1

sac

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

sac(nom masculin)

Sorte de poche en toile, en cuir, en papier, etc.
Ce que contient un sac: sac de charbon.
Ce dont la forme rappelle celle d'un sac.
Vêtement de pénitence.

Difficultés orthographiques
des sacs à main.
des courses en sac.

sac(nom masculin)

Les synonymes Mediadico de sac :

Les synonymes Word de sac :

Les synonymes WordNet de sac :

2

Définition du dictionnaire Littré

> SAC
Prononciation : sak ; au XVIe s. le pluriel se prononçait saz, c'est-à-dire sâ, PALSGRAVE, p. 25
s. m.
Sens 1
Espèce de poche en toile, en cuir ou étoffe, ouverte par le haut et cousue par le bas et par les côtés. Un sac de crin. à la gueule du sac. L'entrée, l'ouverture du sac.
Course en sac, divertissement public, dans lequel on fait courir, pour un prix, des gens dont les bras et les jambes sont enfermés dans un sac.
Cet habit ressemble à un sac, c'est un sac, se dit d'un habit, d'une robe qui vont mal et sont trop larges.
On dit de même : On est dans cet habit comme dans un sac.
Fig. Tirer d'un sac deux moutures, tirer double profit d'une même affaire.
Prendre quelqu'un la main dans le sac, le surprendre au moment où il commet quelque vol, quelque infidélité.
Par extension. Prendre quelqu'un la main dans le sac, trouver chez quelqu'un qui a commis une erreur ou dit une sottise, la cause de son erreur ou de sa sottise qu'il voudrait dissimuler.
Fig. Le sac est plein, il a comblé la mesure, il faut qu'il soit puni.
C'est un sac percé, on ne saurait l'enrichir, se dit d'un prodigue.
Fig. Avoir la tête dans un sac, ne rien voir, ne rien entendre, être dans une ignorance complète de ce qui arrive.
Fig. Mettre quelqu'un au sac, le mettre hors d'état de répondre aux objections.
Fig. et populairement. Un sac à vin, un ivrogne, un buveur déterminé.
Sens 2
Sac de papier, sorte de poche de papier, en forme de sac, dont le bas et les côtés sont collés, et qui sert à mettre des épiceries, des drogues, des bonbons, etc.
Sens 3
Sac à blé, sac à charbon, sac à avoine, sac à terre, sac à mettre du blé, du charbon, de l'avoine, de la terre.
Sac à poudre, sac dans lequel les perruquiers mettent leur poudre.
Sens 4
Sac de blé, de charbon, d'avoine, de plâtre, de farine, de pommes de terre, etc., sac plein de blé, de charbon, d'avoine, de plâtre, de farine, de pommes de terre, etc.
Sens 5
Petit sac de grosse toile dans lequel on met l'argent. Un sac d'argent. Un sac de mille francs.
Un sac d'écus, ou, très familièrement, un sac, un sac plein d'écus. Avez-vous le sac ?
Sens 6
Sac de blé, sac de farine, une certaine mesure de blé, de farine. Le fournisseur a livré tant de sacs de blé.
Sens 7
Terme d'artillerie. Sac à étoupilles, petit sac en cuir destiné à renfermer des étoupilles.
Sac à charge, sac en cuir qui sert, dans les batteries de campagne, à porter les charges du caisson à la bouche à feu.
Sac à terre, sac en toile qu'on remplit de terre et qu'on utilise dans la construction des batteries, des retranchements. Batterie en sacs à terre. Sape en sacs à terre. Revêtement en sacs à terre.
Sac à feu, espèce de bombe ou de carcasse.
Terme d'artificier. Sac à poudre, enveloppe qui contient la chasse des pots à feu ou à aigrette.
Sens 8
En Angleterre, lord siégeant sur le sac de laine, le lord chancelier, président de la chambre des lords.
Sens 9
Autrefois, sac de procès, et, absolument, sac, le sac qui contenait toutes les pièces d'un procès ; on dit aujourd'hui les pièces ou le dossier.
Il faut trois sacs à un plaideur, un sac de papier, un sac d'argent et un sac de patience.
