1

flatter

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

flatter(verbe pronominal, verbe transitif)

Les synonymes Mediadico de flatter :

Les synonymes Word de flatter :

Les synonymes WordNet de flatter :

Les antonymes de flatter :

blâmer, cultiver, houspiller, sermonize, vexer, enlaidir, chiffonne, chiffonner, écharper, contusionner, outrageant,e, outrager, ulcéré,e, ulcérer, préjudicier, offenser, offusquer, traumatiser, heurté,e, heurter, fripe, friper, froisser, estropier, commotionner, accabler, grever, entrechoquer, plissé,e, plisser, mutilant,e, mutilé,e, mutiler, obsédant,e, obséder, estropié,e, grève, accablant,e, choquer, décourager, éreintant,e, éreinter, égratigner, offensant,e, traumatisant,e, larder, rabat, rabattant,e, rabattre, ravaler, humilié,e, humilier, inférioriser, déroger, atterrant,e, atterrer, avilir, avilissant,e, écorcher, indigner, érafler, vexant,e, disqualifier, éblouir, décourageant,e, baisser, amocher, admonester, affliger, affligé,e, ennuyer, flétrir, offense, abasourdir, abasourdissant,e, éblouissant,e, écorché,e, dépiter, choquant,e, affaisser, humiliant,e, ennuyant,e, blesser, réprimande, vaincre, réprimander, vaincu,e, blessant,e, indigne, affligeant,e


2

Définition du dictionnaire Littré

> FLATTÉ, ÉE
Prononciation : fla-té, tée
part. passé.
Sens 1
Caressé par quelque attouchement. Le chien flatté par son maître.
Sens 2
Charmé.
Sens 3
Loué d'une manière ou excessive ou seulement agréable. Un roi flatté par ses courtisans.
Sens 4
Embelli. Un portrait flatté.
Fig. Embelli par le discours.
Sens 5
S. m. Terme de musique. Agrément que l'on employait autrefois dans le chant français.
> FLATTER
Prononciation : fla-té
v. a.
Sens 1
Caresser par quelque attouchement (sens étymologique et primitif). Flatter un enfant. Flatter un cheval avec la main. Le chien flatte avec la queue.
Se flatter, flatter, caresser à soi-même.
Par extension.
Terme de manége. Flatter un cheval fougueux, céder à sa fantaisie, de manière à ralentir peu à peu ses mouvements.
Flatter la corde d'un instrument de musique, la toucher doucement.
Terme de jeu. Flatter le dé, jeter doucement les dés dans l'espoir illusoire de n'amener qu'un petit nombre de points.
Fig. Flatter le dé, déguiser, adoucir quelque chose de fâcheux pour quelqu'un. Il ne faut pas flatter le dé, c'est-à-dire il faut parler franchement.
Flatter le courant d'une rivière qu'on veut détourner d'un bord qu'elle menace, lui opposer non une digue qui résiste en face, mais une surface qui, ne faisant d'abord qu'un angle léger avec son courant, l'écarte peu à peu du bord.
Flatter les vagues, opposer des digues à l'impétuosité des eaux en formant un talus sur lequel elles glissent sans briser.
Sens 2
Traiter avec trop de douceur et de ménagement.
Flatter une plaie, n'y appliquer que des remèdes trop doux.
Sens 3
Adoucir.
Sens 4
Charmer, délecter, en parlant des sens. La musique flatte l'oreille. Le bon vin flatte le palais.
Sens 5
Causer une vive satisfaction. Une telle préférence me flatte. Cela doit bien flatter le coeur d'une mère.
En un sens analogue.
Sens 6
Favoriser. Ceux que flatte la fortune.
Sens 7
Donner des louanges vraies ou fausses dans le dessein de plaire, de séduire.
Absolument. Il ne sut jamais flatter.
Substantivement.
Sens 8
Excuser par une complaisance répréhensible. Flatter les défauts de quelqu'un.
Sens 9
Terme de peinture. Flatter une personne, la représenter plus belle qu'elle n'est.
Ce miroir flatte, il fait paraître les traits plus agréables.
Par extension. Ta muse, en le flattant, réfléchit mon génie, LAMART., Harm. Pièces diverses, A un poëte anglais qui avait traduit une harmonie.
Il se dit d'un portrait fait de vive voix ou par écrit.
Sens 10
Tromper en déguisant la vérité d'une manière avantageuse pour celui à qui on s'adresse. Vous me flattez dans cette affaire-là.
Il se dit, en un sens analogue, des choses qui trompent, qui font illusion.
Sens 11
Faire espérer.
Sens 12
Se flatter, v. réfl. Être trop prévenu à son avantage.
Tirer vanité. Se flatter de sa naissance, de ses talents.
Tirer contentement.
Sens 13
Se donner l'un à l'autre des louanges excessives.
Sens 14
S'entretenir d'une espérance. Il se flatte qu'on aura besoin de lui.
Absolument. Conserver des espérances au sujet d'un malade en danger.
Entretenir quelque sentiment qui plaît.
Sens 15
Se persuader, aimer à croire. Il se flatte que vous approuverez sa conduite.
Ce malade se flatte, il croit être moins mal qu'il n'est réellement.
Il se dit aussi de ceux qui espèrent qu'un malade est moins mal qu'il n'est réellement.
HISTORIQUE
XIIe s.
XIIIe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Bourguign. flaittai ; provenç aflatar ; d'après Diez, du germanique : scandinave, flat, plat, uni ; anc. h. allem. flaz ; de sorte que flatter serait proprement rendre uni, comme quand on passe la main. Ainsi la série des sens est : caresser avec la main, adoucir, charmer, délecter, aduler. Le germanique flat correspond au mot grec traduit par large, au sanscrit prithu ( i avec un accent bref), étendu.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> FLATTER
v. tr.
Louer excessivement dans le dessein de plaire, de séduire, d'exploiter. Ceux qui flattent les princes les corrompent. Les hommes aiment ordinairement ceux qui les flattent. Elle aime à s'entendre flatter. Absolument, Il ne sait point flatter.

