1

raison

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

raison(nom féminin)

Difficultés orthographiques
la raison d'Etat.
comme de raison.
sans raison( s).
rendre raison.
à plus forte raison.
sans rime ni raison.
rendre raison.
à tort ou à raison.

Les synonymes Mediadico de raison :

Les synonymes Word de raison :

Les synonymes WordNet de raison :

Les antonymes de raison :

aberration, amok, démence, déraison, digression, égarement, élucubration, loufoquerie, psychose, invention, inventivité, caprice, chimère, dialectique, fiction, sorite, spéculation, syllogisme, inconscience, songe, vésanie, imagination, extrapolation, affolement, hallucination, aveuglement, frasque, frénésie, folie


2

Définition du dictionnaire Littré

> RAISON
Prononciation : rè-zon
s. f.
Sens 1
Faculté par laquelle l'homme connaît, juge et se conduit.
Fig.
Avoir sa raison, toute sa raison, jouir de la plénitude de ses facultés intellectuelles.
âge de raison, âge où les enfants commencent à jouir de la raison.
Un être de raison, voy. ÊTRE 2, n° 3.
Perdre la raison, devenir fou.
Perdre la raison, se dit aussi d'un homme qui fait quelque chose de contraire à la raison, au bon sens. Il faut que vous ayez perdu la raison, pour avoir tenu ce langage.
Terme de métaphysique. Raison pure ou intuitive, se dit par opposition à raison empirique ou connaissances expérimentales.
Culte de la Raison, culte célébré pour la première fois dans l'église métropolitaine de Paris, le 20 brumaire an II (10 nov. 1793), et bientôt imité dans toute la France.
Sens 2
Raison se dit de la somme de vérités que les hommes admettent uniformément ; cette raison est souvent nommée raison impersonnelle.
Sens 3
Raison se dit quelquefois absolument pour logos, Verbe.
Sens 4
Le bon usage de la faculté de raison, bon sens, justesse d'esprit, sagesse.
Raison écrite, se dit du droit romain dans les pays où on le consulte.
Parler raison, parler raisonnablement.
D'après Bouhours, cette locution était rejetée par quelques-uns ; aujourd'hui elle est reçue.
Parler raison, signifie quelquefois devenir raisonnable, traitable. Voilà parler raison. C'est parler raison, cela.
Mariage de raison, mariage où l'on consulte plus la convenance que l'inclination.
Il n'y a ni rime ni raison, voy. RIME.
Sens 5
Dans un sens assez récent, raison se dit, absolument, pour exprimer la somme croissante d'idées bonnes et justes qui est dans une société. La raison contemporaine, la somme de vérités et de principes qui est propre à chaque époque.
Sens 6
Ce qui est de devoir, de droit, d'équité, de justice.
Ce qui est raisonnable.
Avoir raison, être fondé dans ce qu'on dit ou fait.
Familièrement, la bête a raison, se dit quand on se rend au sentiment d'une personne qu'on témoigne estimer peu.
Donner raison à quelqu'un, prononcer en sa faveur.
Donner toute raison, donner complétement raison.
Entendre raison, acquiescer à ce qui est juste et raisonnable.
Il n'entend pas raison là-dessus, se dit d'un homme qui se montre sévère, opiniâtre sur quelque point.
Entendre raison, écouter raison, se dit quelquefois d'une femme qui se rend aux sollicitations d'un amant.
Se faire une raison, se soumettre à ce qui ne peut être changé.
Mettre quelqu'un à la raison, l'y soumettre.
Se mettre à la raison, s'y soumettre.
Mettre à la raison, signifie quelquefois triompher de quelqu'un, réduire par la force, par l'autorité. Il mit ces furieux à la raison.
C'est raison, ce n'est pas raison, il est raisonnable, il n'est pas raisonnable.
C'est bien la raison que, il est bien raisonnable, il est bien juste que.
Fig. Contre toute raison, d'une façon excessive.
Il y a raison partout, pour tout, la raison doit mettre une borne, c'est un excès qu'il faut empêcher.
Fig. Il n'y a point de raison, la chose est excessive, déraisonnable.
Comme de raison, comme il est juste. Votre peine sera payée comme de raison.
