au travers de la lettre.
Sens 11
Queue d'une comète, traînée lumineuse qui suit le corps de la comète, c'est-à-dire qui s'étend vers la partie du ciel dont elle s'éloigne.
Sens 12
Queue d'une poêle, long manche qui sert à tenir une poêle. La queue d'une casserole.
La partie d'un violon, d'un violoncelle, où les cordes sont attachées par le bas, tandis qu'elles sont roulées par le haut autour des chevilles du manche.
Piano à queue, piano qui a un prolongement de la forme des anciens claviers, et dont les cordes sont beaucoup plus longues que dans les pianos ordinaires.
Queue ou soie d'un couteau, partie déliée qui termine la lame et qui entre dans le manche du couteau.
Boutons à queue, boutons qui ont un appendice métallique ou autre, au moyen duquel on les coud.
Queue de moulin à vent, grosse pièce de bois qui sert à orienter le moulin de manière que les ailes prennent le vent.
Terme de pêche. Sorte de filet à manche.
Canal qui termine antérieurement certaines coquilles.
Terme de métallurgie. Faire la queue, se dit du mercure mal purifié, quand les globules sont peu mobiles et non arrondis.
Sens 13
Queue de chanvre, paquet de filasse brute, dont les brins sont arrangés de façon que toutes les pattes ou racines sont du même côté.
Paquet de filasse pesant deux livres.
Sens 14
Touffe de cheveux de derrière, qu'on attache avec un cordon, et autour de laquelle on roule un ruban. Se faire faire la queue. La garde impériale sous le premier empire portait la queue.
Populairement et fig. Faire la queue à quelqu'un, le tromper, lui soutirer de l'argent.
Ruban de queue, ruban qui s'enroule autour de la queue pour la former.
Fig. et familièrement. Ruban de queue, longue route qui se déroule à perte de vue devant le voyageur. D'ici à ce village il y a un bon ruban de queue.
Sens 15
Extrémité d'un manteau, d'une robe traînante. Fig.
Sens 16
Terme de construction. La partie la plus large du giron d'une marche tournante.
La queue d'une pierre, le bout d'une pierre, brut ou équarri, qui sert à faire liaison en dedans d'un mur. Cette pierre n'a pas assez de queue.
Queue en cul-de-lampe, clef de voûte qui descend en contre-bas.
Partie inférieure d'un pavé dont la hauteur est plus grande que la largeur.
Terme de charpenterie. Queue d'aronde (d'hirondelle), assemblage qui se fait par un emboîtement où, l'entrée étant plus étroite que le fond, la pièce qui entre dans une autre n'en peut plus sortir.
Assemblage à queue d'aronde se dit aussi en parlant d'une dalle de pierre que l'on joint à une autre.
Queue de sonnette, pièce de bois inclinée, qui est assemblée à la tête des jumelles et qui les maintient.
Terme de menuiserie. Espèce d'assemblage qui se fait au bout des pièces de bois pour les réunir en angles les unes avec les autres.
Pièce à queue, toute partie assemblée à queue, ou rapportée à queue dans le corps de l'ouvrage.
Queue de morue, planche dont la largeur est inégale d'un bout à l'autre.
Queue de paon, assemblage, ou compartiment de parquet, ou carrelage qui, partant d'un centre, va en s'élargissant.
Assemblage à queue perdue, celui dont les joints sont recouverts.
Assemblage à queue percée, celui dont les joints sont apparents.
Terme de serrurerie. Queue de carpe, espèce de crampon en petit fer plat, élargi d'un bout, ayant un ou deux scellements à retenir sur des dalles.
Sens 17
Le dernier bout d'une étoffe.
On dit qu'une étoffe a cap et queue, pour dire que, n'ayant point encore été entamée, elle a deux chefs par les deux bouts.
Terme d'imprimerie. Partie d'une page qui ne doit pas être remplie.
Terme de relieur. La partie du livre qui regarde la fin des pages. Rogner un livre par la tête et par la queue.
Terme de marine. Queue d'un bossoir, la partie de cette pièce qui se trouve en dedans du bâtiment.
Queue d'un pavillon, l'extrémité de la partie flottante de cet étendard.
Queue d'un pavillon de la série, bout de drisse sortant de la gaîne de 1m, 46 ; c'est la distance à observer entre deux signaux sur une même drisse.
Queue d'un affût de canon, la partie la plus en dedans du navire.
Queue d'une poulie, partie de la caisse opposée au point d'attache.
Aviron de queue, aviron pour faire tourner et évoluer soudainement une embarcation ; on dit aussi aviron de gouverne.
Sens 18
Autrefois, queue du billard, le petit bout de l'instrument qui s'appelait billard et qui servait à pousser les billes.
