1

sauter

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

sauter(verbe intransitif, verbe transitif)

S'élever du sol avec effort.
S‘élancer d'un endroit à un autre.
S‘élancer pour saisir: sauter à la gorge.
Franchir par un saut: sauter une barrière.
Exploser, voler en éclats.
Se dit d‘ un fusible qui fond: les plombs ont sauté.
Passer brusquement d‘ une chose, d‘ un état à un autre.
{sens figuré} Omettre: sauter une page.
Faire sauter: faire cuire à feu vif.

Les synonymes Mediadico de sauter :

5 : tressauter: sursauter, sautiller, cahoter, bringuebaler, brinquebaler, brimbaler.

Les synonymes Word de sauter :

Les synonymes WordNet de sauter :

Les antonymes de sauter :

dominer, maîtriser


2

Définition du dictionnaire Littré

> SAUTER
Prononciation : sô-té
v. n.
Sens 1
S'élever de terre avec effort, faire un saut. Sauter en croupe. Sauter de joie. Sauter à cloche-pied, à pieds joints.
Fig.
Sauter en selle, monter sur un cheval sans mettre le pied à l'étrier.
Sauter à bas de son lit, descendre de dessus son lit avec vivacité.
Fig. Sauter par-dessus quelque objet ne pas s'embarrasser des obstacles.
Fig. Sauter à pieds joints par-dessus une chose, voy. JOINT 1, n° 1.
Fig. Sauter aux nues, voy. NUE, n° 4.
Sauter au plancher, s'impatienter, s'irriter. Il sauta au plancher quand on lui fit la proposition. Vous me feriez sauter au plancher.
Fig. Il recule pour mieux sauter, voy. RECULER 1, n° 11.
Au propre, reculer pour mieux sauter, tomber plus tard, mais n'en tomber pas moins.
Sens 2
Terme de manége. Sauter entre les piliers, se dit du cheval qui fait des sauts sans avancer ni reculer, étant attaché aux deux piliers du manége.
On dit de même : sauter de ferme à ferme.
Sauter en liberté, se dit du cheval à qui l'on a appris à faire le pas et le saut
Sens 3
Terme d'escrime. Se dit des personnes qui, dans le développement, levant le pied trop haut, décrivent un cercle et non une ligne droite.
Sens 4
S'élancer d'un lieu à un autre. L'écureuil saute de branche en branche.
Familièrement. Faire sauter quelqu'un par la fenêtre, le jeter par la fenêtre.
Terme de marine. Sauter à l'abordage, passer sur un bâtiment ennemi pour s'y battre corps à corps.
Fig. et familièrement. Sauter de branche en branche, passer brusquement et sans liaison d'un sujet à un autre.
Sens 5
S'élancer vivement pour saisir quelqu'un ou quelque chose. Sauter au collet, à la gorge, au visage de quelqu'un. Il sauta à ses pistolets pour se défendre. Il a sauté sur lui pour le frapper.
Sauter au cou de quelqu'un, l'embrasser avec empressement.
Sauter aux yeux de quelqu'un, se jeter sur lui pour le battre.
Fig. Sauter aux yeux, frapper la vue tout d'un coup et sans peine.
Sauter aux yeux, être manifeste évident.
Sens 6
Il se dit des choses qui éprouvent un mouvement comparé à un saut. Le bouchon sauta en l'air.
Faire sauter un oeil hors de la tête, porter un coup qui fait sortir l'oeil hors de la tête.
Faire sauter la tête à quelqu'un, le décapiter.
Terme de jeu de billard. Faire sauter une bille, la faire tomber, en jouant, hors de la table du billard, et aussi lui faire faire un saut sur le billard et même par-dessus une autre bille.
La bille a sauté, elle est tombée hors de la table du billard.
Faire sauter la coupe, rétablir avec dextérité un jeu de cartes dans l'état où il était avant qu'on eût coupé.
Fig. et familièrement. Faire sauter les bouteilles, boire beaucoup.
Sens 7
Terme de marine. Faire une saute.
Sauter sur la lame, se dit d'un navire qui fait des tangages courts et fréquents.
Sens 8
Faire sauter, communiquer un mouvement en haut, comparé à un saut.
