1

revenir

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

revenir(verbe intransitif, verbe transitif)

Venir de nouveau.
Venir une autre fois.
Se rendre au lieu d'où l'on était parti.
Retourner.
Sortir de, se sortir de.
Se produire de nouveau, se présenter de nouveau.
Se représenter à l'esprit: son nom ne me revient pas.
Il me revient que: je me souviens.
Coûter: cet achat me revient à 3000 francs.
Abandonner, renoncer à: revenir de ses illusions.

Revenir sur un jugement changer d‘ avis.

Revenir sur un concurrent le rattraper.
{familier} Plaire: son visage me revient.
Echoir, appartenir: cette part vous revient.
Il vous revient de: il vous appartient de.

Equivaloir: cela revient au même.

Faire revenir un aliment lui faire prendre de la couleur par un début de cuisson.

Revenir à soi reprendre conscience.

Revenir à la charge insister.

Ne pas en revenir {sens figuré} être très étonné.

Les synonymes Mediadico de revenir :

Les synonymes Word de revenir :

12 : rappliquer

Les synonymes WordNet de revenir :

Les antonymes de revenir :

distancer, fonctionner, IRA, circuler, convergent,e, converger, acheminer, aller, disjoindre, voyager, va, voyage, défiler, déserter, progresser, résister, aventurer