Aujourd'hui, queue se dit, absolument, de l'instrument dont on se sert pour pousser les billes.
Faire fausse queue, toucher la bille à faux avec la queue.
Queue à procédé, queue dont le petit bout est garni d'un morceau de cuir, et avec laquelle on exécute des coups impossibles avec la queue sans procédé.
Sens 19
L'extrémité d'une chose. La queue du bois. La queue de l'étang de Montmorency.
Queue de tranchée, partie de la tranchée où les assiégeants déposent leurs munitions et leurs matériaux.
Terme de marine. Queue d'un banc ou d'un haut-fond, son extrémité, située du côté opposé à sa partie la plus élevée, ou à la direction des courants et des vents régnants.
Terme d'anatomie. La queue d'un muscle, son insertion inférieure, par opposition à sa tête ou insertion supérieure.
Sens 20
Fig. Le bout, la fin. La queue de l'hiver.
Avoir une queue, avoir des suites.
La queue d'une affaire, les derniers soins qu'elle exige, quoiqu'elle semble terminée.
On a pris cette affaire par la tête et par la queue, on l'a examinée à tous les points de vue.
Ne point laisser, ne point faire de queue dans un payement, payer en totalité.
Commencer le roman par la queue, commencer une histoire par où on devrait la finir.
Fig. Prendre le roman par la queue, vivre maritalement avant le mariage ; ou parler de mariage avant de parler d'amour.
Fig. Tirer un sonnet par la queue, achever péniblement un sonnet.
Terme de musique. On appelle queue ce que les Italiens nomment coda, pour désigner la fin, la péroraison d'un morceau.
Terme de marine. Queue d'un grain, l'averse finale d'une pluie abondante qui est tombée sur le navire par avalanches interrompues.
Queue, à certains jeux, somme indépendante de l'enjeu principal. Va pour dix francs, mais sans queue.
Au piquet à écrire, queue des jetons, la totalité des jetons qu'on a mis aux paris.
Au whist, queue se dit quelquefois pour fiche de consolation. Nous avons cinq de queue.
Queue des paris, ce qui revient au joueur qui a gagné le plus de paris. Mettre à la queue.
Sens 21
Se dit souvent des débris d'une faction, d'un parti. La queue de Robespierre.
Sens 22
La dernière partie, les derniers rangs d'un corps, d'une compagnie. La queue d'un cortége, d'une procession. La queue d'un régiment. Mettre un soldat à la queue de sa compagnie, pour cause d'indiscipline.
Prendre la queue, se mettre aux derniers rangs.
Attaquer en queue une armée, un régiment, l'attaquer par ses derniers corps, ses dernières compagnies.
Prendre en queue, même sens.
Familièrement, prendre quelqu'un en queue, l'attaquer par derrière.
Donner en queue, donner sur la queue d'une armée, la prendre en queue.
Queue d'armée, de camp, de troupe, partie d'une armée, d'un camp, d'une troupe, occupant le terrain à l'opposite du front de bandière.
Terme de marine. Queue d'une ligne, le dernier vaisseau d'une ligne.
Vaisseau de queue, celui qui termine une ligne de marche ou de bataille.
À la queue, en queue, à la suite, immédiatement après. Il suivait en queue. Ce chasseur était à la queue des chiens.
À la queue, en queue, à la poursuite, aux trousses. Ce voleur a les gendarmes en queue. Les gendarmes sont à la queue de ce voleur.
Sens 23
File de gens qui attendent à la porte d'un spectacle, d'un bureau pour entrer à leur tour. La queue s'étendait jusqu'à tel endroit. Se mettre à la queue. On faisait queue à la porte des boulangers.
Queue à queue, à la file, successivement. Ces bateaux descendent la rivière queue à queue. Ces trois loups sont venus queue à queue.
À la queue leu leu, ou à la queue lou-lou. (voy. LEU).
Sens 24
Sans queue, loc. adv. Sans ajouter une désignation particulière. Monsieur sans queue, c'était le frère du roi. Monsieur le Prince sans queue, c'était le premier prince du sang.
Sens 25
Terme de marine. Queue de chat, cordage avec lequel on infligeait les peines corporelles.
Sens 26
Queue-du-chat, figure de contredanse.
Demi-queue-du-chat, pas figuré des anciennes contredanses, qui consiste en ce que deux couples opposés vont prendre la place l'un de l'autre, le cavalier tenant sa dame par la main, et sans se séparer, comme cela a lieu dans la demi-chaîne anglaise. La demi-queue-du-chat prend quatre mesures.
Sens 27
Terme d'anatomie. Queue de cheval, faisceau des nerfs lombaires et sacrés qui termine la moelle épinière.
Sens 28
Queue-de-cochon, tarière terminée en vrille. Des queues-de-cochon.