Flatter les passions, les caprices, les goûts de quelqu'un, Complaire aux passions, aux caprices, aux goûts de quelqu'un, leur donner son approbation, des louanges. Cet orateur flattait les passions de la multitude. Il flatte jusqu'aux caprices du prince. Il flatte tous ses goûts.

Par analogie, en termes de Peinture, Flatter une personne, La peindre, la représenter plus belle qu'elle n'est. Le peintre l'a un peu flattée. Par extension, Portrait flatté, Portrait où la personne est peinte en beau.

Dans un sens plus général, Flatter une personne, En faire de vive voix ou par écrit un portrait flatté, en dire plus de bien qu'elle ne mérite. Vous nous l'avez représenté comme un homme de beaucoup d'esprit, ne l'avez-vous point flatté? Il a fait de ce ministre un portrait qui n'est point flatté.

Il signifie aussi Caresser. Flatter un cheval de la main, avec la main. Flatter un chien. Par extension, Une musique qui flatte l'oreille. Un spectacle qui flatte les yeux.

Il signifie encore Entrer dans les vues, partager les sentiments de quelqu'un. Flatter la peine, les ennuis, la douleur, le chagrin de quelqu'un. Flatter les manies, la folie de quelqu'un.

Flatter quelqu'un de quelque chose, Lui faire espérer quelque chose, l'amuser de l'espérance de quelque chose. Il y a longtemps qu'on le flatte de cette espérance.

Il signifie quelquefois Causer un vif plaisir, une grande satisfaction. Voilà qui est bien capable de flatter le coeur d'une mère. Une telle préférence me flatte et m'honore. On dit dans un sens analogue Flatter l'orgueil, la vanité, l'ambition, les désirs, les espérances. Ce petit succès a flatté son amour-propre. Tout flatte vos désirs, votre ambition. Voici un événement qui flatte mes espérances.

SE FLATTER signifie Avoir ou vouloir donner une trop haute idée de soi-même, de son habileté, de ses ressources, etc. C'est un homme vain qui se flatte toujours. Il est ridicule de se flatter. Je ne me flatte point, je connais mes défauts. Je puis dire, sans me flatter, que j'ai raison.

SE FLATTER DE, SE FLATTER QUE signifie S'entretenir dans l'espérance, s'amuser de l'espérance de quelque chose, prétendre, espérer à tort ou à raison. Elle s'était flattée de réussir. Il se flatte qu'on aura besoin de lui. J'y parviendrai, je m'en flatte. Il se flatte que vous approuverez sa conduite. Je me flatte que vous ne doutez point de mes sentiments.

4

Anagrammes de flatter

Nombre de lettres :

Mots précédents
flasque
flat
flattable

Mots suivants
flatterie
flatteur,euse
flatteusement