1

roi

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

roi(nom masculin)

Monarque, prince souverain d'un Etat.
Figure du jeu de cartes.
Pièce du jeu d‘ échecs.

Difficultés orthographiques
les Rois mages.
le roi de France.
la fête des Rois.
le Roi-Soleil.
le roi de Rome( fils de Napoléon Ier).
le jour des Rois.
sa Majesté le roi.
tirer les rois.

Les synonymes Mediadico de roi :

Les synonymes Word de roi :

2 : monarque

5 : roitelet

Les synonymes WordNet de roi :

Les antonymes de roi :

sujet, vulgarité, ridicule


2

Définition du dictionnaire Littré

> ROI
Prononciation : roi
s. m.
Terme du jeu du piquet à écrire. Nom d'une division de la partie qui comprend deux ides. Une partie complète est de douze rois ou vingt-quatre ides.
ÉTYMOLOGIE
D'après Rabelais, voy. son Glossaire, roie était la marque, la raie servant à noter les coups, les parties dans divers jeux, notamment aux cartes ; il faudrait écrire : jouer en six roies, en douze roies, et non rois, comme fait l'Académie (JAUBERT, Glossaire).
> ROI
Prononciation : roi
s. m.
Sens 1
Chef souverain de certains États.
Fig.
Faire le roi, exercer une autorité comparée à l'autorité royale.
Fig. Vivre en roi, faire une dépense de roi, vivre, dépenser magnifiquement.
Il a un coeur de roi, c'est un homme généreux, libéral.
Être heureux comme un roi, comme un petit roi, être extrêmement heureux dans sa condition.
Parler en roi, faire le roi, trancher du roi, être impérieux et hautain.
Par exagération. Se croire le roi du monde, être au comble du bonheur.
C'est un plaisir de roi, c'est un grand plaisir.
Un manger de roi, un morceau de roi, un morceau digne de la bouche d'un roi, se dit d'un mets exquis, délicieux.
Fig.
Souhait de roi, fils et fille.
Jouer au roi dépouillé, se dit quand plusieurs personnes sont après quelqu'un pour le piller, le ruiner.
Roi détrôné, jeu d'enfants qui consiste en ce que, l'un étant monté sur un banc, un tas de feuilles ou de paille, un tertre quelconque, d'autres tâchent, en le tirant ou le poussant, de le faire descendre et de prendre sa place. Jouer au roi détrôné.
Fig. En parlant de deux ou plusieurs personnes qui s'enlèvent successivement ou réciproquement une position regardée comme avantageuse. Ils jouent au roi détrôné.
C'est un roi en peinture, un roi de cartes, un roi de carreau, se dit d'un prince faible qui ne sait pas user de son autorité.
Fig. C'était du temps du roi Guillemot, c'était dans l'ancien temps.
Sens 2
Le roi Catholique, le roi d'Espagne.
Anciennement. Le roi Très Chrétien, le roi de France.
Roi des Romains, titre que l'on donnait dans l'empire germanique à celui qui était désigné par les électeurs pour succéder à la dignité d'empereur.
Roi de Rome, titre que Napoléon 1er avait donné à son fils.
Terme d'histoire ancienne. Le grand roi, le roi de Perse.
Roi des Juifs, se dit, dans l'Écriture, de Jésus-Christ.
Roi d'Yvetot, nom que prenaient les seigneurs d'Yvetot, terre dans le pays de Caux, en Normandie.
Sens 3
Roi des rois, se dit d'un roi qui, par prééminence, commande à d'autres rois.
Fig. Le roi des rois, Dieu.
Le roi du ciel, Dieu.
Sens 4
Quand on dit absolument le roi, on entend le roi qui règne dans le pays où l'on est. Le feu roi, le prédécesseur du roi régnant.
Servir le roi, se disait pour être militaire, servir dans les troupes du royaume.
Dans la marine, bâtiment du roi, bâtiment armé par le gouvernement et monté par des officiers et des marins de la marine royale.
Il est noble comme le roi, se dit d'un homme de noblesse ancienne.
Cela est vrai ou le roi n'est pas noble, se dit pour affirmer une chose.
Le roi n'est pas son cousin, se dit de quelqu'un qui est fier ou glorieux, ou qui vient d'obtenir quelque grand succès.