Sens 29
Queue-de-renard, voy. RENARD.
Sens 30
Queue-de-rat, espèce de lime ronde, qui sert à agrandir les trous percés dans les métaux.
Queue-de-rat, tabatière dont le couvercle de bois est soulevé par une longue et étroite lanière de cuir.
Terme de vétérinaire. Queue-de-rat, dartre allongée qui fait tomber les poils de la place malade et qui survient aux jambes des chevaux.
Terme de marine. Queue-de-rat, façon donnée à l'extrémité d'un cordage qu'on amincit comme la queue d'un rat.
Queue-de-rat, la prêle des champs (équisétacées), et la fléole des prés (graminées).
Grande queue-de-rat, la fétuque élevée (graminées).
Sens 31
Queue-d'oison, bateau en gondole pour pêcher le hareng et le maquereau.
Sens 32
Queue-de-paon, nom donné par les mineurs au cuivre panaché ou sulfure de cuivre irisé.
Sens 33
Queue-de-cheval, prêle des marais. Des queues-de-cheval.
Queue-de-lion ou léonurus, nom vulgaire de la phlomide léonure de Linné, devenue le léonotis léonure d'Aiton. Des queues-de-lion.
Queue-de-souris, plante ainsi nommée à cause du réceptacle des fleurs qui s'allonge de manière à ressembler à une queue de souris.
Queue-d'hermine, le cône hermine de Brugnière, dit aussi hermine.
Queue-de-flèche, paille en queue, oiseau.
Queue-blanche, le pygargue.
Les queues-aiguës, genre d'oiseau.
PROVERBES
Mi-mai, queue d'hiver.
Il n'y en a point de plus empêché que celui qui tient la queue de la poêle, il est plus difficile de conduire une affaire que d'en parler ou de la contrôler.
Il viendra un terme où les renards auront besoin de leur queue, il y a telles personnes qu'on méprise ou qu'on choque et dont on aura besoin en un autre temps.
Cette queue n'est pas de ce veau-là, se dit de deux choses qui n'ont pas de rapport entre elles.
Il faut que chacun garde sa queue, il faut que chacun conserve son bien, par allusion à la fable du renard qui avait perdu sa queue.
Quand on parle du loup, on en voit la queue, on parlait d'une personne et au moment même elle est arrivée.
À la queue gît le venin, le venin est à la queue, proverbe né de la croyance populaire au venin de la queue de certains serpents, et tout naturellement du venin de la queue des scorpions, des guêpes ; on le dit quand on prévoit que la fin d'une chose présente des difficultés, recèle des dangers.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Berry, coue ; bourg. quoue ; saintong. coue ; wallon, cowe ; namur. cawe ; prov. coa, coda, coza ; catal. coa, cua ; port. cauda ; ital. coda ; du latin cauda, que Corssen, Beiträge, p. 446, croit être, d'après Meyer, pour skauda, radical sansc. ska, couvrir, dresser, lever en l'air.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE 1. QUEUE.
Sens 21
Ajoutez :
Fig.
Fig. Couper sa queue, se dit d'un chef de parti qui se sépare de la partie la plus violente de ses adhérents.
Sens 34
Queue de morue, nom d'une sorte de brosse.
Sens 35
Sens 36
Queue fourchue vulgaire, ou grande queue fourchue, bombyx vinula ; la queue fourchue dite hermine, bombyx herminea ; la petite queue fourchue, bombyx furcula. Ces noms proviennent de deux appendices un peu divergents, situés au bas des ailes.
> QUEUE
Prononciation : keue
s. f.
Pierre à aiguiser (voy. QUEUX 1, qui est la véritable orthographe).
> QUEUE
Prononciation : keue
s. f.
Futaille qui contient environ un muid et demi.
Demi-queue, espèce de tonneau. Demi-queue d'Auvergne, barrique contenant 292 litres. Demi-queue Beaune, contenant 229 litres. Demi-queue bordelaise, contenant 209 litres. Demi-queue Champagne, contenant 184 litres. Demi-queue Languedoc, contenant 289 litres. Demi-queue Mâcon, contenant 220 litres. Demi-queue Orléans, contenant 230 litres. Demi-queue Vauvray, contenant 259 litres.
HISTORIQUE
XIIIe s.
XVe s.
ÉTYMOLOGIE
Origine inconnue. Serait-ce un représentant irrégulier du lat. cadus, tonneau ?
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> QUEUE
n. f.
Appendice qui termine postérieurement le tronc de la plupart des vertébrés; Partie libre qui prolonge l'épine dorsale. Le bout de la queue. La queue d'un cheval, d'un taureau, d'un mouton, d'un renard. Queue épaisse. Chevaux à longue queue, à courte queue. Les chevaux s'émouchent avec leur queue, de leur queue. Ce chien remue la queue, flatte de la queue. Un lion qui se bat les flancs de sa queue, avec sa queue. Couper un noeud de la queue à un cheval.