2

Définition du dictionnaire Littré

> REVENIR
Prononciation : re-ve-nir
v. n.
Il se conjugue comme venir.
Sens 1
Venir une autre fois, de nouveau. Je reviens pour vous dire.... Revenez, nous causerons.
Revenir à la charge, retourner au combat après avoir été repoussé, battu.
Fig. Revenir à la charge, réitérer ses instances.
Sens 2
Se rendre au lieu d'où l'on était parti.
Fig.
Revenir de, avec un verbe à l'infinitif, revenir après avoir fait....
La maison d'où l'on ne revient pas, le tombeau.
Revenir du pays où tout le monde va, échapper à une grave maladie.
Fig. Revenir au giron de l'Église, rentrer dans le sein de l'Église catholique.
Revenir sur ses pas, revenir après s'être éloigné.
Fig. Revenir sur ses pas, abandonner un sentiment.
En un autre sens, revenir sur ses pas, récapituler, résumer.
Revenir sur l'eau, reparaître à la surface de l'eau.
Fig. Revenir sur l'eau, rétablir sa fortune, reprendre faveur.
On dit : avoir l'air de revenir de Pontoise, pour avoir l'air étonné mal à propos d'une nouvelle, être ahuri, ne pas comprendre.
Fig. Revenir de Poitiers, s'est dit pour mentir, à la suite de la pièce de Corneille, le Menteur, où le menteur est un jeune homme qui arrive de la faculté de droit de Poitiers.
S'il revenait au monde, se dit pour exprimer ce qui arriverait si un mort reparaissait parmi les vivants.
Fig. Il revient de l'autre monde, se dit d'un homme qui ne sait pas les nouvelles, les événements récents que tout le monde connaît.
Sens 3
S'en revenir, retourner au lieu d'où l'on était parti. Il s'en est revenu par le plus court chemin.
Sens 4
Revenir sur soi-même, se dit des choses sinueuses qui se replient. Ce ruisseau revient plusieurs fois sur lui-même.
Sens 5
Avoir lieu, ou se faire sentir de nouveau, se présenter de nouveau. C'est un besoin qui revient tous les jours.
La parole lui est revenue, se dit d'un malade qui avait perdu la parole, et qui recommence à parler.
Revenir sur la tête, retomber sur la tête.
Sens 6
Croître de nouveau, repousser. Ses cheveux, ses ongles reviennent. Ces bois que l'on avait coupés reviennent bien. Les premières dents de cet enfant sont tombées ; il lui en revient d'autres.
Sens 7
En parlant des esprits, des morts, des âmes, sortir de la tombe et apparaître.
Impersonnellement.
Impersonnellement et absolument. On prétend qu'il revient dans ce château, on prétend que des esprits y apparaissent.
Sens 8
En parlant des aliments, causer des rapports. L'ail revient. Le boudin que j'ai mangé me revient.
Sens 9
S'offrir de nouveau à l'esprit.
Cela me revient dans l'esprit, à l'esprit, cela me revient en mémoire, dans la mémoire, à la mémoire, je m'en ressouviens à l'instant même.
Absolument. Ce nom ne me revient point, je ne m'en ressouviens plus. C'était dans un village de la Manche dont le nom ne me revient pas. COMTE DE CAYLUS (GROSLEY), Oeuv. t. XII, p. 99, dans POUGENS.
Ce mot me reviendra, je le retrouverai dans ma mémoire.
Revenir se dit en ce sens avec un infinitif.
Sens 10
Faire retour, revenir en la possession. Recommencer à dire, à faire.
Y revenir, faire quelque chose qui excite plainte ou blâme.
Sens 11
Revenir sur, s'occuper de.... à nouvelles reprises.
Revenir sur une matière, sur une affaire, en reparler, la traiter de nouveau.
Revenir sur soi, faire des réflexions sur ce qu'on est, sur ce qu'on fait.
Sens 12
Revenir sur, changer de langage, de sentiment. Il revient sur ce qu'il a dit.
Revenir sur ses engagements, les rompre.
Revenir sur le compte de quelqu'un, quitter l'opinion qu'on avait de quelqu'un pour en prendre une autre.
Terme de palais. Revenir sur quelqu'un, exercer contre lui une action en garantie.
Terme de procédure. Revenir par opposition contre un jugement, par requête civile contre un arrêt, se pourvoir en justice contre un jugement, contre un arrêt. Revenir par voie de rescision contre un traité, contre un contrat.
Sens 13
Revenir à, reprendre à. Je reviens à ma première idée.
Revenir à son sujet, le reprendre après une digression.
Je reviens à ce que nous disions, pour en revenir à ce que nous disions, au sujet dont il était question, se dit quand, après une digression ou une interruption, l'on reprend son sujet.
J'en reviens toujours là, qu'il faut..., je persiste à penser, je prétends qu'il faut...
Revenir à ses moutons, voy. MOUTON.
Revenir à l'avis de quelqu'un, quitter l'avis qu'on a pour se ranger à l'avis de quelqu'un.
Sens 14
Revenir à, reprendre ce que l'on avait quitté.
Revenir à, réussir à.
Revenir à la vie, recommencer à vivre, après une grave maladie, de violents chagrins, etc.
