1

enfant

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

enfant(adjectif invariable en genre, nom)

Fils ou fille.
Individu de l'espèce humaine qui est dans l'âge de l‘ enfance.

Enfant gâté enfant à qui ses parents laissent faire toutes ses volontés.
Personne qui se passe ou à qui l‘ on passe tous ses caprices.

Faire l‘enfant badiner comme un enfant, s‘amuser à des choses puériles.

Enfant de choeur enfant qui chante dans un choeur.

Enfant de Marie jeune fille appartenant à une congrégation plus particulièrement dévouée à la Vierge.
{familier} Terme qualifiant une jeune fille timide, excessivement pudique ou naïve.

Attendre un enfant être enceinte.
Un enfant de Paris: natif de Paris.


Enfant de troupe fils de militaire, qui était éduqué dans une école militaire.

Bon enfant {adj. inv. } facile à vivre, qui a bon caractère, simple.

Difficultés orthographiques
des serveuses bon enfant.
l‘ Enfant Jésus.
l‘ Enfant Roi( Jésus).
un enfant roi( enfant gâté).
petits enfants( sans lien de parenté) un jeu d'enfants.
un jardin d‘enfants.
la Vierge à l‘ Enfant.

Les synonymes Mediadico de enfant :

Les synonymes Word de enfant :

10 : bon enfant

Les synonymes WordNet de enfant :

Les antonymes de enfant :

adulte, femme, matrone, compagne, vieillard, grand, vieil ou vieux, f.vieille, ancien,enne


