1

trou

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

trou(nom masculin)

Ouverture, cavité.
Cavité servant de retraite à un animal.
{fig., péj. } Petite ville, petit village.
Lacune: trou de mémoire.


Trou normand absorption d'alcool entre deux plats pour creuser l'estomac.

Trou du chat sur un grand voilier, ouverture permettant d‘ accéder à la hune.

Trou d‘homme ouverture arrondie permettant le passage d‘ un homme.

Trou noir région de l'espace où le champ gravitationnel est si intense qu‘ aucun rayonnement ne peut s'en échapper.

Trou en un au golf, orifice circulaire dans lequel la balle doit terminer sa course.
Aire de jeu comprise entre le point de départ de la balle et cet orifice.

Faire le trou mettre un écart important entre soi et ses poursuivants.
{familier} La prison.

Les synonymes Mediadico de trou :

3 : [ fam] village: bled[ fam], patelin[ fam], lieu, coin.

Les synonymes Word de trou :

Les synonymes WordNet de trou :

2

Définition du dictionnaire Littré

> TROU (DE CHOU)
Prononciation : trou
s. m.
Terme vieilli. Trognon de chou.
Cela ne vaut pas un trou de chou, je n'en donnerais pas un trou de chou, cela est de nulle valeur.
HISTORIQUE
XIIIe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Génev. tronc de chou ; Jura, trôt de chou ; Berry, il n'est pas plus haut qu'un trou de chou. C'est une autre prononciation du mot tronc, née du nominatif tros dans l'ancienne langue.
> TROU
Prononciation : trou
s. m.
Sens 1
Ouverture en creux faite dans un corps, à peu près aussi longue que large : ce qui la distingue de la fente, qui est plus longue que large. Boucher un trou. Cet enfant en tombant s'est fait un trou à la tête, à la jambe. Il y avait trois ans depuis qu'il [Lauzun] travaillait à faire un trou [au mur de sa prison], et qu'il avait fait une corde avec du linge la mieux faite du monde.... Mém. de Mademoiselle, t. IV, p. 379.
Fig.
Fig. Il n'a jamais rien vu que par le trou d'une bouteille, se dit d'un ignorant qui n'a pas vu le monde.
On dit dans un sens analogue : ne voir que par un trou.
Fig. Mettre la pièce à côté du trou, employer, pour remédier à un mal, un autre moyen qu'il ne faudrait.
Fig. Boucher un trou, payer une dette.
Déboucher un trou pour en boucher un autre, faire une dette nouvelle pour en payer une vieille.
Le trou de la porte, le pertuis de la serrure qui reçoit la clef.
Sens 2
Fig. Il a fait un trou à la lune, ou, anciennement, à la nuit, il s'est dérobé furtivement, et, en mauvaise part, il a emporté l'argent, il a fait banqueroute, il s'est enfui sans payer ses créanciers.
Cette locution paraît venir de l'idée que celui qui s'enfuit ainsi se dérobe pendant l'obscurité ; et alors on dit plaisamment qu'il a fait, pour s'enfuir, un trou à la nuit ou à la lune qui est l'astre de la nuit. D'Aubigné, Hist. II, 291, a dit percer la nuit, pour cheminer pendant la nuit. Voltaire, en voulant distinguer emporter le chat et faire un trou à la lune, a trop restreint le sens de cette dernière locution ; la différence est que la première signifie partir sans dire adieu, et la seconde, se dérober furtivement. On a dit aussi faire un pertuis dans l'eau, voy. EAU, à l'historique.
Sens 3
Trou du souffleur, petit réduit placé sur le devant du théâtre, où est placé le souffleur
Sens 4
Dans certaines machines, dans certains appareils, un trou d'homme, un trou capable de laisser un homme s'introduire pour le service de la machine, de l'appareil.
Sens 5
Terme de marine, trou du chat, trou carré pratiqué au milieu d'une hune ; il sert de passage à la tête du mât, aux haubans, aux étais, et aussi aux hommes qui montent dans la hune.
Trous d'écoutes, ouvertures pour le passage des écoutes.
Trou de la clef, ouverture pour recevoir la clef d'un mât.
Sens 6
Terme d'anatomie. Trou de Botal, ouverture existant, chez le foetus, dans la cloison médiane des oreillettes ; elle se ferme aussitôt après la naissance.
Trou déchiré, nom donné à l'hiatus l'entre l'os occipital, le sphénoïde et le temporal.
Trou ovale, le trou sous-pubien de l'os iliaque.
Sens 7
Cavité plus ou moins profonde dans la terre.