Sens 15
Revenir à soi, ou, simplement, revenir, reprendre ses esprits.
Familièrement. Le vin, les liqueurs, etc. font revenir le coeur, le vin, les liqueurs, etc. réparent, rétablissent les forces.
Fig.
Revenir à soi, prendre de meilleurs sentiments, sortir d'erreur.
Revenir à soi signifie aussi se calmer. Il eut un vif emportement, mais il revint à lui presque aussitôt.
Sens 16
Revenir en, dans, se rétablir, être rétabli dans l'état où l'on était auparavant. Revenir en état de grâce. Revenir en faveur auprès du prince.
Sens 17
Revenir d'une maladie, guérir d'une maladie, s'en rétablir. Il est bien revenu de sa maladie.
Fig.
Absolument. Il revient à vue d'oeil.
En revenir, même sens.
En revenir, échapper à quelque danger.
Il en est revenu d'une belle, il a été dans un grand danger et il en est échappé.
Revenir de, se dit aussi de peines morales.
Revenir de loin, échapper à quelque grand mal.
La jeunesse revient de loin, les jeunes gens guérissent souvent même des maladies les plus dangereuses, ou fig. la jeunesse peut revenir de grandes erreurs, de grands égarements.
Sens 18
Revenir d'un état moral quelconque, sortir de cet état et reprendre ses esprits.
Absolument. Je n'en reviens pas, je suis fort surpris.
Sens 19
Revenir de, changer ses moeurs, ses opinions, sa conduite, ses sentiments. Se dégoûter de, se désabuser de. Je suis bien revenu des choses de ce monde.
Sens 20
Revenir à quelqu'un, lui redevenir favorable, reprendre pour lui des sentiments d'amitié, d'amour, de confiance.
Revenir à Dieu, se convertir, reprendre des sentiments de piété.
Revenir pour, reprendre du goût pour.
Sens 21
Absolument. Revenir, renoncer à une opinion qu'on avait. C'est un homme opiniâtre qui ne revient point, qui ne revient jamais.
S'apaiser, se réconcilier.
Il se dit des sentiments d'affection qui reviennent.
Il se dit du public qui renonce à un sentiment défavorable contre quelqu'un ou quelque chose.
Se convertir, se tourner vers Dieu.
Sens 22
Être mentionné fréquemment.
Sens 23
S'ajuster avec, convenir à.
On dit dans le même sens : cela revient au même.
Cela ne revient à rien, cela n'a pas le sens commun.
Sens 24
Il se dit des sommes d'argent qu'on retire de quelque chose.
Sens 25
Résulter à l'avantage, au désavantage de quelqu'un.
Être de reste ou de profit.
Sens 26
Être dit, être rapporté.
Impersonnellement.
Sens 27
Plaire.
Absolument.
Sens 28
Coûter. Cet habit me revient à tant.
Ces deux sommes réunies reviennent à celle de..., elles font ensemble la somme de....
Sens 29
Terme de cuisine. Faire revenir de la viande, lui faire prendre de la couleur en la mettant dans un vase sur le feu avec du beurre.
On dit aussi : faire revenir des légumes dans de la graisse, dans du beurre.
Sens 30
Se dit des fromages qui, après avoir été affinés et durcis, sont placés dans des endroits humides pour s'y amollir.
Il se conjugue avec l'auxiliaire être.
À tout bon compte revenir, il ne faut point craindre de recompter, même après un compte bien fait.
SYNONYME
REVENIR, RETOURNER. On revient au lieu d'où l'on était parti On retourne au lieu où l'on était allé. On revient dans sa patrie : on retourne dans son exil.
HISTORIQUE
Xe s.
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Picard, renir, venir ; wallon, rivni ; Berry, arvenir ; provenç. et espagn. revenir ; ital. rivenire ; du lat. revenire, de re, et venire, venir.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE REVENIR. Ajoutez :
Sens 32
Substantivement. Le revenir, l'action de revenir.
1. Construction de s'en revenir avec y : S'en revenir s'emploie comme s'en venir (voy. Y 2, 5, 6 et 7).
2. On dit : Je ne reviens point de cet événement, pour j'en demeure étonné (voy. REVENIR, n° 19). Mais peut-on dire avec que : Je ne reviens point qu'il en soit ainsi ? Ce qui suscite le doute, c'est le de qui manque, et l'on dirait lourdement, mais correctement : Je ne reviens point de ce qu'il en soit ainsi. Mais c'est ici la même question que pour informer (voy. INFORMER au Supplément), où le de a été supprimé et le que employé par de bons auteurs. On acceptera donc cette phrase du Temps, 12 févr. 1877, 2e page, 6e col. : On ne revient pas [au Vatican] que, dans Rome même, il se soit parlé des choses hiératiques romaines avec cette allure entièrement dégagée, comme s'il se fût agi du hiératisme turc ou indien.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> REVENIR
v. intr.
Venir une autre fois, de nouveau. Je reviens pour vous dire... Il est revenu vous chercher. Je ne puis vous entendre en ce moment, vous reviendrez tantôt.