Queue prenante, Queue de certains animaux qui peut s'enrouler avec force autour des objets et dont ils se servent pour s'attacher, pour se suspendre. Singe à queue prenante.

En parlant des Chevaux, Queue à l'anglaise, Celle qui a été coupée selon la méthode anglaise. Queue en catogan, Celle qui a été coupée très court, près de la racine. Queue en balai, Celle dont les crins sont plus abondants à la partie intérieure qu'à la partie supérieure. Queue de rat, Celle qui est dégarnie de crins. Queue en trompe, Celle qui est relevée dans l'exercice. Les chevaux arabes portent la queue en trompe.

Chez les Turcs, Pacha à une queue, à deux queues, à trois queues, Pacha qui a droit de faire porter devant lui une queue, deux queues, trois queues de cheval, comme marques de sa dignité.

Fig. et fam., S'en aller la queue entre les jambes se dit d'un Homme qui, après un échec ou un affront, s'éclipse sans demander son reste.

Fig. et fam., Tirer le diable par la queue, Avoir beaucoup de peine à se procurer de quoi vivre.

Fig. et fam., Cette grande affaire s'est terminée, a fini en queue de poisson, Elle n'a pas eu les conséquences que l'on en attendait.

Prov. et fig., Quand on parle du loup on en voit la queue, se dit familièrement lorsqu'un homme arrive dans une société au moment où l'on parle de lui.

Queue de mouton, Pièce de viande qui est prise du quartier de derrière d'un mouton, et où ordinairement la queue tient. Servir une queue de mouton. On dit de même : Potage de queue de boeuf. Queue de boeuf en hochepot.

Queue de martre, La peau et le poil de la queue d'une martre, préparée pour servir de fourrure. Une robe garnie de queues de martre.

QUEUE, en parlant des Oiseaux, se dit des Grandes plumes qui leur sortent du croupion et qui leur servent ordinairement pour se diriger dans l'air. La queue des hirondelles est fourchée. Une queue de paon. Un coq qui a une belle queue.

En parlant des Poissons, des cétacés, des serpents et de quelques insectes, il désigne la Partie qui s'étend du ventre jusqu'à l'extrémité opposée à la tête. Queue de morue. Queue de saumon. Le scorpion pique de la queue. Une baleine peut renverser une barque d'un coup de queue. Un serpent qui se mord la queue était, chez les Égyptiens, le symbole de l'année.

Il se dit aussi en parlent des Fleurs, des feuilles, des fruits, et désigne la Partie par laquelle ils tiennent aux arbres, aux plantes. La queue des violettes, des roses, etc. La queue des melons, des poires, etc. Il ne faut pas couper la queue des fruits qu'on veut garder. Cerises à courte queue. En parlant de Certaines fleurs, comme les tulipes, les lis, les narcisses, on appelle Queue, lorsqu'elles sont cueillies, ce qu'on nomme Tige dans ces mêmes fleurs, lorsqu'elles sont encore sur pied.

