1

forge

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

forge(nom féminin)

Usine dans laquelle on transforme la fonte en acier.
Atelier où on travaille les métaux au feu et au marteau.
Atelier du maréchal-ferrant.

Difficultés orthographiques
maître de forges.

Les synonymes Word de forge :

Les synonymes WordNet de forge :

Les antonymes de forge :

déformer


2

Définition du dictionnaire Littré

> FORGE
Prononciation : for-j'
s. f.
Sens 1
Usine dans laquelle la fonte de fer est transformée en métal. Un maître de forge.
Sens 2
Fourneau, atelier où les métaux se travaillent au feu et au marteau. Forge de serrurier, d'orfévre.
Il ronfle comme un soufflet de forge, il ronfle très fort.
Terme de marine. Forge volante, petite forge de tôle, avec l'enclume, le soufflet, etc. qu'on prend à bord des grands bâtiments de guerre.
Fig. Cet ouvrage sort de la forge, est encore tout chaud de la forge, il a été achevé tout récemment, il sort des mains de l'auteur.
Sens 3
Particulièrement. Atelier d'un maréchal ferrant. Mener un cheval à la forge.
Forge de campagne, petite forge portative, avec les outils, qui sert aux maréchaux ferrants dans les armées en marche.
Sens 4
Fine forge, houille menue, mais grasse.
Sens 5
Pierre de liais sur laquelle on bat le plomb à froid.
SYNONYME
FORGE, HAUT FOURNEAU. Le haut fourneau est l'usine où le minerai est réduit en fonte ; la forge est l'usine où la fonte est transformée en fer.
HISTORIQUE
XIIIe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Wallon, fôge ; provenç. et catal. farga ; espagn. forja, fraga ; portug. forja ; piémontais, forgia ; du latin fábrica, avec l'accent sur fá (voy. FABRIQUE). L'a s'est conservé dans quelques formes romanes, et, chez nous, dans le nom propre, la Farge, qui équivaut à la Forge. Ce qui achève de démontrer cette étymologie, c'est que Forges, nom d'une localité en Normandie, est dit en latin Fabriciae ; que dans une charte de 1286 (Bibl. des chartes, 4e série, t. IV, p. 158) le carrefore des forges est en latin bivium fabricarum ; et que, dans un texte de 790, Forges, hameau de l'arrondissement de Loches, est dit fabricae. Quelque différents que soient les deux mots, il ne reste pas de doute sur l'étymologie. Forge est la forme presque régulière pour fabrica ; il n'y a d'irrégulier que la chute du b ; mais, ica se rendant par ge (pedica, piége), le b est devenu incompatible ; il ne pouvait y avoir fabrge, et le b est tombé.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE FORGE. Ajoutez :
Sens 6
Fig. Création, fabrique.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> FORGE
n. f.
Atelier où l'on travaille les métaux au feu et au marteau. La forge d'un maréchal, d'un serrurier, d'un armurier, d'un orfèvre.

Il se dit aussi du Fourneau où l'on chauffe un métal et de l'Enclume où on le bat. Soufflet de forge.

Il se dit particulièrement de l'Atelier d'un maréchal ferrant. Mener un cheval à la forge. Forge de campagne, La forge portative et les outils des maréchaux ferrants qui accompagnent un corps de cavalerie en marche.

Il s'emploie souvent au pluriel pour désigner les Établissements industriels, les usines où l'on transforme la fonte en fer. Par extension, il se dit d'un Haut fourneau où le minerai est réduit en fonte. Un maître de forges. Le Comité des Forges de France.

4

Anagrammes de forge

Nombre de lettres :
5

Usages de forge

forge


1 :

Forge d' orfèvre, de serrurier, de maréchal-ferrant.
Grosse forge.
Maître de forges.
Enclume, soufflet, tenailles, marteau, travail de la forge.
Hotte d‘ une forge.
Artisan, ouvrier d‘ une forge.
Façonner( un objet de métal) à la forge.
Faire chauffer( le fer) à la forge.
Mettre( le métal) à chauffer sur une forge.
Ronfler comme une forge.
Rougeoyer comme une forge.
Rougir comme une forge.
Souffler comme une forge.
Travailler le métal à la forge.
Travailler dans une forge.


Mots précédents
forfaiture
forfanterie
forficule

Mots suivants
forgeable
forgeage
forger