1

tuile

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

tuile(nom féminin)

Carreau de terre argileuse séchée et cuite au four, utilisé pour couvrir les maisons.
{sens figuré} Petit four sec, plat et rond.
{fig., fam. } Désagrément, ennui imprévu.

Les synonymes Mediadico de tuile :

Les synonymes Word de tuile :

4 : aléa, hasard

Les synonymes WordNet de tuile :

Les antonymes de tuile :

prévoir, attendu, train-train ou traintrain ou trantran, banalité, chance, bonheur, succès, aubaine


2

Définition du dictionnaire Littré

> TUILE
Prononciation : tui-l'
s. f.
Sens 1
Pièce de terre cuite, qui sert à couvrir les bâtiments.
Être logé près des tuiles, sous les tuiles, sous la tuile, être logé au plus haut étage de la maison.
Fig. et familièrement. Accident tout à fait imprévu, comparé à une tuile tombant d'un toit.
Fig. Cet homme ne trouverait pas du feu, de feu sur une tuile, on ne voudrait pas lui donner, lui prêter la moindre chose, lui accorder le moindre secours.
Tuile flamande, tuile creuse qui, vue de profil ou posée de champ, offre dans son rebord la figure d'une S.
Tuile de Guienne, tuile creuse dont le profil est un demi-canal.
Tuiles gironnées, celles qui sont plus étroites en haut qu'en bas.
Tuile romaine, tuile très épaisse, ayant des cannelures qui permettent d'emboîter les tuiles les unes sur les autres.
Battre la tuile, chez les capucins, avertir, en frappant sur une tuile, que des frères d'un autre couvent sont arrivés.
Sens 2
Par extension, morceau de marbre, de pierre ou de bronze servant au même usage que la tuile. Temple couvert de tuiles de marbre.
Sens 3
Planche de bois sur laquelle coulent les tenailles qui étirent le fil de fer.
Chez les drapiers, planche de sapin qu'on applique sur le drap, pour achever de lui coucher le poil.
Sens 4
Nom donné dans l'Quest à une poêle très plate où l'on fait les crêpes.
HISTORIQUE
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Norm. tieule ; picard, teule ; saintong. teulle ; du lat. tegula, de tegere, couvrir.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> TUILE
n. f.
Carreau de peu d'épaisseur, fait de terre grasse pétrie, séchée et cuite au four, tantôt plat, tantôt courbé en demi-cylindre, et dont on se sert pour couvrir les maisons, les bâtiments. Tuile plate. Tuile creuse. Tuile vernie. Tuile faîtière. Tuile romaine, flamande. Tuile de Bourgogne. Un cent de tuiles. Ces tuiles ne sont pas assez cuites. Une maison couverte de tuiles. Un toit de tuiles, en tuiles.

Fam., Être logé sous les tuiles, Être logé au plus haut étage de la maison.

Fig. et fam., Il m'est tombé une tuile sur la tête se dit d'un Accident imprévu et que l'on n'a pu éviter. Absolument, Quelle tuile!

TUILE se dit, par extension, de Morceaux de marbre, de pierre ou de bronze, qui ont la même forme et servent aux mêmes usages que les tuiles de terre cuite. Ce temple est couvert de tuiles de marbre.

4

Anagrammes de tuile

Nombre de lettres :
5

Usages de tuile

tuile


1 :

Tuiles rouges, plates, rondes, mécaniques, imbriquées.
Tuiles faîtières.
Tuiles de pierre, de marbre.
Tuiles à emboîtement.
Tuiles aux amandes.
Tuiles qui chevauchent, s' emboîtent, s‘ imbriquent.
Tuiles qui tombent d' un toit.
Fragments, fabrique de tuile.
Couverture de( ou en) tuiles.
Fabrication des tuiles.
Toit en tuiles.
Couvrir( un toit, un édifice) de tuiles.
Cuire des tuiles dans une tuilerie.
Disposer des tuiles.
Emboîter des tuiles.
Embroncher des tuiles.
Enchevaucher des tuiles.
Être écaillé, couvert, composé de tuiles.
Fabriquer des tuiles.
Faire des tuiles.
Faire cuire des tuiles.
Imbriquer des tuiles.