1

soupe

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

soupe(nom féminin)

Difficultés orthographiques
être soupe au lait.

Les synonymes Word de soupe :

3 : manger, dîner

Les synonymes WordNet de soupe :

2

Définition du dictionnaire Littré

> SOUPE
Prononciation : sou-p'
s. f.
Sens 1
Sorte d'aliment fait de potage et de tranches de pain, ou même de pâtes, de riz, etc. et qui se sert avant tout autre mets. Une soupe au vermicelle. Une soupe à la semoule. Soupe grasse. Soupe maigre. Soupe aux herbes. Soupe à la purée. Soupe au lait.
Dès qu'on a mangé la soupe, dès le matin, à cause de l'habitude, très répandue, de manger le matin de la soupe. Pour les avertir que demain Leurs envoyés soient en chemin, Dès qu'ils auront mangé la soupe, Courrier burlesque, p. 22.
Dès la soupe, dès le commencement du repas.
Par dénigrement, marchand de soupe, maître de pension.
Soupe économique, sorte de soupe faite non avec de la viande, mais avec des os.
Soupe jacobine, voy. JACOBIN.
Fig. S'emporter comme une soupe au lait [le lait chauffé se gonfle et déborde], s'irriter facilement et promptement.
Fig. La soupe à l'oignon, se dit, dans l'argot des artistes, de tous ceux qui ont passé par l'École des beaux-arts et qui sont arrivés, de façon ou d'autre, par la filière administrative.
Soupe au lait, soupe de lait, se dit adjectivement des chevaux qui sont d'un blanc tirant sur l'isabelle, et des pigeons de la même couleur. Chevaux soupe de lait. Jument soupe au lait. Pigeons soupe de lait.
Sens 2
Par extension, dîner en général.
Venez manger ma soupe, locution blâmée par Mme de Genlis, Mém. t. v, p. 92, dans POUGENS, mais sans fondement.
Soupe des rentiers, s'est dit jadis pour un ordinaire peu succulent.
Sens 3
Par antonomase, tranche de pain coupée mince, qu'on met dans la soupe. Mettez deux ou trois soupes dans ce bouillon. Une soupe de pain.
Tailler la soupe, couper du pain par tranches pour le mettre dans le potage.
Tremper la soupe, mettre les tranches de pain dans le potage quelque temps avant de le servir, afin qu'elles s'humectent.
Populairement et fig. Tremper une soupe, rosser. Je vais te tremper une soupe.
Trempé, mouillé comme une soupe, très mouillé.
Sens 4
Soupe au vin, soupe au perroquet, soupe à perroquet, tranches de pain dans du vin.
Ivre comme une soupe, se dit d'un homme qui a beaucoup bu et s'est enivré.
Soupe en vin, sorte de couleur rouge. Les draps et autres étoffes qu'ils teindront et feront teindre en grandes et hautes couleurs, comme écarlate, cramoisi, soupe en vin, et autres couleurs parfaites, Règl. des manuf. 22 oct. 1697.
Sens 5
Préparation alimentaire consistant en fourrages verts ou secs que l'on a fait infuser dans l'eau chaude (thé de foin), ou que l'on fait cuire. Les soupes se donnent à tous les animaux, mais principalement au bétail à l'engrais, aux élèves et aux femelles laitières ; on y fait entrer du foin, du regain, des racines et tubercules, des feuilles, des débris de jardin.
Sens 6
Soupe crottée, ancien potage ou ragoût.
Sens 7
Tabac frisé roulé dans une demi-feuille de choix.
PROVERBES
La soupe fait le soldat, une nourriture simple rend propre aux fatigues de la guerre.
Quelqu'un lui a mangé le dessus de sa soupe, se dit d'une personne qui est de mauvaise humeur.
Sa soupe est maigre, se dit d'un homme qui fait mauvaise chère.
REMARQUE
1. On dit soupe aux choux, soupe aux herbes, soupe au lait, etc. et non soupe de choux, d'herbes, de lait, etc.
2. De Caillières, en 1600, observe que soupe pour potage est un mot bourgeois.
HISTORIQUE
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Bourguig. sôpe ; wallon, sop ; provenç. espagn. et ital. sopa ; du germanique : allem. Suppe ; isl. sup ; suéd. soppa ; holl. sop, mots qui signifient bouillon, potage, ragoût. L'étymologie montre que le sens primitif de soupe est potage ; mais l'antonomase qui a donné à ce mot le sens de tranche de pain est très ancienne.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> SOUPE
n. f.
Potage, aliment liquide dans lequel trempe ordinairement du pain et qu'on sert au commencement du repas. Soupe grasse. Soupe maigre. Soupe à la tortue. Soupe aux herbes. Soupe à l'oignon. Soupe aux choux. Soupe au lait. Une bonne soupe. Faire mitonner la soupe. Servir la soupe. Une assiette de soupe.

Tailler la soupe, Couper du pain par tranches pour les mettre dans le potage.

Tremper la soupe, Verser le bouillon sur les tranches de pain, un moment avant de servir le potage.

Fig. et fam., Trempé comme une soupe, Très mouillé.

Fig. et fam., S'emporter comme une soupe au lait, Se mettre facilement, promptement en colère. Au moindre mot, il s'emporte comme une soupe au lait. C'est une soupe au lait.

Un cheval soupe de lait, un pigeon soupe de lait ou de plumage soupe de lait, Un cheval qui est d'un blanc tirant sur l'isabelle, un pigeon de la même couleur.

Fig. et fam., Cela vient comme des cheveux sur la soupe. Voyez CHEVEU.

Prov., La soupe fait le soldat, On ne peut rien tirer d'un soldat qui est mal nourri.

4

Anagrammes de soupe

Nombre de lettres :
5

Usages de soupe

soupe


1 :

Soupe instantanée, épaisse.
Soupe populaire.
Soupe anglaise.
Soupe primitive, primordiale.
Soupe de légumes.
Soupe au pistou, à l' oignon.
Soupe aux choux.
Soupe à la grimace.
Soupe en sachet.
Soupe qu‘ on arrose de lait, de bouillon.
Soupe qui cuit, fait grandir, fume, mitonne.
Bonne soupe.
Assiette, assiettée de soupe.
Marchand de soupe.
Gros plein de soupe.
Heure de la soupe.
Assiette, cuillère à soupe.
À la soupe !
Par ici la bonne soupe !
C' est une soupe au lait celui-là !
C' est dans les vieux pots qu‘ on fait les bonnes soupes.
Aller à la soupe.
Aller à la soupe populaire.
Avaler sa soupe.
Cracher dans la soupe.
Dîner d' une( simple) soupe.
Distribuer la soupe.
Être soupe au lait.
Être trempé comme une soupe.
Faire une soupe.
Manger la soupe sur la tête de quelqu‘un.
Manger une( ou sa) soupe.
Monter comme une soupe au lait.
Préparer la soupe.
Se brûler en mangeant( ou buvant) sa soupe.
Servir la soupe à quelqu‘un.
Servir une soupe.
Skier dans la soupe.
Tailler une soupe.
Tremper une soupe.
Tremper quelque chose dans sa soupe.
Venir comme un cheveu sur la soupe.