1

cavalier,ière

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

cavalier(nom masculin)

Homme à cheval.
Militaire qui sert dans la cavalerie.
Homme qui accompagne une femme.
Le partenaire d‘ une danseuse.
Pièce du jeu d‘ échecs.
Clou recourbé à deux pointes.

Informatique Pièce métallique (jumper en anglais) qui relie deux points d'une carte électronique. Aérospatial Cavalier de jonction : élément mécanique permanent d'assemblage de deux ensembles ou sous-ensembles d'un engin spatial.(Anglais: staple)

cavalier,ière(adjectif)

En parlant des manières: brusque, inconvenant, leste, incorrect.
En parlant d‘ un chemin, d‘ une allée:
réservé aux cavaliers.

Les synonymes Mediadico de cavalier :

Les synonymes Word de cavalier :

Les synonymes WordNet de cavalier :

Les antonymes de cavalier :

sérieux,euse, attentif,ive, poli, piéton,onne ou piétonnier,ière, fantassin, biffin


2

Définition du dictionnaire Littré

> CAVALIER, IÈRE
Prononciation : ka-va-lié, liê-r'
adj.
Qui est d'un cavalier, c'est-à-dire, en parlant de l'air, des manières, aisé, dégagé ; et aussi, brusque, inconvenant, trop leste. Avoir l'air cavalier, la mine cavalière. Réponse cavalière. Propos cavaliers. Ce procédé, ce ton est par trop cavalier.
À la cavalière, loc. adv. En cavalier.
REMARQUE
Balzac n' approuvait pas ces expressions : un ton cavalier, un style cavalier ; mais Bouhours observe que néanmoins elles se sont établies à la cour.
ÉTYMOLOGIE
Cavalier 1.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE 2. CAVALIER. Ajoutez :
Sens 2
Qui est sans apprêt.
> CAVALIER, IÈRE
Prononciation : ka-va-lié-, liê-r' ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel l's se lie : les ca-va-lié-z et les dames
s. m. et f.
Sens 1
Homme, femme à cheval. Être bon, être mauvais cavalier, se tenir bien, se tenir mal à cheval. C'est un beau cavalier, il a bonne grâce à cheval.
On dit de même, elle est bonne, elle est mauvaise cavalière.
Sens 2
Soldat qui sert à cheval. Il était escorté par un piquet de cavaliers.
Sens 3
Homme d'épée.
Sens 4
Homme, par opposition à dame ou demoiselle. Il n'y avait pas assez de cavaliers à ce bal. Chaque cavalier conduisait une dame. Cette dame n'a pas de cavalier, offrez-lui le bras. C'est un aimable cavalier.
Sens 5
Titre d'honneur donné par politesse à des passants, à des inconnus et même par ironie à des gens dont on a à se plaindre.
Sens 6
Cavalier servant, homme qui s'astreint à faire en tout les volontés d'une dame dont il se fait ainsi l'esclave par amour ou par reconnaissance.
Sens 7
Aux échecs, pièce qui marche obliquement du blanc au noir, et du noir au blanc, en sautant une case. Le vrai mot serait chevalier, mais aujourd'hui on dit bien plus souvent cavalier. On ne couvre point l'échec du cavalier, c'est-à-dire que, quand le cavalier met le roi ou la dame en échec, on ne peut pas interposer une autre pièce ; il faut absolument ou retirer la pièce mise en échec ou prendre le cavalier.
Sens 8
Terme de fortification. Amas de terre, dont le sommet compose une plate-forme, sur laquelle on dresse des batteries de canon pour nettoyer la campagne ou pour détruire quelque ouvrage de l'ennemi.
Sens 9
Terme d'imprimerie. Papier d'un format entre le carré et le grand raisin. Tirer, imprimer sur cavalier.
Adj. Papier cavalier.
Sens 10
Terme de ponts et chaussées. Dépôt de terre formé aux abords d'une route, d'un canal ou d'un ouvrage quelconque.
Sens 11
Dans l'histoire d'Angleterre, au XVIIe siècle, partisan des Stuarts.
HISTORIQUE
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Le même que chevalier (voy. ce mot) ; ital. cavaliere.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE 1. CAVALIER.
Sens 8
Ajoutez :
Cavalier de tranchée, sorte de terrasse élevée en avant de la troisième parallèle, pour plonger dans les places d'armes et en chasser les défenseurs.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> CAVALIER, IÈRE
n.
Celui, celle qui est à cheval. Il trouva des cavaliers sur le chemin. Il y avait trois ou quatre cavaliers autour de la voiture.