Fig. Boire comme un trou, boire excessivement. Quiconque rime ainsi sans peine Après avoir bu comme un trou, Oeuv. de Chapelle et de Bachaumont, p. 191.
Fig. et populairement, faire un trou, boire ou manger quelque chose qui réveille l'appétit, quand on a déjà mangé.
Cavité faite dans la terre pour planter des arbres.
Enfoncement pratiqué dans la cour d'une ferme, pour y déposer le fumier.
Terme de construction. Être sur le trou, se dit de la pierre qui est encore près du puits de carrière d'où on l'a tirée.
Sens 8
Terme de fortification. Trou de loup, défense accessoire pratiquée en avant des ouvrages de fortification passagère ; c'est un trou creusé en terre, au fond duquel un petit piquet est planté verticalement.
Sens 9
Terme de marine. Petit enfoncement que l'on voit le long d'une côte.
Inégalité en creux sur le fond de la mer.
Sens 10
Retraite des petits animaux.
Souris qui n'a qu'un trou est bientôt prise, il faut avoir dans les affaires plusieurs moyens, plusieurs ressources.
Fig. Il le ferait mettre dans un trou, dans un trou de souris, se dit d'un homme qui en fait trembler un autre par sa présence.
Il se fourrerait dans un trou, se dit d'un poltron qui a peur.
Sens 11
Fig. Il se dit d'une demeure, ville ou logis, dont on veut indiquer la petitesse, l'étroitesse d'une manière exagérée.
Familièrement, il a fait son trou, il s'est créé une position qui le satisfait, qui lui assure certains avantages.
Sens 12
Terme du jeu de trictrac. Avantage de douze points, marqué par un fichet qui se met dans un trou.
Fig. Il a fait en deux coups six trous, se dit d'un homme qui va vite en besogne.
Sens 13
Dans les jeux de paume carrés, ouverture qui est au pied de la muraille, dans le coin opposé à la grille.
Sens 14
Les trous de la petite vérole, les cicatrices qu'elle laisse dans la peau.
Sens 15
Terme de peinture. Se dit des endroits d'un tableau où les objets mal groupés laissent voir çà et là le fond.
Se dit aussi des parties du premier plan, qui, étant du même ton que les plans reculés, s'enfoncent tout à coup à l'égal de ceux-ci.
Se dit enfin des masses trop brunes qui tirent sur le noir, et qui sont distribuées mal à propos sur le devant du tableau (Pernety 1757). Cette masse est trop brune, elle fait trou.
Sens 16
En argot du théâtre, une pièce pleine de trous, une pièce où le caractère du principal personnage est plein d'incohérence.
PROVERBES
Autant de trous, autant de chevilles ; autant de chevilles que de trous, se dit d'une personne qui trouve à tout des excuses, des réponses, des défaites, des expédients.
À petit trou, petite cheville.
HISTORIQUE
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Picard, treu ; prov. trauc ; anc. cat. troc du bas-lat. traugum, qui est dans la loi des Ripuaires, titre 43 : Si quis in clausura aliena traugum ad transeundum fecerit. L'origine de traugum est inconnue. On y peut pourtant conjecturer un radical qui est dans le germanique : allem. et suéd. trog, auge ; isl. thro ; angl. trug, et aussi trough, the trough of the sea, le creux entre deux lames.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> TROU
n. m.
Ouverture au travers d'un corps ou qui y pénètre à une certaine profondeur. Faire un trou dans une muraille. Creuser un trou en terre. Percer un trou dans du fer, du bois. Il y a un trou à vos bas, à votre manteau. Regarder par le trou de la serrure. Les trous d'une flûte. Le trou d'une aiguille. Il est blessé, il a un trou à la tête. Trou dans lequel les bêtes se retirent. Trou de taupe, de renard, de souris. Ces oiseaux font leur nid dans un trou. Boucher un trou. Agrandir, remplir un trou. Tomber dans un trou.

Fig. et fam., Cet homme boit comme un trou, Il boit beaucoup.

Fig. et fam., Il le ferait mettre dans un trou de souris se dit d'un Homme qui en fait trembler un autre par sa présence.

Fig. et fam., Boucher un trou, Payer une dette. Si je recevais cet argent-là, il me servirait à boucher un trou.

Fig. et fam., Faire un trou pour en boucher un autre, Contracter de nouvelles dettes pour payer les anciennes.

Fig. et fam., Faire un trou à la lune, S'enfuir sans payer ses créanciers.