Être sur le pavé du roi, être dans la rue.
Loger dans la maison du roi, être en prison.
Être au pain du roi, manger le pain du roi, se disait des soldats et aussi des prisonniers.
Qui aura de beaux chevaux, si ce n'est le roi ? se dit quand quelqu'un s'étonne de voir un homme riche bien logé, bien meublé, etc.
Pour se moquer de celui qui dit d'un ton absolu : je veux, on répond : le roi dit : nous voulons.
Populairement. Aller où le roi va à pied, ne va qu'en personne, n'envoie personne, aller à ses nécessités.
Sens 5
Le roi ne meurt pas, se disait en France pour signifier qu'à la mort du roi, son parent mâle le plus proche est dans l'instant, et par le seul droit de sa naissance, en possession de l'autorité royale.
De par le roi, voy. PAR, n° 17.
Vive le roi ! acclamation publique pour la longue vie et la prospérité du roi.
La maison du roi, voy. MAISON, n° 19.
La bouche du roi, ou, simplement, la bouche, les officiers qui apprêtent le manger pour le roi, et les offices où ils travaillent.
Commissaire du roi, homme du roi, celui qui a commission du roi pour quelque affaire relative au service du roi ou du public.
Procureur du roi, avocat du roi, se disait quand la France était en royaume, voy. PROCUREUR, AVOCAT.
On disait de même au palais : les gens du roi.
Lieutenant de roi de telle place, celui qui en a le commandement en l'absence du gouverneur.
Sens 6
Anciennement. Main du roi, la puissance et l'autorité du roi interposées dans les procédures judiciaires entre particuliers.
Dans l'ancien style de la procédure, mettre quelque chose sous la main du roi, saisir quelque chose en justice au nom du roi.
Sens 7
Anciennement. Les ordres du roi, les ordres de chevalerie de Saint-Michel et du Saint-Esprit.
L'ordre du roi, l'ordre de Saint-Michel, pris séparément.
Sens 8
Anciennement. Coin du roi, morceau de fer trempé et gravé pour marquer la monnaie.
Taux du roi, le prix d'une chose réglé par l'autorité du roi (on dit aujourd'hui taux légal).
Poids du roi, et, plus ordinairement, poids de roi, le lieu où l'on pèse les grosses marchandises (on dit aujourd'hui poids public).
Les deniers du roi, le produit des impositions.
Les coffres du roi, les finances du roi.
Pied de roi, ancienne mesure, la sixième partie de la toise, ou 325 millimètres.
Sens 9
Vraiment roi, prince qui accomplit tous les devoirs de la royauté.
Le plus roi, le prince qui porte le plus le caractère de la royauté.
Être moins roi, sortir un peu de la dignité royale.
Le moins roi, le prince qui a le moins les défauts des rois.
Sens 10
Le Livre des Rois, les quatre livres de l'Ancien Testament contenant l'histoire des Hébreux depuis Samuel jusqu'à la captivité de Babylone.
Sens 11
Celui qui commande aux choses comme fait un roi à ses sujets.
Fig.
Sens 12
Fig. et familièrement. Le premier, le principal, le meilleur en son genre.
C'est le roi des hommes, se dit d'un homme excellent qui aime à obliger, à faire plaisir.
Le roi des fous, l'homme le plus fou qu'il y ait.
Sens 13
Roi d'armes, le chef des hérauts d'armes.
Le roi du bal, celui qui donne le bal, ou en l'honneur de qui on donne le bal et qui ouvre la danse.
Le roi de la basoche, celui d'entre les clercs du palais qui présidait une certaine juridiction qu'ils tenaient autrefois.
Le roi des pèlerins, celui d'entre eux qui a vu le premier le clocher du lieu où ils vont en pèlerinage.
Le roi de l'oiseau, celui des tireurs d'arbalète qui abat l'oiseau.
Chez les anciens, le roi du festin, celui qui présidait à un festin.
Sens 14
Titre qui se donnait à tous les chefs de corporation jouissant de quelque privilége public. Roi des barbiers, des merciers, etc.