Sac commun, celui où sont les pièces de rebut d'une partie qui n'ont pas été produites.
Fig. C'est la meilleure pièce de son sac, c'est la chose la plus favorable au succès, ou la personne qui a le plus d'influence.
Fig. Vider son sac, dire tout ce qu'on pense sur un sujet.
Fig. Le fond du sac, ce qu'une affaire a de plus secret.
Le fond du sac se dit quelquefois pour signifier ce que quelqu'un possède en fait de ressources.
Fig. Juger sur l'étiquette du sac, voy. ÉTIQUETTE, n° 2.
Juger sur l'étiquette du sac, signifie aussi juger une question qui ne présente point de difficulté. Cela peut se juger sur l'étiquette du sac.
Fig. L'affaire est dans le sac, on est assuré qu'elle réussira.
Sens 10
Petite malle dans laquelle le fantassin renferme tous les objets à son usage et qu'il porte sur son dos.
Il y a aussi de ces sortes de sacs pour les marins.
Sac analogue à celui des soldats, à l'usage des voyageurs à pied.
Sens 11
Le sac et les quilles, les quilles avec le sac pour les enfermer quand on ne joue plus.
Fig. Trousser son sac et ses quilles, prendre son sac et ses quilles, prendre ses hardes et s'en aller.
Donner à quelqu'un son sac et ses quilles, mettre quelqu'un dehors, s'en défaire.
Fig. Avoir son sac et ses quilles, être chassé. Si je n'obéis pas, j'ai mon sac et mes quilles BOURSAULT, Lett. nouv. t. III, p. 356, dans POUGENS.
Fig. Ne laisser aux autres que le sac et les quilles, prendre le meilleur et laisser aux autres ce qui ne vaut rien, proprement prendre l'argent du jeu et ne laisser aux autres que les quilles et leur sac.
Sens 12
Sac de nuit, sac qui sert en voyage à serrer les hardes de nuit.
Sens 13
Sac à ouvrage, ou, absolument, sac, sorte de poche que les dames portent avec elles, et où l'on a disposé ce qu'il faut pour coudre, broder, faire de la tapisserie.
Sac d'église, sac où les femmes mettent leurs livres de dévotion et de prières pour aller à l'église.
Sens 14
Terme de marine. Sac, se dit quelquefois pour hamac.
Sac d'écubier, sorte de matelas pour boucher les écubiers.
Embarqué en sac, se dit des marins qui font un voyage à Terre-Neuve, et qui sont engagés seulement pour travailler à la pêche.
Cette voile fait le sac, son fond a trop d'ampleur.
Un mât de hune est dans le sac, quand il casse.
Sac à terre, enveloppe de maçonnerie qu'on établit autour des soutes aux poudres pour les préserver.
Nom donné, sur les bancs des galères, à une espèce de matelas ou long sac, rempli de bourre ou de laine, sur lequel les rameurs couchaient.
Sens 15
Terme d'astronomie. Sac du charbonnier ou sac à charbon, trouée sans étoiles qu'on aperçoit en certaines parties de la voie lactée dans l'hémisphère austral.
Sens 16
Habit simple et grossier, qui sert de signe et d'instrument de pénitence et d'affliction.
Grande robe dont se couvrent les pénitents dans leurs cérémonies, dans leurs processions. Les pénitents étaient revêtus de sacs noirs
Fig. Se couvrir d'un sac mouillé, se servir d'excuses, faire l'hypocrite (voy. MOUILLÉ, n° 1).
L'ordre du Sac, voy. SACHET, n° 2.
Sens 17
Terme de botanique. Corps formé par la soudure des étamines, qui, dans les asclépiadées, recouvre l'ovaire comme un capuchon.
Sens 18
Terme d'anatomie. Se dit de certains organes.
Cavité plus ou moins grande, entourée par des parois membraneuses, souvent distinguée d'une autre cavité analogue par une simple dépression des parois. C'est dans ce sens qu'on dit : les sacs de l'estomac, les sacs du rumen.
Sac lacrymal, voy. LACRYMAL.
Sens 19