Plus que de raison, plus qu'il n'est raisonnable.
En style de palais. Pour valoir ce que de raison, pour valoir ce qui sera équitable.
Sens 7
Compte, explication.
Faire raison, expliquer.
Familièrement. Faites-moi raison d'un tel, expliquez-moi les motifs pour lesquels il en use comme il fait.
Demander à quelqu'un raison de quelque chose, lui demander qu'il explique une chose qu'il a dite ou faite. Demander à quelqu'un raison de sa vie entière.
Rendre raison de quelque chose, en expliquer les motifs.
Point de raison, point d'explication.
Se rendre raison d'une chose, se l'expliquer.
Sens 8
Satisfaction, contentement sur quelque chose qu'on demande. Je vous ferai avoir raison de vos prétentions. Faites-moi raison de la part que j'ai dans cette succession.
Sens 9
Réparation d'un outrage, d'un affront.
Tirer raison d'une offense, s'en venger.
Autrefois on disait aussi (ce qui ne se dit plus) tirer la raison, tirer sa raison.
Faire raison, faire réparation.
On disait autrefois aussi (ce qui ne se dit plus) faire la raison. Faire raison de quelqu'un, s'en venger.
Avoir raison de quelqu'un, triompher de lui, en venir à bout.
Fig. L'adversité n'aura pas raison de lui.
Faire raison, a quelquefois un sens analogue.
Demander raison à quelqu'un, l'appeler en duel.
Rendre raison à quelqu'un, se battre en duel avec lui.
Se faire raison soi-même, à soi-même, se faire justice par force, de sa propre autorité.
Faire raison, rendre justice.
Se faire raison, se rendre justice.
Faire raison à quelqu'un d'une santé qu'il a portée, boire avec lui à la santé de la personne qu'il a désignée ; la santé qu'il propose étant considérée comme une provocation.
Fig. Jusqu'au col il se plonge, Lui [âne], le conducteur et l'éponge.
Sens 10
Preuve par discours, par argument.
Familièrement. Point tant de raisons ! manière d'imposer silence, et de montrer à quelqu'un que ses objections déplaisent.
Sens 11
Cause, sujet, motif.
Terme de philosophie. Raison suffisante, se dit, dans le leibnitzianisme, de la cause sans laquelle nous jugeons qu'un fait ne peut avoir lieu.
Dans le langage général, ce qui suffit à opérer, à expliquer.
À plus forte raison, par un motif d'autant plus fort.
Pour raison à moi connue, pour un motif que je ne veux pas faire connaître.
Pour raison à vous connue, pour un motif qu'il n'est pas nécessaire que je vous explique, que vous connaissez comme moi.
Familièrement. Conter ses raisons à quelqu'un, l'entretenir de ses affaires, de ses motifs d'agir.
Populairement. Avoir des raisons avec quelqu'un, contester avec lui.
Sens 12
Raison d'État, voy. ÉTAT, n° 8.
On a dit (Biogr. univ. de MICHAUD, art. le P. Joseph) que le mot de raison d'État fut prononcé pour la première fois dans un conseil tenu par Richelieu. Cela est inexact, puisque Régnier l'a employé, comme on voit au mot ÉTAT.
Raison de famille, considérations d'intérêt qui déterminent la conduite dans une famille.
Sens 13
Terme de mathématique. Rapport d'une quantité à une autre quantité. Progression qui marche par raison arithmétique, par raison géométrique. La raison de l'attraction est directe quand on considère les masses, inverse et comme le carré quand on considère les distances.
Fig.
Moyenne et extrême raison, proportion dans laquelle un tout est à une de ses deux parties comme celle-ci est à la seconde.
Premières et dernières raisons, nom d'une théorie célèbre de Newton.
Sens 14
Terme de banque et de commerce. Noms des associés rangés et énoncés de la manière déterminée par la société. Cette maison est sous la raison Laffitte et compagnie.
Raison sociale, nom sous lequel une société est connue à la bourse et dans le commerce. Manufacture des glaces et verreries de Montluçon ; société française en commandite, raison sociale : F. Berlioz et compagnie.
Part d'un associé dans le fonds d'une société de commerce (vieilli en ce sens ; on dit : son intérêt, sa mise de fonds est de tant). Sa raison est d'un tiers.