Roi des violons, le chef des vingt-quatre violons du roi et de tous les violons de France, sans la permission duquel il n'y avait pas de violon qui osât jouer publiquement, RICHELET.
Sens 15
Roi, titre que l'on donnait, à Malte, au plus ancien des chevaliers embarqués sur une des galères de l'ordre ; il commandait la garde, et avait à sa charge les armes du navire.
Sens 16
Roi de théâtre, l'acteur qui fait les rois.
Fig. Un roi de théâtre, synonyme de roi en peinture, voy. plus haut, n° 1.
Roi de théâtre se dit aussi d'un prince qui veut toujours se montrer, se produire en public.
Sens 17
Chez les catholiques, le jour des Rois (avec une R majuscule), l'Épiphanie.
Faire ou tirer les Rois, dîner ou souper en société ou en famille le jour des Rois, et partager entre les convives un gâteau où il y a une fève.
Gâteau des Rois, le gâteau où il y a une fève, ce jour-là.
Chandelle des Rois, voy. CHANDELLE.
Le roi de la fève, voy. FÈVE. Ce fut un tel qui fut roi.
Le roi boit, cri que poussent les convives pendant que le roi de la fève boit.
Sens 18
Roi se dit de certains animaux qu'on regarde comme les plus nobles de tous. Le roi des animaux, le lion.
Le roi des oiseaux, l'aigle.
Roi des animaux se dit quelquefois de l'homme.
Par extension, le roi des forêts, le chêne.
Sens 19
Roi des chevrotains, nom donné à l'antilope pygmée de Pallas, ruminants (Cap).
Roi des cailles, le râle des genêts.
Roi de a mer, la coryphène hippure (poissons acanthoptérygiens), appelée dauphin.
Roi des rougets, l'apogon commun.
Le roi, nom vulgaire du papillon grand nacré. On dit aussi roi des papillons.
Roi du sud, belle variété de cône (coquilles).
Sens 20
Le roi des abeilles, voy. ABEILLE.
Sens 21
Les Trois Rois, nom de trois étoiles placées sur une même ligne dans la constellation d'Orion. On les appelle aussi le baudrier d'Orion, le râteau, la ceinture d'Orion, le bâton de Jacob.
Sens 22
Au jeu de cartes, la carte figurant un roi dans chaque couleur.
Se dit absolument du roi de coeur, à la guimbarde.
Roi appelé, celui qui est avec l'ombre au quadrille.
Roi qui parle, sorte de jeu de cartes qui se jouait du temps de Louis XIV.
Sens 23
Aux échecs, la principale pièce du jeu. On ne prend point le roi, il faut lui donner échec et mat pour gagner.
Sens 24
Dans l'ancienne minéralogie, le roi des métaux, l'or.
Sens 25
Terme d'alchimie. Le roi, le soufre ou l'or minéral.
Le roi et la reine, le soufre et le mercure qu'on doit faire cuire ensemble.
Sens 26
Roi d'été, variété de poire.
PROVERBES
Un Dieu, un roi, une loi, se dit pour combattre les hérésies.
Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois, voy. AVEUGLE.
C'est la cour du roi Pétaud, voy. PÉTAUD.
SYNONYME
ROI, TYRAN, PRINCE, SOUVERAIN, EMPEREUR. Le roi se distinguait du tyran dans l'antiquité en ce qu'il possédait légitimement l'autorité ; depuis le moyen âge, il se distingue des ducs, comtes, princes, souverains aussi, en ce que le roi a été dans l'origine suzerain de ces ducs, comtes et princes ; enfin il se distingue de l'empereur, en ce que l'empereur est un titre dérivé de l'empire romain.
HISTORIQUE
Xe s.
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Bressan, ray ; prov. roi, rey, re ; esp. rey ; ital. re ; du lat. règem ; comparez le gothique reiks, le kymrique rîx, l'irl. rig, et le sanscr. rajan.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> ROI
n. m.
Monarque, prince souverain d'un État ayant le titre de royaume. Roi légitime. Roi absolu. Roi constitutionnel. Roi héréditaire. Roi électif. Roi de France et de Navarre. Les rois d'Israël. La cour d'un roi. Proclamer un roi. Couronner, sacrer un roi. Élire un roi.

