1

coudre

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

coudre(verbe transitif)

Attacher au moyen d'un fil passé dans une aiguille.

Les synonymes Word de coudre :

Les synonymes WordNet de coudre :

Les antonymes de coudre :

démolir, écarteler, lacérer, abattre, ruiner, raser, déchiqueter, déchirer, déchirant,e, mordant, mordre, détruire, descendre, désassembler, blesser, érafler, scinder, blessant,e, affliger, affligeant,e


2

Définition du dictionnaire Littré

> COUDRE
Prononciation : kou-dr'
, je couds, tu couds, il coud, nous cousons, vous cousez, ils cousent ; je cousais ; je cousis, nous cousîmes ; je coudrai ; je coudrais ; couds, cousons, cousez, qu'ils cousent ; que je couse, que nous cousions ; que je cousisse ; cousant ; cousu, v. a.
Sens 1
Attacher au moyen d'un fil passé dans une aiguille. Coudre deux morceaux d'étoffe. Coudre une pièce à un vêtement. Coudre un bouton, un cahier.
Absolument. Elle coud très bien.
Fig. On ne sait quelle pièce y coudre, on ne sait quel remède y apporter.
Coudre la peau du renard à celle du lion, joindre la ruse à la force.
Sens 2
Par extension.
Terme de treillageur. Arrêter les parties d'un treillage en bois par des liens de fer.
Terme de vannier. Lier les sarments avec de l'osier.
Terme de pêche. Coudre un filet, joindre plusieurs filets de la même espèce pour en former un grand.
Terme de marine. Coudre un bordage, le clouer sur les membres.
Sens 3
Fig. Assembler, mettre bout à bout.
Sens 4
Assembler sans art.
HISTORIQUE
XIIe s.
XIIIe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Wallon, keûse, coudre, kosou, cousu ; namurois, keûze ; rouchi, keute ; saintongeois, coudut, cousu ; provenç. coser, cozir, cuzir ; catal. cosir ; espagn. coser ; portug. cozer ; ital. cucire ; bas-lat. cucire, dans les Gloses d'Isidore, de consuere de cum, avec, et suere, coudre (voy. SUTURE). La forme est très contracte, mais régulière : consúere, donne cou-re, et, par l'attraction de la dentale par l'r, coudre, puis dans les temps primitifs reparaît l's du radical : je cousais, je cousis.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE 2. COUDRE. - ÉTYM. Ajoutez : Bas-lat. cum aco et filo cosis, cousu avec aiguille et fil, Ms. lat. d'Oribase, Suppl. latin, VIIe siècle.
> COUDRE
Prononciation : kou-dr'
s. m.
Coudrier, noisetier.
HISTORIQUE
XIIe s.
XIIIe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Bourg. queudre ; picard, keudre, caure ; Berry, coeudre ; normand, la coudre ; ital. córilo ; pays de Côme, cóler ; bas-lat. colrina, dans un texte du IXe siècle ; du latin corylus, noisetier.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> COUDRE
(Je couds, il coud ; nous cousons. Je cousais. Je cousis. J'ai cousu. Je coudrai. Couds. Que je couse. Que je cousisse. Cousant. Cousu.) v. tr.
Assembler deux ou plusieurs objets avec un fil passé dans une aiguille ou un autre instrument semblable. Coudre du linge. Coudre des boutons à un gilet. Coudre une pièce à un vêtement, à des souliers. Coudre des cahiers ensemble pour en faire un volume. Cela doit être cousu avec de gros fil, avec de la soie, etc. Coudre une plaie, les bords, les lèvres d'une plaie, pour qu'elle se ferme plus promptement. Absolument, Coudre proprement. Coudre dans du linge. Coudre à grands points, à points rabattus. Il s'est piqué en cousant. Coudre à la main. Coudre à la machine. Machine à coudre.

Il se dit quelquefois au figuré, surtout en parlant des Ouvrages de l'esprit. Cette étude n'est fuite que de citations cousues ensemble, d'emprunts mal cousus.

Fig. et fam., Des finesses cousues de fil blanc. Voyez FINESSE.

Fig. et fam., Bouche cousue, Gardez le secret, ne parlez point de cela, n'en dites mot. Faites ce qu'il vous plaira, mais surtout bouche cousue. On dit plus ordinairement et mieux Bouche close.

Fig. et fam., Être tout cousu d'or, Avoir beaucoup d'argent comptant, être fort riche.

Fig. et fam., Avoir le visage cousu, tout cousu de petite vérole, Avoir le visage fort marqué de petite vérole.

4

Anagrammes de coudre

Nombre de lettres :
5

Mots Proches de coudre

Mots précédents
coudoyable
coudoyer
coudraie

Mots suivants
coudrier
couenne
couenneux,euse