Fig. et familièrement. Faire sauter quelqu'un, lui faire perdre son emploi.
Faire sauter signifie aussi se débarrasser de.
Faire sauter la charge, la terre de quelqu'un, le forcer à la vendre par voie de justice.
On dit de même : Cette folie lui coûte cher ; sa place en a sauté.
Sens 9
Voler en éclats, faire explosion. Le bâtiment, la poudrière a sauté.
Se faire sauter, provoquer une explosion qui tue.
Particulièrement, se faire sauter, faire sauter son vaisseau.
Faire sauter la cervelle à quelqu'un, lui casser la tête d'un coup de pistolet.
Par exagération.
Faire sauter un mauvais lieu, une maison de jeu, fermer un mauvais lieu, une maison de jeu.
Sens 10
Se déplacer rapidement, passer brusquement d'un lieu à un autre.
Sens 11
Aller rapidement d'un endroit d'un livre, d'un discours à un autre.
Sens 12
Passer subitement d'une chose à une autre qui est toute différente.
Sens 13
Terme de musique. Passer brusquement d'un ton, d'une clef à une autre.
Sauter d'une octave, octavier.
Faire sauter le ton, forcer l'air dans le tuyau d'un instrument à vent et faire résonner ainsi une des harmoniques du ton.
Sauter d'une partie à une autre, se dit quand on chante sur la partition et qu'on veut exécuter deux ou plusieurs parties qui se succèdent.
Sens 14
Parvenir à une place élevée sans passer par les degrés intermédiaires. Il a sauté du grade de capitaine à celui de colonel. Cet écolier a sauté de la troisième en rhétorique.
Sens 15
Fig. Être dépensé, être perdu. Il en coûte trop cher, voilà plus de dix écus qui sautent à l'achat de ce batelet, Corresp. du gén. Klinglin, I, 258.
Faire sauter, dépenser en prodigue.
Aux jeux de hasard, faire sauter la banque, gagner tout l'argent du banquier.
Il se conjugue avec l'auxiliaire avoir.
Sens 16
V. a. Franchir. Sauter un fossé.
Fig. et familièrement. Sauter le pas, le fossé, prendre une résolution extrême, hasardeuse.
Fig. Sauter le bâton, faire quelque chose qu'on ne voulait pas faire, le faire malgré soi.
Sens 17
Fig. Omettre, passer quelque chose en lisant ou en copiant.
Sens 18
Familièrement. Faire sauter. Sauter un enfant au maillot.
Sens 19
Terme de cuisine. Sauter ou faire sauter, mettre dans une casserole plate à grand feu pour faire cuire rapidement une viande tendre et l'apprêter bonne à manger en très peu de temps. Sauter un lapin. Sauter des filets.
Sens 20
Presser le poisson dans les barils en montant dessus.
Sens 21
Terme de haras. Couvrir une jument, en parlant de l'étalon. Cet étalon a sauté tant de juments.
HISTORIQUE
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Wallon, sâtlé ; provenç. sautar ; esp. saltar ; ital. saltare ; du lat. saltare, dénominatif de saltum, supin de salire (voy. SAILLIR).
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> SAUTER
v. intr.
S'élancer en l'air, soit pour retomber au même endroit, soit pour franchir un espace. Sauter en l'air. Sauter de bas en haut, de haut en bas. Sauter en avant, en arrière. Sauter par-dessus une muraille. Sauter à cloche- pied, à pieds joints. Sauter d'un bateau dans un autre. Sauter à terre. Il sauta dans la rivière. Sauter sur un cheval. Sauter en selle. Sauter en croupe. Sauter de joie. Un cheval qui saute. Faire sauter un cheval. Un oiseau qui saute de branche en branche. Faire sauter un chien par-dessus un bâton.

Sauter à bas de son lit, Descendre vivement de son lit.

Sauter à la corde, Sauter par-dessus une corde qu'on fait tourner en l'air.

Fig., Reculer pour mieux sauter, En évitant un inconvénient, un danger présent, s'exposer à un inconvénient, à un danger plus grave.