Le roi des rois, le roi du ciel et de la terre, Dieu.

Le roi très chrétien, Le roi de France. Le roi catholique, Le roi d'Espagne. Le roi très fidèle, Le roi de Portugal.

Roi des Romains, Titre que l'on donnait dans l'empire germanique, à celui qui était désigné par les électeurs pour succéder à la dignité d'empereur.

Grand roi, Titre porté dans l'antiquité, par le roi des Perses.

Les livres des Rois, Les quatre livres de l'Ancien Testament qui contiennent l'histoire du peuple de Dieu, depuis Samuel jusqu'à la captivité de Babylone.

Les rois mages, Les trois personnages qui vinrent de l'Orient à Bethléem pour adorer l'Enfant Jésus.

Le jour des Rois, la fête des Rois, Le jour de l'Épiphanie, qui commémore l'adoration des rois mages. Tirer les Rois, Partager, au moment de l'Épiphanie, un gâteau dans lequel a été mise une fève. On appelle Gâteau des Rois ou Galette des Rois Ce même gâteau; et Roi de la fève Celui à qui échoit la part où se trouve la fève. Ce fut un tel qui fut roi. Le roi boit.

Fig., Il est heureux comme un roi se dit d'un Homme extrêmement heureux dans sa condition.

Fig. et fam., C'est un morceau de roi se dit d'un Mets exquis et délicieux. Il se dit aussi d'une Belle fille.

Fig., C'est un plaisir de roi, C'est un plaisir très grand, très vif.

Fig. et fam., C'est la cour du roi Pétaud, chacun y est maître, ou simplement C'est la cour du roi Pétaud se dit d'une Maison, d'une compagnie où chacun parle haut et veut commander.

Prov. et fig., Au royaume des aveugles les borgnes sont rois. Voyez AVEUGLE.

ROI, employé absolument, se dit du Roi qui règne dans le pays où l'on est, ou dans le pays et au moment dont on parle. Par commandement exprès du roi. Le service du roi. Le lever du roi. Un emploi à la nomination du roi. Le roi séant en son conseil.

De par le roi, Formule qui signifie De la part du roi, au nom du roi et qui se mettait au commencement de divers actes publics portant sommation, injonction, etc.

La maison du roi. Voyez MAISON.

Les gens du roi se disait des Procureurs et avocats généraux, des procureurs et avocats du roi.

Fig., La bouche du roi ou simplement La bouche, Les officiers qui apprêtaient les repas du roi, et les offices où ils travaillaient.

Les carrosses du roi, Les voitures dont le roi faisait usage, qui le suivaient dans ses chasses, dans ses voyages et où ne pouvaient monter que les personnes de noblesse, présentées au roi.

Le pavé du roi s'est dit, depuis le règne d'Henri IV, des Grandes routes pavées de la France.

Les ordres du roi, Les ordres de chevalerie de Saint-Michel et du Saint-Esprit. Chevalier des ordres du roi.

Poids de roi, pied de roi, Poids, mesure officielle avant la Révolution.

Lieutenant de roi. Voyez LIEUTENANT.

Le roi est mort, vive le roi Mots par lesquels un héraut annonçait au peuple la mort du roi et l'avènement de son successeur. Il se disait aussi proverbialement pour exprimer que Le roi mort, son héritier lui succédait sans délai. On disait encore en ce sens : Le roi ne meurt pas.