Il se dit aussi de Certaines choses qui reparaissent après avoir disparu, qui arrivent, se présentent ou se font sentir de nouveau. Le soleil revient sur l'horizon. Les beaux jours sont près de revenir. Le temps, la beauté, la jeunesse, le plaisir passe et ne revient plus. Cette fête revient tous les ans. La fièvre lui est revenue.

Il se dit encore des Choses qui croissent de nouveau, qui repoussent après avoir été coupées, arrachées, etc. Ces bois que l'on avait coupés reviennent bien. Les plumes reviennent à cet oiseau. Les premières dents de cet enfant sont tombées, il lui en revient d'autres.

Il signifie, au figuré, Être répété, mentionné fréquemment. Les auteurs grecs et latins reviennent souvent dans ses écrits. Ce mot revient sans cesse sous sa plume.

Il signifie aussi figurément Être dit, être rapporté. Certains propos tenus sur sa conduite lui revinrent. La même chose me revient de tous côtés. Impersonnellement, Il me revient que vous vous plaignez de moi.

REVENIR signifie encore Retourner au lieu d'où l'on était parti. Il était parti ce matin, il est revenu. Je reviens à vous dans un moment. Partez au plus tôt et ne faites qu'aller et revenir. Il est enfin revenu de ses longs voyages. Revenir au gîte. Revenir sur l'eau après avoir plongé.

Revenir sur ses pas, Revenir après s'être éloigné.

S'en revenir se dit familièrement dans le même sens. Il s'en est revenu tout courant.

Fig., Revenir au giron de l'Église, Rentrer dans le sein de l'Église catholique.

Fig., Revenir à Dieu, Se convertir, reprendre des sentiments de piété.

Fig., Revenir à quelqu'un, Lui redevenir favorable, reprendre pour lui des sentiments d'amitié, de confiance. Tous ses anciens amis lui revinrent. L'opinion commence à lui revenir.

Fig. et fam., Il revient de l'autre monde se dit d'un Homme qui a l'air déconcerté, ahuri.

Il se dit aussi d'un Homme qui n'est pas instruit d'un événement public et remarquable, arrivé depuis peu. Il semble qu'il revienne de l'autre monde.

Fig. et fam., Revenir de Pontoise se dit d'une Personne qui n'est pas au fait de ce que tout le monde sait, qui s'ébahit de tout ce qu'elle entend.

Fig. et fam., Revenir sur l'eau, Rétablir sa fortune, recouvrer du crédit, rentrer en faveur.

Fig., Revenir sur le passé, Reparler de ce qui a été dit ou fait, récriminer à ce sujet. Ne revenons pas sur le passé!

Cela me revient dans l'esprit, à l'esprit, cela me revient en mémoire, dans la mémoire, à la mémoire, Je m'en ressouviens à l'instant même. Absolument, Ce nom ne me revient pas, Je ne m'en ressouviens plus; Cet air me revient sans cesse, Je le chante sans cesse intérieurement.

Il revient des esprits, des esprits reviennent dans cet endroit, On croit y voir des fantômes.

REVENIR se dit familièrement de Certains aliments qui, lorsqu'on les a mangés, causent des rapports. L'ail, l'échalote revient.

REVENIR signifie aussi Recommencer à faire ou à dire les mêmes choses que l'on a faites ou dites précédemment. Après un pareil refus, il n'y avait plus à y revenir. C'est bon pour cette fois, mais n'y revenez pas.

Les troupes reviennent à la charge, Après avoir plié, après avoir été battues, elles retournent au combat.

Fig., Revenir à la charge. Voyez CHARGE.

Je reviens à ce que nous disions, pour en revenir à ce que nous disions se dit quand, après une digression ou une interruption, on reprend le fil de son discours ou de son raisonnement.

J'en reviens toujours là, qu'il faut... Je persiste à penser, à déclarer qu'il faut...

Fig. et fam., Revenir à ses moutons, Reparler à plusieurs reprises d'une chose dont on est obsédé. Il se dit le plus souvent avec une intention ironique. Il revient toujours à ses moutons.

Fig., Revenir sur une matière, sur une affaire, En reparler, la traiter de nouveau.

REVENIR signifie encore Se rétablir se remettre, être rétabli, être remis dans le même état où l'on était auparavant. Revenir en son premier état. Revenir au bon sens. Revenir en laveur auprès du prince. Revenir à la vie, à la santé.

