4,4 / 5 ( 111 votes ) Notez cette définition :

1

égal,ale,aux

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

égal,ale,aux(adjectif)

Pareil en quantité, en valeur, en étendue, etc.
Qui ne change pas.
Qui jouit des mêmes droits.
Uni.
Qui n'est pas raboteux.
Indifférent.

Difficultés orthographiques
son courage n'a d'égal( e) que sa gentillesse.
sa bonté n‘ a d‘ égal( e) que sa noblesse.
toutes choses égales.

égal,ale,aux(nom)

Qui est égal aux autres.

A l‘égal de comme, de même que.
Autant que.

Difficultés orthographiques
un plaisir sans égal.
une joie sans égale.
des histoires sans égales.
des hommes sans égal.
un port et une allure sans égal( e).
d‘ égal à égal( invariable).

Les synonymes Mediadico de égal,ale,aux :

Les synonymes Word de égal,ale,aux :

Les synonymes WordNet de égal,ale,aux :

Les antonymes de egal :

bossu,e, capricant,e, différent,e, raboteux,euse, incomparable, inquiet,ète, inadéquat,e, bourrelé,e, préoccupé,e, montueux,euse, fébrile, incongru,e, injuste, disproportionné,e, inadapté,e, hautain,e, dissemblable, contraire, opposé,e, irrégulier,ière, jaloux, f.jalouse, faux, f.fausse


2

Définition du dictionnaire Littré

> ÉGAL, ALE
Prononciation : é-gal, ga-l'
adj.
Sens 1
Pareil en quantité, en valeur. Cent francs en or et cent francs en billets sont des sommes égales. Deux lignes égales entre elles. Le mètre est égal à la quarante millionième partie de la circonférence de la terre.
Absolument.
Toutes choses égales, ou tout étant égal d'ailleurs, c'est-à-dire en supposant qu'il n'y ait aucune différence entre les choses dont il s'agit.
La partie est égale, la partie n'est pas égale, se dit de deux joueurs, de deux combattants qui sont ou ne sont pas de même force.
Tenir la balance égale, c'est-à-dire être d'une stricte justice, d'une exacte impartialité, à l'égard d'hommes ou d'opinions qui sont en conflit.
Faire tout égal, traiter tout le monde de même, ne favoriser personne.
En termes de géométrie, égal, quand il se dit de ce qui est figuré, ne s'applique pas seulement à la valeur, mais aux angles et aux dimensions, de telle sorte qu'on puisse concevoir l'exacte superposition des figures. Un parallélogramme est partagé par sa diagonale en deux triangles égaux ; deux cercles décrits du même rayon sont égaux ; entendez que si on les applique l'un sur l'autre, ils coïncideront exactement. Quand il n'est pas question de la figure, ou quand la figure est tellement différente qu'on ne peut songer à la superposition, égal reprend son sens ordinaire, il ne signifie plus que la parité dans la quantité. Tous les parallélogrammes de même base et de même hauteur sont équivalents, c'est-à-dire égaux en surface. Des volumes égaux. La sphère est égale aux deux tiers du cylindre circonscrit.
Terme de botanique. Aigrette égale, aigrette composée de soies ayant à peu près la même longueur. Polygamie égale, ordre comprenant les syngénèses dont toutes les fleurs sont hermaphrodites.
Terme de musique grecque. Système égal, système d'Aristoxène qui divisait chaque tétracorde en trente parties égales.
Sens 2
Qui jouit des mêmes droits. Tous les hommes sont égaux. Autrefois les habitants du pays n'étaient pas égaux devant la loi.
Sens 3
Qui est toujours le même, qui ne varie point. Un mouvement égal. Un style égal.
En médecine, on dit que le pouls est égal, que la respiration est égale, lorsque les mouvements qui les constituent sont semblables pour la force et la durée.
Sens 4
Qui est d'un caractère doux et sans hauts ni bas.
Se dit aussi de l'humeur, du caractère.
Sens 5
Égal à soi-même, qui ne se dément en rien.
Absolument.
Égal, ainsi employé absolument, a vieilli.
Sens 6
Qui est objet d'indifférence. Tout lui est égal.
Familièrement. C'est égal. c'est-à-dire quoi qu'il en soit. C'est égal, il paye cher son avantage.
Qui éprouve de l'indifférence (emploi qui a vieilli).
Sens 7
Uni, qui est de niveau, qui n'est pa raboteux. Un chemin égal.
Sens 8
Substantivement. Celui, celle qui est égale aux autres.
Qui n'a pas d'égal, sans égal, c'est-à-dire qui ne peut être égalé.
Sens 9
D'égal, loc. adv. Sur le pied de l'égalité.
Sens 10
À l'égal de, loc. prépos. Comme, de même que, autant que.
À l'égal de, avec un infinitif.
Absolument.
À son égal, en comparaison de.
Cela est égal comme deux oeufs, se dit de deux choses absolument conformes.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Wallon, ewal ; anc. wallon, enweil ; norm. ignau, qui est sans façon, c'est-à-dire égal pour tout le monde ; provenç. egual, engal ; catal. egual ; espagn. et portug. igual ; ital. eguale ; du latin aequalis, dérivé d'aequus, uni, juste. Uwel, uel est la plus ancienne forme, laquelle correspond à la forme italienne uguale. On trouve aussi, dans l'ancien français, ive, qui vient de aequus.
3

Anagrammes de égal,ale,aux

Nombre de lettres :
4

Usages de égal,ale,aux

égal,ale,aux


1 :

À l‘égal de quelque chose ou de quelqu‘un.
D' égal à égal.
Sans égal.
Sa bêtise n' a d‘ égale que sa prétention.
Être l' égal de quelqu‘un.
Être d‘ une étourderie, d‘ une générosité sans égale.
Glorifier quelqu‘un à l' égal d‘ un dieu.
Se parler d‘ égal à égal.
Traiter d‘ égal à égal avec quelqu‘un.