Fig. et fam., Faire le trou normand, Boire un verre d'alcool entre deux plats.

En termes de Théâtre, Trou du souffleur, Ouverture pratiquée dans le plancher sur le devant de la scène et où se tient le souffleur.

En termes de Fortification, Trou de loup, Trou muni d'un pieu taillé en pointe et qui sert de défense accessoire.

TROU, en termes de jeu de Trictrac, désigne l'Avantage de douze points, que celui qui les gagne marque par un fichet qu'il met dans un trou. Il faut douze trous pour gagner une partie. Je marque un trou.

Au jeu de Golf, il se dit des Différentes cavités où il faut successivement introduire sa balle. Un golf de dix-huit trous.

TROU se dit figurément d'une Lacune, d'un manque, d'un vide. Il a des trous dans ses souvenirs, dans sa mémoire. Il y a des trous dans cette pièce de théâtre.

Il se dit, figurément et familièrement, d'une Localité, d'un logement dont on veut indiquer la petitesse d'une manière exagérée. Ce n'est pas une ville, c'est un trou. On m'a logé dans un trou. Le moindre trou me suffira.

Un petit trou pas cher, Une villégiature à bon marché.

4

Anagrammes de trou

Nombre de lettres :
5

Usages de trou

trou


1 :

Trou axial, foré, creusé, cylindrique, naturel, artificiel.
Trou énorme, occipital, fraisé.
Trou noir.
Trou normand.
Trou perdu.
Trou-trou.
Trous olfactifs, vertébraux.
Trou d‘homme.
Trou d' air, d‘ obus, de mémoire, d‘ aération.
Trou de taupe, de souris.
Trou de balle.
Trou de vidange.
Trou d‘ arbre.
Trou de dix milliards.
Trous de nez.
Trous de vers dans le bois.
Trou du souffleur, de la serrure, du chat.
Trou de la Sécu( rité sociale).
Trou du cul.
Trous du gruyère.
Trou d‘ une aiguille.
Trous d‘ un terrain de golf, d‘ un crible.
Trou dans un mur, dans la terre, dans un vêtement.
Trous dans une collection.
Trou qui se forme.
Trou qui reçoit, traverse quelque chose.
Grand, petit trou.
Bouche-trou.
Filetage, taraudage d‘ un trou.
Profondeur, largeur, fond, diamètre, orifice d‘ un trou.
Golf de dix-huit trous.
Exercice, phrase à trous.
Dans le trou( au rugby).
C' est le trou noir.
Il y a un trou dans sa comptabilité.
Agrandir un trou.
Aléser des trous.
Aligner des trous.
Amorcer un trou.
Approfondir un trou.
Avoir un trou.
Avoir un trou( de mémoire).
Avoir un trou dans son emploi du temps.
Boire comme un trou.
Boucher un trou.
Calibrer un trou.
Comporter des trous.
Creuser un trou.
Ébiseler un trou.
Élargir un trou.
Engager quelque chose dans un trou.
Entrer dans un trou.
Entrer par un( ou des) trou.
Être percé, criblé, évidé de trous.
Être percé d‘ un trou.
Éviter les trous( en conduisant).
Faire le trou( au rugby).
Faire le trou normand.
Faire un trou.
Faire un trou dans quelque chose, à son pantalon.
Faire son trou.
Faire tomber quelque chose dans un trou.
Forer un trou.
Habiter( dans) un trou.
Insérer quelque chose dans un trou.
Introduire quelque chose dans un trou.
Ménager un trou dans quelque chose.
N' avoir pas les yeux en face des trous.
N' être jamais sorti de son trou.
Nicher dans un trou.
Obturer un trou.
Passer quelque chose dans un trou.
Passer par un( ou des) trou.
Percer un( ou des) trou.
Pratiquer un trou dans quelque chose.
Reboucher un trou.
Regarder par le trou de la serrure.
Remplir un trou.
Rentrer dans un trou.
Se clapir dans un trou.
Se creuser un trou.
Se déverser par un trou.
Se loger dans un trou.
Se nicher dans un trou.
Se réfugier dans un( ou son) trou.
Se terrer dans un trou.
S‘infiltrer par( ou à travers) des trous.
S‘insinuer à travers des trous.
Sortir d‘ un( ou de son) trou.
Sortir par un trou.
Tomber dans un trou.
Usiner un( ou des) trou.


6

Mots Proches de trou

Mots précédents
trottiner
trottinette
trottoir

Mots suivants
trouable
troubade
troubadour