Fig. et pop., Il n'en reste, il n'en est pas resté la queue d'un, d'une, Il n'en reste, il n'en est resté aucun, aucune. Tous les lapins de cette garenne ont été détruits, il n'en reste pas la queue d'un. Ils ont dérobé toutes mes pêches, toutes mes poires, il n'en est pas resté la queue d'une.

QUEUE, en parlant des Hommes, se disait des Cheveux de derrière, lorsqu'ils étaient attachés avec un cordon et couverts d'un ruban enroulé tout autour.

Il se dit encore de la Longue tresse que portent les hommes dans certains pays de l'Extrême-Orient.

QUEUE se dit également de Diverses choses qui ressemblent en quelque façon à une queue.

En termes de Chancellerie et de Diplomatique, Lettres scellées sur simple queue, Celles dont le sceau est sur une languette découpée dans le bas du parchemin même. Lettres scellées sur double queue, Celles dont le sceau est sur une bande repliée de parchemin qui passe au travers de la partie inférieure du document.

La queue d'un g, d'un p, d'un q, etc., Ce qui excède par en bas le corps de ces différentes lettres.

La queue d'une note, Le trait qui tient au corps de la note et qui monte ou descend perpendiculairement à la portée.

La queue d'une comète, La longue traînée de lumière qui suit le corps de la comète. Une comète à longue queue. Cette comète avait la queue tournée vers l'orient.

La queue d'une poêle, La longue pièce de fer qui sert à tenir une poêle. On dit de même La queue d'un gril, d'une casserole, d'une lèchefrite, etc.

Fig. et fam., Tenir la queue de la porte, Tout conduire dans une entreprise et en assumer sans partage la direction.

La queue d'un moulin, La grande pièce de bois qui sert à faire tourner un moulin à vent sur son pivot.

Piano à queue, Piano dont la forme se rapproche beaucoup de celle des clavecins et dont les cordes sont tendues horizontalement.

La queue d'un manteau, d'une robe, L'extrémité d'un manteau, d'une robe, lorsqu'elle traîne par-derrière. Robe à queue, à queue traînante. Les prélats, les princesses, etc., se font porter la queue. La queue d'une chape de cardinal.

Queue de billard, Longue tige dont on se sert au billard pour pousser les billes. Le gros, le petit bout d'une queue. On emploie aussi cette expression pour désigner le Petit bout de cette tige. Il joue mieux de masse que de queue.

Faire fausse queue, Toucher la bille à faux avec la queue.

QUEUE désigne, en termes d'Architecture, l'Extrémité d'une pierre longue qui entre dans la construction d'un mur ou d'une voûte. Cette pierre, ce claveau n'a pas assez de queue.

Il s'emploie figurément pour désigner le Bout, la fin de quelque chose. La queue d'un étang. À la queue du bois, de la forêt. La queue de l'hiver a été rude. Nous n'avons eu ici que la queue de cet orage.

Fam., La queue d'une affaire, Les derniers soins qu'elle exige quelquefois, après qu'elle semble terminée.

Fig. et fam., Cela n'a ni queue ni tête, Cela n'a pas de sens.

QUEUE désigne aussi la Dernière partie les derniers rangs d'une file, d'un cortège, d'une compagnie, d'un corps. La queue d'une procession, d'un cortège, d'un convoi. La queue d'un régiment, d'une armée. Attaquer une armée en queue. Donner en queue. Prendre en flanc et en queue. La queue d'une flotte.

Fig. et fam., La queue d'un parti, Les médiocres, les incapables qu'un parti entraîne à sa suite, ou Ce qui en reste quand ce parti est sur son déclin. La queue des Jacobins. La queue de Robespierre.

Il s'emploie dans un sens analogue, en parlant d'une École littéraire ou artistique. La queue du Romantisme.

À la queue, en queue signifie quelquefois À la suite, immédiatement après. Il était à la queue des travailleurs. Le bagage suivait en queue, était à la queue. C'est un bon chasseur, il est toujours à la queue des chiens.

Fig. et fam., Il est à la queue se dit des Écoliers qui sont habituellement classés parmi les derniers. Il est à la queue de sa classe.