Ancien terme de médecine. Dépôt d'humeurs, de matières. Quand une plaie est mal pansée, il s'y forme un sac.
Terme de chirurgie. Sac herniaire, enveloppe renfermant les organes qui constituent la hernie.
Sens 20
Fig. et familièrement. L'estomac, le ventre.
Remplir son sac, manger beaucoup.
En avoir plein son sac, être complétement ivre.
Vider son sac, se purger.
Sens 21
Fig. et familièrement, Esprit, souvenir, mémoire. Le renard au chat dit enfin : Tu prétends être fort habile ; En sais-tu tant que moi ? j'ai cent ruses au sac.... Une meute apaisa la noise.
Mettre dans son sac, dévorer un affront sans pouvoir le venger.
Sens 22
Sac à noir, petite chambre où l'on brûle de la poix-résine, pour faire le noir de fumée.
Sens 23
Terme rural. Quantité de marc qui reste après un pressurage de cidre ou de vin.
Sens 24
Terme de pêche. Espèce de filet pour le petit poisson.
Sens 25
Crêpons ou sacs [étoffe de laine], Tabl. annexé aux lett. pat. 18 sept. 1780, Auch.
Sens 26
Terme d'exploitation minière. Sorte de filon disposé comme un sac.
Sens 27
Gens de sac et de corde, scélérats.
Sens 28
Cul-de-sac, voy. CUL, n° 11.
Fig. Être enfourné dans un cul-de-sac, être engagé dans une affaire dont l'issue est difficile.
Sens 29
Sac à papier, juron qui est un euphémisme pour un juron plus grossier.
PROVERBES
Cependant le bonhomme n'a pas son sac, se dit quand quelqu'un paye de belles paroles un autre à qui il fait tort.
Il ne saurait sortir d'un sac que ce qui y est, un sot ne peut dire que des sottises, un méchant ne peut faire que des méchancetés.
Autant pèche celui qui tient le sac que celui qui met dedans, c'est-à-dire les receleurs et les voleurs méritent une égale punition.
On frappe sur le sac, pour que l'âne le sente.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Wallon, seg ; Berry, sa, au plur. sâ ; bourg. say ; provenç. sac ; espagn. saco ; ital. sacco ; du lat. saccus, qui vient du grec qui paraît être dérivé des langues sémitiques : hébreu, schak ; chaldéen, sak.
> SAC
Prononciation : sak
s. m.
Pillage entier d'une ville.
HISTORIQUE
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Espagn. et port. saco ; ital. sacco. Origine controversée. Scheler y voit un substantif verbal de l'ancien verbe sacher, tirer ; pourtant, se ravisant, il trouve plus vraisemblable l'étymologie par l'ancien haut-allem. scah, pillage. à cela Diez objecte que se allemand ne peut se transformer en s simple. Il est de fait que scah s'est introduit dans l'ancienne langue, mais il y a donné non sac, mais eschac. Diez pense que dans sac, pillage, on a simplement sac, dans le sens de gros paquet ; ce qui a pris le sens de butin. Cette étymologie paraît la plus probable. Bas-lat. saccomannus, pillard ; ancien franç. saquement, même sens ; flamand, sackmann, voleur.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE SAC.
Sens 10
Ajoutez :
Grandir sous le sac, grandir encore quand on est au régiment.
Sens 30
Mouture au petit sac, meunier au petit sac, mouture, meunier qui produisent la farine pour la rendre à celui qui a fourni le grain, et non pour la vendre.
Sens 31
Sac à la malice, la poche que les prestidigitateurs ont devant eux, et, par extension, tout sac ou coffre ou tiroir contenant des instruments ou objets qui opèrent quelque chose qui attire l'attention.
Ajoutez :
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> SAC
n. m.
Sorte de poche faite de cuir, de toile ou d'étoffe, ouverte seulement par le haut et qui sert à mettre toutes sortes de choses. Un sac tout neuf. Un vieux sac. Sac de toile, de treillis, de crin. L'entrée du sac. Le fond d'un sac.