Livre de raison, registre où un négociant porte ses comptes par doit et avoir (vieilli ; on dit grand-livre). Tous banquiers.... et marchands en gros.... seront obligés de tenir livres de raison en bonne et due forme ; et tous marchands, boutiquiers et vendants en détail, des livres journaux, Règlements des 2 juin et 7 juillet 1667.
Sens 15
En termes de charpenterie, mettre les pièces de bois en leur raison, les mettre à leurs places respectives.
Sens 16
Terme de pratique. Raisons, au pluriel, se dit des titres et prétentions qu'une personne peut avoir. Céder ses droits, noms et raisons.
Sens 17
S'est dit, dans la marine, pour ration. Raison ou ration est la mesure de biscuit, pitance et boisson qui se distribue à chacun dans le bord, Ms. du XVIIe siècle, dans JAL.
Sens 18
À telle fin que de raison, locut. adverb. signifiant, en style d'affaires, par précaution, dans la pensée que la chose pourra servir. Il fit faire un état des lieux à telle fin que de raison.
L'ellipse remplie donne : pour telle fin qu'il sera de raison.
Dans le langage familier. à tout événement.
Sens 19
À raison de, loc. prépos. Au taux de, sur le pied de. Sur ce vaisseau la disette de l'eau obligea de ne la distribuer qu'à raison d'un demi-litre par tête. On paya cet ouvrier à raison de l'ouvrage qu'il avait fait.
Fig. à raison de, s'emploie comme moyen d'expliquer, de motiver, et est l'équivalent de : à cause de. Il put circuler librement, à raison de son passe-port. Les passions, à raison de l'aveuglement qu'elles causent, sont dangereuses. Cet employé, à raison de ses bons services, vient de recevoir une gratification.
Sens 20
En raison de, loc. prép. En proportion de. Les corps s'attirent en raison directe de leurs masses, et en raison inverse du carré de leurs distances.
En raison directe, en augmentant ou diminuant dans le rapport qu'une autre quantité augmente ou diminue. La vitesse d'un corps qui tombe est en raison directe du temps ; l'espace parcouru varie en raison directe du carré du temps.
En raison inverse, en augmentant ou diminuant dans le rapport qu'une autre quantité diminue ou augmente. Les corps s'attirent en raison inverse du carré des distances.
En raison composée, suivant un rapport dont les termes se multiplient l'un par l'autre.
Fig.
Fig. En raison de, vu, en considération de. L'ambition s'accroît en raison des succès que l'on obtient.
Sens 21
En style d'affaires, pour raison de quoi, à cause de quoi.
PROVERBES
Où force domine, raison n'a point de lieu.
Selon Dieu et raison, comme cela est légitime.
REMARQUE
D'Alembert a dit : Vous avez toute raison ; mais ces messieurs ne l'entendent pas, Lett. à Volt. 26 oct. 1762. Cette phrase pèche contre la règle d'un nom sans article représenté par le pronom le, la. On peut, il est vrai, ne pas la suivre quand le sens est clair ; mais ici la tournure n'est pas bonne.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Bourguig. roison ; provenç. razo, raxio ; catal. rahó ; espagn. razon ; ital. ragione ; du lat. rationem, de ratus, compté, déterminé ; comparez le sanscrit rita, vrai.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE RAISON.
Sens 12
Raison d'État. Ajoutez :
Au sens général de raison politique.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> RAISON
n. f.
Faculté intellectuelle par laquelle l'homme connaît, juge et se conduit. L'homme est capable de raison, est doué de raison. La raison est pour les hommes ce que l'instinct est pour les animaux. C'est à sept ans accomplis qu'un enfant est considéré comme ayant atteint l'âge de raison. La raison humaine est bornée. La raison humaine ne saurait atteindre jusque-là. Les lumières de la raison. Cultiver, former sa raison. Il a sa raison, toute sa raison. Sa raison s'affaiblit. Sa raison s'égare. Un être privé de raison. Il a recouvré la raison.