Être bon cavalier, Être bien à cheval, savoir bien conduire un cheval; et, dans le sens contraire, Être mauvais cavalier. Elle est bonne cavalière, elle est mauvaise cavalière.

C'est un beau cavalier, se dit d'un Homme qui a bonne grâce à cheval.

Il signifie aussi Soldat qui fait partie d'une formation de cavalerie. Il y a eu dans le combat tant de cavaliers tués, démontés. Ce peloton est de cinquante cavaliers.

Il signifie quelquefois simplement, dans le langage familier, Homme, par opposition à Dame ou Demoiselle. Nous étions cinq femmes et nous n'avions pas avec nous un seul cavalier. C'est un joli, un beau, un aimable cavalier. Donner la main à son cavalier.

Servir de cavalier à une dame, Être son cavalier, Lui donner le bras dans une réunion, la faire danser dans un bal. On dit d'un Homme du monde, qui, par galanterie, s'astreint aux volontés d'une dame et lui rend des soins empressés, qu'il est son Cavalier servant.

Le cavalier seul se dit, en termes de Danse, d'une Figure du quadrille où l'homme danse seul, et aussi du Pas qu'il exécute ainsi. Faire un cavalier seul.

En termes du jeu d'Échecs, il se dit de Pièces dont la marche est d'aller du blanc au noir, et du noir au blanc, en sautant d'abord en avant, puis de côté et en laissant une case entre deux. Les cavaliers blancs. Les cavaliers noirs. Le cavalier du roi. Le cavalier de la dame. Il faut que le roi se déplace quand le cavalier lui donne échec. On ne couvre point l'échec du cavalier.

En termes de Ponts et chaussées, il se dit d'un Amas de terre le long d'une route, d'un canal, etc.

En termes d'Imprimerie, il se dit du Papier d'impression dont le format est intermédiaire entre le carré et le raisin.

Il s'emploie aussi comme adjectif et signifie Qui est libre, aisé, dégagé. Il ne se dit que de l'Air, des manières, et se prend rarement en bonne part. Avoir l'air cavalier, la mine cavalière. Prendre des airs cavaliers.

Il signifie, par extension, Qui est brusque et hautain, ou Qui est inconvenant, trop leste. Faire une réponse cavalière. Traiter quelqu'un d'une façon cavalière. Ce procédé me paraît un peu cavalier. Il prit avec elle un ton fort cavalier. Il lui tint des propos assez cavaliers.

Il se dit encore en parlant d'Endroits spécialement affectés au passage des gens à cheval. Rue cavalière. Route cavalière.

En termes de Dessin, Perspective cavalière. Voyez PERSPECTIVE.

À LA CAVALIÈRE, loc. adv.
En cavalier. Être vêtu à la cavalière. Agir à la cavalière. Il a vieilli.

4

Anagrammes de cavalier,ière

Nombre de lettres :
5

Usages de cavalier,ière

cavalier,ière


1 :

Cavalier seul, botté, éperonné.
Cavalier de cirque.
Cavalier d' un jeu d‘ échecs, d‘ un jeu de tarot.
Cavaliers d‘ un concours hippique, d‘ une course.
Cavaliers d‘ une unité.
Cavalier à cheval.
Cavalier qui monte en course.
Cavalier qui accompagne une dame.
Cavalier qui guide son cheval.
Cavalier qui agit sur son cheval.
Cavalier qui sert à classer les fiches, les dossiers.
Bon, mauvais cavalier.
Choisir un cavalier.
Danser avec un( ou son) cavalier.
Démonter un cavalier.
Désarçonner un cavalier.
Donner le bras à son cavalier.
Équiper un cavalier.
Faire cavalier seul.
Faire danser son cavalier.
Monter un cavalier.


6

Mots Proches de cavalier,ière