Sac de papier, Sorte de poche de papier en forme de sac, dont le bas et les côtés sont collés et qui sert à mettre de menues denrées d'épicerie, des bonbons, etc.

Sac à blé, sac à charbon, sac à avoine, sac à terre, Sac à mettre du blé, du charbon, de l'avoine, de la terre; et Sac de blé, de charbon, d'avoine, de plâtre, de farine, de noix, de pommes, etc., Sac plein de blé, de charbon, d'avoine, de plâtre, de farine, de noix, de pommes, etc. Sac de blé, sac de farine se disent aussi d'une Certaine mesure de blé, de farine.

Prov. et fig., Tirer d'un sac deux moutures, Prendre double profit dans une même affaire.

Fig. et fam., Un homme de sac et de corde, Un scélérat, un mauvais garnement.

Fig. et pop., Un sac à vin, Un ivrogne.

Fig., Prendre quelqu'un la main dans le sac, Le prendre sur le fait, le surprendre au moment où il commet quelque vol, quelque indélicatesse.

Fam., Ce vêtement ressemble à un sac, est un sac; on est dans ce vêtement comme dans un sac se dit d'un Vêtement mal fait, mal taillé et trop large.

Sac de soldat, Sac de peau dans lequel chaque fantassin enferme les objets à son usage et qui se porte sur le dos à l'aide de deux bretelles. Porter le sac. Sac au dos.

Sac de matelot, Sac de toile, allongé, renfermant l'ensemble des effets d'un matelot.

Sac de couchage, Sorte de grand sac en toile, dans lequel le soldat se couche en campagne.

Fig. et fam., Prendre son sac et ses quilles, S'en aller sans demander son reste. Il est vieux.

Sac de nuit, Sac où l'on met, en voyage, ses effets de nuit.

Sac à ouvrage, Sac où les femmes renferment l'ouvrage auquel elles travaillent.

Sac à main, Sorte de petit sac que les femmes portent à la main et où elles mettent les menus objets dont elles peuvent avoir besoin.

En termes de Guerre, Sac à terre, Sac plein de terre, dont on se sert en faisant les tranchées, abris, batteries, etc., pour mettre les soldats à couvert du feu des ennemis.

Sac de procès et absolument Sac se disait d'un Sac contenant les pièces d'un procès. Cette expression a vieilli; on dit aujourd'hui Les pièces ou Le dossier.

Fig. et fam., C'est la meilleure pièce de son sac se dit en parlant d'un Homme qui sollicite quelque grâce, qui entreprend quelque affaire, et signifie : C'est la chose la plus avantageuse pour lui, celle qui doit le plus sûrement lui procurer le succès qu'il désire.

Fig. et fam., Votre affaire est dans le sac, Tout est préparé pour qu'elle réussisse, on peut regarder le succès comme acquis.

Fig., et fam., Voir le fond du sac, Pénétrer dans ce qu'une affaire a de plus secret, de plus caché. On dit dans le même sens : Montrer le fond du sac.

Fig. et fam., Vider son sac, Dire tout ce qu'on a à dire sur tel sujet, dans telle occasion. Il n'a plus rien à dire, il a vidé son sac. Quand il a vidé son sac d'anecdotes, de bons mots, il s'en va.

Sac à papier! Sorte de juron.

Fig. et fam., Un sac à malices, Une personne très rusée.

Fig. et fam., Avoir plus d'un tour dans son sac, Être plein d'habileté, de ruse.

SAC se dit aussi du Contenu d'un sac. Moudre un sac de blé.

Fig. et fam., Avoir le sac, Avoir beaucoup d'argent, avoir une grosse dot.

SAC se dit aussi d'un Habit de pénitence, d'affliction, d'humiliation. Faire pénitence sous le sac et la cendre. Porter le sac et le cilice.

Il se dit également des Grandes robes dont se couvrent les pénitents dans leurs cérémonies, dans leurs processions. Tous les pénitents étaient revêtus de sacs noirs, blancs, bleus.

En termes d'Anatomie, Sac lacrymal, Petite cavité qui est placée au côté interne de l'orbite de l'oeil et qui sert de réservoir à l'humeur sécrétée par la glande lacrymale.

En termes de Chirurgie, Sac herniaire, Portion de membrane qui enveloppe une hernie extérieure.

Cul-de-sac. Voyez ce mot à son rang alphabétique.

> SAC
n. m.
Pillage d'une ville. Le sac de Rome. Il se commit de grandes cruautés au sac de cette ville. Mettre à sac une ville prise d'assaut.

4

Anagrammes de sac

Nombre de lettres :
5

Mots Proches de sac