Perdre la raison, Tomber en démence. Il se dit, par exagération, d'un Homme qui fait une chose contraire à la raison, au bon sens. Quoi! vous avez fait cette chose absurde? il faut que vous ayez perdu la raison.

En termes de Philosophie, Raison pure se dit par opposition à Raison pratique, de la Connaissance intuitive des vérités nécessaires. Kant a écrit un traité intitulé " Critique de la raison pure. "

Être de raison, par opposition à Être réel, se dit de Ce qui n'existe que dans l'esprit, dans l'imagination. L'homme à l'état de nature est un être de raison. En mathématiques, le point et la ligne sont des êtres de raison.

RAISON signifie plus particulièrement Faculté de raisonner, d'établir des démonstrations, d'administrer des preuves. La raison discursive. La raison géométrique.

Il désigne aussi le Bon sens, le bon usage de la raison, la sagesse, la justesse d'esprit. Cet homme n'a pas de raison. Il est sans raison. Il n'y a pas de raison à ce qu'il fait, à ce qu'il dit. Il n'a pas de raison de se conduire comme il fait. Il manque de raison. Sa conduite est pleine de raison. Je compte sur votre raison. J'en appelle à votre raison. Il a plus de raison que d'imagination. Il a un fonds de raison qui le préserve de bien des fautes. Cela choque la raison. La raison s'y oppose.

Parler raison, Parler sagement, raisonnablement. C'est un homme qui parle toujours raison. Il faut autant qu'on peut parler raison aux enfants. Il signifie quelquefois Devenir raisonnable, accommodant, traitable. Voilà parler raison. C'est parler raison cela.

Fig. et fam., Il n'y a ni rime ni raison se dit en parlant d'un Raisonnement faux, d'un ouvrage de l'esprit très mal fait, etc. Il n'y a ni rime ni raison à tout ce qu'il dit. Cet auteur a fait une pièce où il n'y a ni rime ni raison. On dit de même : Ce discours, cet écrit n'a ni rime ni raison.

Mariage de raison, Mariage où les convenances, les rapports d'état et de fortune ont été plus consultés que l'inclination.

RAISON signifie encore Ce qui est de devoir, de droit, d'équité, de justice. Se rendre à la raison. Réduire quelqu'un à la raison, le ranger, l'amener, le mettre à la raison. La droite raison le veut. C'est la raison même. C'est raison, c'est bien raison que chacun soit maître chez soi. Cela est contre tout droit et raison, contre toute raison. Mettre la raison de son côté.

Mettre quelqu'un à la raison signifie Réduire quelqu'un par la force.

Avoir raison, Être fondé dans ce qu'on dit, dans ce qu'on fait. Vous avez tort, c'est lui qui a raison. Il a raison contre vous. C'est un homme qui veut toujours avoir raison. Ils prétendent tous deux avoir raison. Il a eu raison de congédier ce domestique. Il a eu raison en cela. Vous n'avez pas eu raison de vous emporter ainsi contre lui.

Donner raison à quelqu'un, Prononcer en sa faveur, décider qu'il est fondé en ce qu'il dit ou en ce qu'il fait. Ces enfants m'ont prié de décider entre eux, j'ai donné raison au plus jeune. Il donne toujours raison au dernier qui parle.