Revenir à soi ou simplement Revenir, Reprendre ses esprits après un évanouissement, une faiblesse, etc. Il s'emploie aussi au figuré et signifie Se calmer. La colère l'emporta, mais il revint à soi presque aussitôt. Il signifie encore, figurément, Prendre de meilleurs sentiments. Revenir à soi après de longs égaiements.

Revenir d'une maladie, Se rétablir, recouvrer sa santé. Il est bien revenu de sa maladie. On dit absolument, dans le même sens : Il revient à vue d'oeil. On dit de même : En revenir, Guérir d'une maladie, n'en pas mourir. Il n'en reviendra pas.

Revenir de loin signifie Échapper à quelque grand mal, se tirer de graves erreurs. On le croyait perdu, il est revenu de loin. Ses dernières années furent édifiantes, il était revenu de loin. Ses derniers ouvrages sont aussi judicieux que ses premiers l'étaient peu, il est revenu de loin.

Fig., Revenir d'une frayeur, d'un étonnement, d'une surprise, etc., Reprendre ses esprits, reprendre le courage que la frayeur avait ôté, etc. Elle n'est pas encore bien revenue de sa frayeur. Je ne reviens pas de ma surprise. Revenez de votre étonnement.

Absolument, Je n'en reviens pas, Je ne reviens pas de mon étonnement.

REVENIR signifie, au figuré, Abandonner l'opinion dont en était, pour en adopter une autre. Je reviens à l'avis d'un tel.. C'est un homme opiniâtre qui ne revient pas, qui ne revient jamais. On dit aussi : Je reviens à ma première idée. Je reviendrai peut-être à mon ancien projet.

Revenir de ses erreurs, de ses opinions, des impressions qu'on a reçues, S'en désabuser. On dit dans le même sens : Je suis bien revenu des choses du monde, de ce monde. C est un homme dont je suis bien revenu.

Revenir de ses débauches, de ses emportements, des égarements de sa jeunesse, S'en corriger, y renoncer.

Revenir sur ce qu'on avait dit, sur ce qu'on avait promis, sur ses engagements, Changer de sentiments, d'opinion; se dédire de ce qu'on avait promis.

Revenir sur le compte de quelqu'un, Modifier, en bien ou en mal, l'opinion qu'on avait de quelqu'un. Je suis bien revenu sur son compte.

REVENIR signifie aussi, familièrement, Se réconcilier, s'apaiser. Quand on l'a fâché une fois, c'est pour toujours; il ne revient jamais. On n'a besoin que de lui parler raison, il revient aussitôt.

REVENIR signifie encore Résulter à l'avantage ou au désavantage de quelqu'un, être dévolu. Le profit qui m'en revient est médiocre. Il en reviendra un million à l'État. Il ne lui revient presque rien de la fortune de sa mère. Que vous revient-il, que vous en revient-il de tourmenter de pauvres gens? Quel honneur, quelle gloire, quel avantage peut-il vous revenir de cette entreprise? Il ne vous en reviendra que des ennuis, de la honte. Cette place lui revient de droit.

Il signifie aussi Coûter; et alors il se joint à la préposition à. Cette ferme, tout compté, tout calculé, me revient à tant. Ces deux étoffes reviennent au même prix.

Il signifie en outre Avoir du rapport, être conforme, semblable. Il ne s'emploie plus en ce sens que dans ces locutions : Cela revient au même; Cela revient à dire que...

REVENIR signifie quelquefois Plaire. Son humeur me revient fort. Il a un air, des manières qui ne me reviennent pas. Il est familier.

En termes de Cuisine, il se dit des Mets qu'on fait passer au feu, dans le beurre, dans la graisse, pour les préparer en vue de la cuisson. Faire revenir de la viande, des légumes.

4

Anagrammes de revenir

Nombre de lettres :
5

Mots Proches de revenir

Mots précédents
revénérer
revenez-y
revenger

Mots suivants
revente
reventiler
revenu