Fig. et fam., Sauter aux nues, sauter au plafond, Bondir sous le coup d'une surprise, d'une colère soudaine. Si vous lui dites cela, vous le ferez sauter aux nues.

Fig. et fam., Sauter à pieds joints par-dessus quelque chose, Faire quelque chose sans s'embarrasser des obstacles, des considérations contraires.

En termes de Billard, Faire sauter une bille, La faire tomber, en jouant, hors de la table du billard. La bille a sauté, Elle est tombée hors du billard, en passant par-dessus les bandes.

En termes de jeu de Cartes, Faire sauter la coupe, Rétablir avec dextérité un jeu de cartes dans l'état où il était avant qu'on eût coupé.

En termes de Cuisine, Faire sauter un poulet, un lapin, des légumes, etc., Faire cuire à feu vif un poulet, un lapin, etc., en agitant de temps en temps la casserole.

SAUTER se dit particulièrement en parlant des Choses qu'une explosion détruit, renverse, fait voler en éclats. La poudrière de telle ville a sauté. Le feu a pris aux poudres, et le bâtiment a sauté. Faire sauter son vaisseau pour ne pas le rendre à l'ennemi. On dit aussi Se faire sauter pour Faire sauter son vaisseau.

Fig. et fam., Cette banque a sauté, Elle a fait faillite, elle a fermé ses guichets.

Fig. et fam., Faire sauter quelqu'un, Lui faire perdre son emploi, sa place. Je le ferai sauter. On l'a fait sauter.

Faire sauter la cervelle à quelqu'un, Lui briser la tête d'un coup d'arme à feu. On dit de même Se faire sauter la cervelle. Absolument, Se faire sauter.

SAUTER signifie aussi S'élancer avec vivacité sur quelqu'un, sur quelque chose. Sauter au collet, à la gorge de quelqu'un. Il a sauté sur ses armes pour se défendre. Il a sauté sur lui pour le frapper.

Sauter au cou de quelqu'un, L'embrasser Avec empressement.

Fig., Sauter aux yeux, se dit d'une Chose qui est évidente, qui se fait voir tout de suite, qu'on aperçoit sans peine. Il y a dans ce tableau des défauts qui sautent aux yeux. Ne voyez-vous pas le but qu'il poursuit? Cela saute aux yeux.

SAUTER signifie, au figuré, Parvenir d'une place inférieure à une place plus élevée, sans passer par les degrés intermédiaires. Cet élève a sauté de la troisième à la première.

Il signifie aussi Passer subitement, rapidement d'une chose à une autre qui est différente, qui n'a point de liaison avec elle. Sauter d'un sujet à un autre. Il saute d'une idée à une autre, sans transition.

Il signifie encore Passer d'un endroit à un autre, dans un livre, dans un texte quelconque, sans s'arrêter à ce qui est entre les deux. Vous pouvez sans inconvénient sauter tout de suite au chapitre suivant.

En termes de Marine, il se dit du Vent qui change brusquement de direction. Le vent a sauté du nord à l'est, Il y a passé subitement.

SAUTER s'emploie aussi comme verbe transitif et signifie Franchir en s'élançant en l'air. Sauter un fossé. Sauter la barrière. Ce cheval saute bien les obstacles.

Fig. et fam., Sauter le fossé, le pas, Prendre un parti hasardeux, après avoir longtemps hésité.

Fig., Sauter une classe, Passer d'une classe à une autre sans suivre la classe intermédiaire. Cet élève a sauté une classe.

SAUTER signifie encore, figurément, Omettre, passer quelque chose en récitant, en lisant, en transcrivant, etc. Sauter un passage. Il a sauté deux feuillets. Le copiste a sauté deux lignes. Le pianiste a sauté une mesure.

En termes de Haras, Il se dit d'un Étalon qui saillit, qui couvre une jument. Cet étalon a sauté tant de juments.

Le participe passé
SAUTÉ s'emploie adjectivement en termes de Cuisine et signifie Qu'on a fait sauter. Un poulet sauté. Des pommes de terre sautées. Substantivement, Du sauté de veau. Un sauté de chevreuil.

4

Anagrammes de sauter

Nombre de lettres :