Fam., Faire queue, faire la queue, Se ranger par ordre, les uns derrière les autres, afin de passer chacun à son tour à une audience, à une distribution, etc. On faisait queue à la porte des boulangers. On fait queue à la porte de ce théâtre. On dit de même : La queue s'étendait jusqu'à tel endroit. Se mettre à la queue! Aller à la queue. Prendre la queue. J'ai fait la queue pendant une heure et demie. Il a fallu faire deux heures de queue sous la pluie.

Faire tête à queue se dit d'une Voiture dont la direction se trouve brusquement retournée par suite d'un dérapage ou de tout autre accident.

Fig. et fam., À la queue leu leu, Jeu d'enfants, ainsi appelé parce qu'à ce jeu on marche à la suite les uns des autres, comme marchent les loups, qu'on appelait autrefois Leux dans certaines régions du nord de la France.

Fam., Ils sont venus à la queue, leu leu, Ils sont venus à la suite les uns des autres.

> QUEUE
n. f.
Sorte de grande futaille en usage avant l'adoption du système métrique et qui était de capacité variable. Défoncer une queue de vin. Une demi-queue.

> QUEUE
n. f.
Voyez QUEUX.

4

Anagrammes de queue ou queux

Nombre de lettres :
5

Usages de queue ou queux

queue ou queux


1 :

Queue courte, relevée, retroussée, basse, dressée.
Queue nue, écailleuse, déployée, touffue, prenante.
Queue effilée, préhensile, aplatie, fourchue.
Queue( de billard) démontable.
Queue interminable.
Queue-de-morue, queue-de-pie, queue-de-cochon.
Queue-de-rat, queue-de-renard.
Queue de poisson.
Queue de cheval.
Queue de boeuf, de langoustine, d' écrevisse.
Queue de vache.
Queue de lézard, de crocodile.
Queue de cerise, de poire, de pomme, de melon.
Queue de pâquerette, de tulipe, d‘ artichaut, de radis.
Queue de billard.
Queue de phrase, de page.
Queue du coq, du paon.
Queue de la Grande, de la Petite Ourse.
Queue du peloton.
Queue d‘ un animal, d‘ un fruit, d‘ une feuille, d‘ une fleur.
Queue d‘ une comète, d‘ une note, d‘ une lettre, d‘ un habit.
Queue d‘ un avion, d‘ une casserole, d‘ une poêle.
Queue d‘ un cortège, d‘ une file, d‘ un train.
Queue à vernir, à laquer.
Queue en éventail, en panache, en trompette.
Queue pour les taxis.
Queue qui pend, remue, frétille.
Queue qui se forme, s' allonge.
Queue qui prolonge quelque chose.
Queue qui va en s‘ amincissant.
Longue, petite, grande queue.
Trousse-queue.
Piano demi-queue.
Quart de queue.
Coup de queue.
Wagon de queue.
Produits de queue d‘ une distillation.
Autonomie de la queue du lézard.
Bout d‘ une queue.
Piano à queue.
Assemblage à queue d‘aronde.
Chat à neuf queues.
Histoire, propos sans queue ni tête.
À la queue !
À la queue leu leu.
Quel est le sens de la queue ?
Quand on parle du loup, on en voit la queue.
Sans queue ni tête.
C' est le serpent qui se mord la queue.
Il y a la queue.
Il y a la queue au guichet.
Il y a la queue pour faire quelque chose.
Il y a une heure de queue.
Agiter la( ou sa) queue.
Attendre son tour en faisant la queue.
Avancer à la queue leu leu.
Casser une queue.
Commencer par la queue.
Couper une queue.
Déployer sa queue.
Épanouir sa queue( pour un paon).
Être à la queue.
Être dans la queue de la classe.
Être en queue de quelque chose.
Être sans queue ni tête.
Être muni d‘ une queue.
Être dressé sur sa queue.
Faire la queue.
Faire fausse queue.
Fouetter de la queue.
Frétiller de la queue.
Passer la queue( d‘ un animal) dans un trousse-queue.
Redresser sa queue.
Relever la queue d‘ un animal.
Se dresser sur sa queue.
Se mordre la queue.
S‘en aller la queue basse.
S‘en aller la queue entre les jambes.
Servir des radis avec les queues.
Se terminer par une queue.
Se trouver en queue de quelque chose.
Tenir la queue de la poêle.
Tenir( une casserole) par la queue.
Tirer sur une queue.
Tirer le diable par la queue.
Tirer un animal par la queue.
Traîner à la queue.