Entendre raison, Acquiescer à ce qui est juste et raisonnable. Quelque proposition qu'on lui ait faite, il n'a jamais voulu entendre raison. Enfin vous commencez à entendre raison.

Il n'entend pas raison là-dessus se dit d'un Homme qui sur quelque point se montre inflexible, sévère, opiniâtre, toujours prêt à se formaliser.

Comme de raison, Comme il est juste, comme il est raisonnable de faire.

Plus que de raison, Plus qu'il n'est raisonnable. Il a bu plus que de raison.

En style de Procédure, Pour valoir, pour servir ce que de raison, pour être ordonné ce que de raison, Pour valoir, pour être ordonné ce qui sera de justice, d'équité.

RAISON se dit aussi de la Réparation d'un outrage, d'un affront. Demander, tirer raison d'une offense. Demander raison à quelqu'un. Tirer raison de quelqu'un. Faire raison à quelqu'un.

Demander à quelqu'un raison de quelque chose, Demander à quelqu'un qu'il rende compte d'une chose qu'il a faite ou dite, qu'il en explique les motifs. On lui a demandé raison de sa conduite, de ses discours.

Rendre raison de quelque chose, En rendre compte, en expliquer les motifs, les causes. Je suis prêt à rendre raison de ma conduite.

Rendre raison à quelqu'un, Se battre en duel avec lui.

Se faire raison soi-même, à soi-même, Se faire justice par force, de sa propre autorité. Il n'est pas permis de se faire raison soi-même.

Faire raison, Lever son verre et boire à la santé de qui vient de boire à la vôtre. Il signifie aussi Tenir tête à quelqu'un en buvant autant que lui.

Fig., Avoir raison de quelqu'un, Triompher de lui. L'adversité n'eut pas raison de lui. Dans toutes les acceptions qui précèdent, Raison n'a point de pluriel.

RAISON signifie aussi Preuve par discours, par argument; dans cette acception, il a un pluriel. Forte, puissante raison. Raison démonstrative, décisive, péremptoire. Raison valable. Faible raison. Raison plausible, spécieuse. Donnez-nous de meilleures raisons. Je suis frappé, touché de vos raisons. Je me rends à vos raisons. Il m'a payé de mauvaises raisons.

Fam., Pas tant de raisons, Façon de parler dont, un supérieur se sert envers un inférieur, pour lui imposer silence et lui marquer que ses objections et ses répliques déplaisent.

Pop., Avoir des raisons avec quelqu'un, Avoir des difficultés, se quereller avec lui.

RAISON signifie encore Sujet, cause, motif. Juste raison. Quelle raison avez-vous d'en user comme vous faites? Je ne sais pas les raisons qu'il a eues d'entreprendre cette affaire. J'ai de bonnes raisons pour en user ainsi. J'ai des raisons de croire. Il vous a repris avec raison. Vous m'attaquez sans raison.

La raison suffisante d'un fait, La cause qui suffit à le produire et à l'expliquer. Le principe de raison suffisante.

À plus forte raison, Avec d'autant plus de sujet, par un motif d'autant plus fort. Si l'on est obligé de faire du bien aux étrangers, à plus forte raison en doit-on faire à ses parents.

Pour raison à moi connue, de moi connue, Pour un sujet, pour un motif que je ne veux pas faire connaître. Je ne ferai pas ce que vous voulez, pour raison à moi connue. On dit aussi Pour raison à vous connue, Pour un sujet, pour un motif que je n'ai pas besoin de vous dire. Je n'en dirai pas davantage, pour raison à vous connue.

Raison d'État. Voyez ÉTAT.

RAISON se dit, en termes de Procédure, des Titres et prétentions qu'une personne peut avoir. On l'emploie principalement dans ces phrases : Céder ses droits, noms, raisons et actions; être subrogé aux droits, noms, raisons et actions de quelqu'un.