Le roi dit : Nous voulons se dit, familièrement et ironiquement, à quelqu'un qui dit d'un ton impératif : Je veux.

Fam., Le roi n'est pas son cousin. Voyez COUSIN.

Pop., Aller où le roi ne va qu'en personne, où le roi va à pied, où le roi n'envoie personne, Aller à la garde-robe.

Prov. et fig., Où il n'y a rien le roi perd ses droits. Voyez DROIT.

ROI se dit figurément dans un certain nombre de locutions :

Roi d'armes, Le chef des hérauts d'armes.

Roi des arpenteurs, roi des barbiers, roi des merciers, etc., Titres donnés autrefois aux chefs de certaines corporations. Dans un sens analogue, on dit, à propos de Riches industriels Le roi de l'acier; Le roi des pétroles, etc.

Roi de la basoche, Celui des clercs du Palais qui présidait leur communauté. Voyez BASOCHE.

ROI se dit aussi, en parlant de Certains animaux qu'on regarde comme les plus nobles de tous. Le lion est le roi des animaux. L'aigle est le roi des oiseaux.

Il se dit, aux jeux de Cartes, de la Principale figure de chaque couleur. Roi de coeur. Roi de carreau. Roi de pique. Roi de trèfle. Roi d'atout. Tierce au roi. Quatorze de rois. Brelan de rois.

Il se dit, au jeu des Échecs, de la Principale pièce du jeu. On ne prend point le roi, il faut lui donner échec et mat pour gagner.

4

Anagrammes de roi

Nombre de lettres :
5

Usages de roi

roi


1 :

Roi dépossédé, constitutionnel, déchu, célèbre.
Roi Catholique, Très-Chrétien.
Roi Henri VIII.
Roi-Soleil.
Rois fainéants, mages.
Roi de France, d' Espagne.
Roi de droit divin.
Roi de pique, de carreau.
Roi du ring, du pétrole.
Roi d‘ un pays.
Roi d‘ un jeu d‘ échecs.
Roi des rois, des Juifs.
Roi des animaux.
Roi des cons, des imbéciles, des malins.
Roi qui anoblit, règne, pardonne, gracie.
Roi qui gouverne un pays.
Le roi est mort, vive le roi !
Le roi n‘est pas son cousin !
Bon, grand roi.
Bleu roi.
Trois rois.
Vice-roi.
Morceau de roi.
Camelot, conseil, armées, coeur, maison du roi.
Cour du roi Pétaud.
Atours, couronne, sceptre d‘ un roi.
Fête, galette des Rois.
Échec au roi.
le roi va seul.
Au royaume des aveugles, les borgnes sont rois.
C' est vraiment le roi celui-là !
Couronner un roi.
Décapiter un roi.
Découronner un roi.
Découvrir( imprudemment) son roi( aux échecs).
Déposer un roi.
Détrôner un roi.
Devenir roi.
Élire un roi.
Empoisonner un roi.
Être digne d‘ un roi.
Être attaché à un roi.
Être heureux comme un roi.
Être gouverné par un roi.
Être plus royaliste que le roi.
Exécuter un roi.
Fêter les Rois.
Flagorner le roi.
Flatter( bassement, servilement) le roi.
Guillotiner un roi.
Introduire quelqu‘un auprès du roi.
Introniser un roi.
Mater le roi( aux échecs).
Mater le roi avec le fou, la reine.
Mettre un roi échec et mat.
Obtenir quelque chose d‘ un roi.
Présenter quelqu‘un au roi.
Sacrer un roi.
Se prendre pour un roi.
S‘incliner devant un roi.
Succéder à un roi.
Tirer les rois.
Travailler pour le roi de Prusse.


6

Mots Proches de roi

Mots précédents
rogomme
rogue
rohart

Mots suivants
roitelet
rôlage
rôle