En termes de Commerce, il désigne la Dénomination d'une société par les noms des associés, énoncés de la manière prévue par l'acte d'association pour signer toutes les pièces commerciales. Cette maison de banque est sous la raison, sous la raison sociale Gautier, Lefèvre et compagnie.

Il désignait aussi la Part d'un associé dans le fonds d'une société de commerce. Sa raison est d'un tiers, d'un cinquième. En ce sens il a vieilli; on dit : Son intérêt, sa part est de tant.

Livre de raison, Registre où un négociant porte tous ses comptes par doit et avoir. Il a vieilli; on dit Grand livre. On appelait aussi Livre de raison Celui où un chef de famille écrivait, en même temps que ses dépenses et recettes quotidiennes, le journal des divers événements de sa maison.

RAISON, en termes de Mathématiques, désigne la Différence ou le quotient de deux termes consécutifs, dans une progression, suivant qu'il s'agit d'une proportion arithmétique ou d'une proportion géométrique. On entend aussi par Raison directe ou inverse une Proportionnalité directe ou inverse.

À RAISON DE, EN RAISON DE, loc. prépositives
À proportion de, sur le pied de. On paya cet ouvrier à raison de l'ouvrage qu'il avait fait. Vous m'en tiendrez compte à raison du profil que vous en tirerez. Je vous paierai cette étoffe à raison de dix francs le mètre. Il doit être payé en raison du temps qu'il y a mis. L'industrie de l'homme croît en raison de ses besoins.

En termes de Physique, Les espaces parcourus par un corps qui tombe sont en raison directe des carrés des temps. L'intensité de la lumière est en raison inverse des carrés de la distance du corps lumineux. Les attractions de deux points matériels sont en raison inverse des carrés des distances.

EN RAISON DE signifie aussi Vu, en considération de. En raison de son extrême jeunesse. En raison des circonstances.

POUR RAISON DE QUOI, loc. conj.
dont on se sert en style d'affaires et qui signifie À cause de quoi.

À TELLE FIN QUE DE RAISON, loc. adv.
dont on se sert en style d'affaires pour exprimer qu'On fait une chose dans la pensée qu'elle pourra être utile, sans dire précisément à quoi Il fit faire un procès-verbal de l'état des lieux, à telle fin que de raison.

Il signifie aussi, dans le style familier, À tout événement.

4

Anagrammes de raison

Nombre de lettres :
5

Usages de raison

raison


1 :

Raison valable, futile, alléguée, invoquée, obscure.
Raison apparente, théorique, pratique, suffisante.
Raison profonde, pure.
Raison humaine.
Raison sociale.
Raison directe, inverse( de deux quantités).
Raisons puissantes, politiques, économiques.
Raisons médicales, religieuses.
Raison de fait, de droit, d' État.
Raison d‘ agir, d‘ espérer, de vivre, d‘ être.
Raison de croire, de penser, faire quelque chose.
Raison de plus !
Raison de plus pour faire quelque chose.
Raison d‘ un phénomène, d‘ un être.
Raison d‘ une progression.
Sa raison chancelle.
La raison qui l' habite.
La raison du plus fort est toujours la meilleure.
Raisons qui disculpent quelqu‘un.
Raisons qui justifient un acte.
Raisons qui militent en faveur d‘ une décision.
Raisons qui poussent à faire quelque chose.
Bonne, mauvaise raison.
Âge, mariage de raison.
Principe de raison suffisante.
Série de raisons.
Culte, lois, voix de la raison.
Défi à la raison.
À raison de trois fois par semaine.
À plus forte raison.
À tort ou à raison.
Avec raison.
Avec juste raison.
En raison inverse de quelque chose.
En raison de son handicap, de son grand âge.
Non sans raison.
Plus que de raison.
Pour la bonne et simple raison que...
Pour la seule raison que...
Pour une raison obscure, bien simple.
Pour une raison ou pour une autre.
Pour des raisons logiques.
Pour des raisons de santé.
Pour des raisons qui m' appartiennent.
Pour quelle raison ?
Pour telle raison.
Pour toute autre raison.
Pour une série de raisons.
Pour valoir ce que de raison.
Sans raison.
Sans raison apparente, valable, bien déterminée.
Sans rime ni raison.
Selon la raison.
Si, pour une raison ou pour une autre vous reveniez sur votre décision.
C' est à se demander s' il a toute sa raison.
C' est la raison pour laquelle...
Ce n' est pas une raison !
Ce n' est pas une raison pour accepter !
Il s‘ avère que vous avez raison.
On ne peut s‘empêcher de penser qu‘ il a raison.
Nous allons lui faire entendre raison.
N‘ est-ce pas que j' ai raison ?
Vous avez bien raison.
Vous avez raison, je m‘ incline.
Vous concéderez, conviendrez que j' ai raison sur ce point.
J‘ incline à penser qu‘ il a raison.
J‘ en induis que vous avez raison.
Tout nous incline( ou pousse) à croire que vous avez raison.
Tout nous incite( ou porte) à croire que vous avez raison.
Il faut raison garder.
Accepter de se ranger à la raison.
Admettre quel quelqu‘un a raison.
Agir conformément à la raison.
Alléguer une raison.
Appliquer la raison aux sciences de la nature.
Appuyer ses dires sur des raisons valables.
Avoir raison.
Avoir raison de quelqu‘un ou de quelque chose.
Avoir raison de faire quelque chose.
Avoir une raison valable.
Avoir une( ou sa) raison d‘ être.
Avoir ses raisons.
Avoir de bonnes( ou fortes) raisons de penser que...
Avouer que quelqu‘un à raison.
Batailler pour faire entendre raison.
Chercher la raison profonde de quelque chose.
Chercher une raison à quelque chose.
Choquer la raison.
Connaître la raison de quelque chose.
Constituer une raison.
Demander raison de quelque chose.
Détailler les raisons de quelque chose.
Dire la raison de quelque chose.
Donner raison à quelqu‘un.
Donner la raison de quelque chose.
Donner une raison à quelqu‘un.
Donner une( ou des) raisons.
Émigrer pour certaines raisons.
Entendre raison.
Être la raison de quelque chose.
Être de raison.
Être dépourvu, doué de raison.
Être conforme, contraire à la raison.
Être inaccessible à la raison.
Être contrôlé, connu, expliqué, conduit par la raison.
Être fondé sur la raison.
Examiner quelque chose par la raison.
Faire raison de quelque chose.
Faire raison à quelqu‘un.
Faire usage de sa raison.
Faire entendre raison à quelqu‘un.
Faire perdre la raison à quelqu‘un.
Faire perdre à quelqu‘un toute raison de faire quelque chose.
Finir par avoir raison.
Finir par faire entendre raison à quelqu‘un.
Fournir une raison.
Invoquer la raison d‘ État.
Invoquer une raison.
Mettre quelqu‘un à la raison.
Ne laisser aucune place à la raison.
Ne pas vouloir entendre raison.
Ne plus avoir toute sa raison.
Objecter de bonnes raisons à quelque chose.
Penser selon la raison.
Perdre la raison.
Prétendre quelque chose avec raison.
Ramener quelqu‘un à la raison.
Reconnaître les raisons de quelqu‘un.
Relever de la raison.
Rendre raison de quelque chose.
Rendre raison à quelqu‘un.
Revenir à la raison.
S‘appuyer sur la raison.
Se faire une raison.
Se laisser guider par la raison.
Se lamenter sans raison valable.
Se quereller pour des raisons futiles.
Se ranger à la raison.
Se rendre aux raisons de quelqu‘un.
Se retrancher derrière la raison d‘ État.
S‘expatrier pour certaines raisons.
S‘inquiéter plus que de raison.
S‘inquiéter sans raison.
S‘opposer à la raison.
Tirer raison.
Trouver la raison de quelque chose.
Trouver une( ou des) raison.


6

Mots Proches de raison