2

Définition du dictionnaire Littré

> ENFANT
Prononciation : an-fan
s. m.
Sens 1
Individu de l'espèce humaine qui est dans l'âge de l'enfance. Un petit enfant. Un bel enfant. Jouer comme un enfant.
L'enfant Jésus, Jésus lorsqu'il était enfant. Un enfant Jésus, une figure de Jésus enfant.
Sage comme l'enfant Jésus, se dit d'un enfant qui est sage et obéissant.
Ce n'est pas un jeu d'enfant, ce n'est pas jeu d'enfant, se dit quand il s'agit de choses sérieuses et importantes.
Être innocent comme l'enfant qui vient de naître ou qui est à naître, être tout à fait innocent.
Enfant gâté, l'enfant à qui ses parents laissent faire toutes ses volontés et qu'ils ne corrigent pas.
Se dit par extension d'un adulte qui se passe ou à qui l'on passe tous ses caprices.
Faire l'enfant, badiner comme un enfant, s'amuser à des choses puériles.
Être enfant, même sens.
Ne pas faire l'enfant, signifie aussi ne pas faire l'ignorant, ne pas affecter l'ignorance d'un enfant sur ce qui est dit ou proposé. Il ne fit pas l'enfant, il profita de l'occasion. Acceptez, ne faites pas l'enfant.
Adjectivement.
Un peuple enfant, un peuple qui n'est pas encore civilisé.
On l'a dit aussi, en poésie, de ce qui est de l'enfance.
D'enfant, loc. adj. Faible, futile. Ce sont scrupules d'enfant.
Sens 2
Mal d'enfant, le travail de l'accouchement. Cette femme est en mal d'enfant.
Faire un enfant, en parlant d'une femme.
Faire un enfant, en parlant d'un homme.
Sens 3
S. f. Petite fille, jeune fille. Ma belle enfant. La pauvre enfant.
Sens 4
Il exprime un rapport de génération, fils ou fille. Il eut plusieurs enfants. Il perdit ses enfants en bas âge.
C'est l'enfant de sa mère, c'est bien l'enfant de sa mère, c'est-à-dire il en a tout le caractère.
C'est bien l'enfant de son père, de sa mère, se dit aussi de la ressemblance physique.
Enfant de bonne mère ou de bonne maison, personne qui occupe un bon rang dans la société. Il n'y a enfant de bonne mère qui ne prétende à cela.
Traiter quelqu'un en enfant de bonne maison, le châtier sévèrement, ne point l'épargner.
Enfant de famille, enfant en puissance de père et de mère.
Enfant de famille, enfant chéri, enfant qui était avantagé aux dépens des autres.
Enfant de famille, enfant de bonne maison.
Enfant de troupe, fils de militaire élevé dans les casernes aux frais de l'État.
Enfant trouvé, enfant abandonné par ses parents, ramassé par les passants, et recueilli par les hospices.
Enfants de la patrie, nom donné, pendant la Révolution, aux enfants trouvés.
Enfant de l'amour, enfant né hors mariage.
Terme de marine. Enfant trouvé, personne qui s'est cachée à bord pour y faire une campagne et qui ne se montre que lorsque le navire est en mer.
Enfant de la balle, voy. BALLE.
Enfants bleus, enfants rouges, pauvres enfants habillés de bleu, de rouge, qu'on élevait à Paris dans un lieu fondé pour cela.
L'enfant prodigue, l'enfant de l'Évangile qui, ayant reçu sa part, va la dissiper follement, et qui, revenant dans l'état le plus misérable, est bien accueilli par son père.
Par analogie, jeune homme qui a fait ses fredaines, malgré les conseils de ses parents, surtout au moment où il revient près d'eux pour mener une vie plus rangée.
Sens 5
Enfants de France, princes et princesses, enfants du roi qui occupait le trône, pour les distinguer de ceux et de celles des différentes branches de la maison royale, qui ne portaient que le titre de princes et princesses du sang.
Sens 6
Petits-enfants, voy. PETITS-ENFANTS.
Sens 7
Enfant de choeur, enfant qui chante au choeur.
Sens 8
Enfants de langue, nom qu'on donnait, dans les Échelles du Levant, à de jeunes Français que le roi entretenait au Levant pour y apprendre les langues turque, arabe, grecque, et pour servir ensuite de drogmans. On dit aujourd'hui jeunes de langue.
Sens 9
Enfants perdus, soldats qui marchent, pour quelque entreprise extraordinaire, à la tête d'un corps de troupes commandé pour les soutenir ; ainsi nommés parce que leur service est particulièrement périlleux. Cette locution provient peut-être de los infantes, expression espagnole, d'où est né le mot infanterie.
Plus généralement. Enfants perdus, personnes qu'on met en avant dans une affaire hasardeuse.
Fig.
Néologisme. Enfant terrible, enfant qui, en répétant ce qu'il a entendu dire, blesse profondément ceux à qui il parle. Dites-moi donc, monsieur, qui est-ce qui a inventé la poudre ? papa dit que ce n'est pas vous.
Par extension, ceux qui par trop de sincérité compromettent leur cause, leur parti.
Sens 10
Terme de familiarité, d'encouragement, avec un accent paternel, et venant d'un homme âgé ou d'un supérieur. Mes chers enfants. Allons, enfants. Mon enfant, écoutez-moi.
Un bon enfant, un homme de bonne humeur, et aussi un homme qui n'a pas de malice.
On dit de même une bonne enfant. Elle est bonne enfant.
Il est bon enfant, bien bon enfant de croire cela, de se prêter à cela, c'est-à-dire il est bien simple de croire cela, etc.
Adjectivement. Il a un air bon enfant, un sourire bon enfant.
Dans le style familier, bon enfant entraîne souvent l'idée d'aimable vaurien, de joyeux compagnon.
Sens 11
Les êtres humains considérés comme fils du ciel, de Dieu, de la terre, de la patrie, etc. La patrie réclama le secours de ses enfants. Les enfants d'une même patrie. Les enfants de Dieu et de l'Église.
Dans le langage biblique. Les enfants des hommes, les hommes, et surtout ceux qui vivent dans l'iniquité. Les enfants de lumière, ceux qui ont reçu l'Évangile. Les enfants de ténèbres, les idolâtres.
Par extension, il se dit d'autres êtres que les êtres humains.
Sens 12
S. m. plur. Descendants. Nous sommes tous enfants d'Adam. Les enfants d'Israël.
Sens 13
Natif. Les enfants de Paris.
Sens 14
Partisan, sectateur, disciple, Les enfants de la liberté et de l'égalité.
Enfants de St-François, de St-Ignace, etc. les Franciscains, les Jésuites, etc.
Les enfants de Bellone, de Mars, les guerriers. Les enfants d'Apollon, les poëtes.
Sens 15
Ce qui est l'effet, la conséquence de, le produit de. Le bonheur est enfant de la vertu. Les jeux, les ris, enfants de la gaieté.
Sens 16
Petit d'un animal.
Sens 17
Terme d'astronomie. Enfants de Dercéto ou enfants d'Atergatis, la constellation des Poissons.
Sens 18
Terme d'alchimie. Enfants de la nature, les quatre éléments qu'admettaient les anciens.
Enfant des philosophes, le mercure.
PROVERBES
De fol et d'enfant se doit-on délivrer, c'est-à-dire quand on travaille sérieusement, il faut écarter les gens folâtres et les enfants.
Cet enfant a trop d'esprit, il ne vivra pas, se dit sérieusement pour exprimer la crainte qu'inspire la santé d'un enfant trop précoce, ou, par moquerie, pour exprimer qu'un enfant est sans esprit.
Il n'y a plus d'enfants, c'est-à-dire on commence à avoir de la malice de bonne heure ; et aussi, les jeunes gens pensent, parlent, agissent comme les hommes mûrs.
Enfant de Melchisédech, personne dont on ne connaît pas la famille.
Les menteurs sont enfants du diable.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XIVe s.
XVe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Bourg. éfan ; picard affant, effant ; provenç. enfan, effan, efan ; espagn. et ital. infante, infant ; du latin infantem, enfant, de in, non, et fari, parler (voy. FABLE) : celui qui ne parle pas. L'ancien français enfe ou enfes est le nominatif, d'ínfans, avec l'accent sur in ; enfant est le régime, d'infántem, avec l'accent sur fan.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE ENFANT. Ajoutez :
Sens 19
Enfant de la balle, voy. BALLE 1, n° 1.
Ploetz, auteur d'une grammaire française populaire en Allemagne, prétend que, au féminin, enfant ne se dit qu'au singulier, et qu'au pluriel ce mot est masculin, même quand il s'agit d'une fille. Mais, s'il est correct de dire : Rose est une jolie enfant, Marguerite est une jolie enfant, il le sera aussi de dire : Rose et Marguerite sont de jolies enfants.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> ENFANT
n. m.
Garçon ou fille qui est en bas âge. Un bel enfant. Tenir un enfant sur les fonts baptismaux. Un enfant à la mamelle. Un enfant mort-né. Pleurer comme un enfant. S'amuser, rire comme un enfant. Des jouets d'enfants. Laissez venir à moi les petits enfants.

Fam., Ce n'est pas un jeu d'enfant, ce n'est pas jeu d'enfant, se dit d'une Affaire grave et sérieuse, ou d'un engagement dont on ne peut se dédire.

Fig., Il est aussi innocent que l'enfant qui vient de naître, se dit pour mieux affirmer l'innocence de quelqu'un.

Fig., Faire l'enfant, Badiner comme un enfant, s'amuser à des choses puériles. On dit de même Être enfant. Est-elle enfant! Que vous êtes enfant!

Se comporter, se conduire, agir comme un enfant, parler comme un enfant, Agir sans réflexion, tenir des discours puérils. On dit de même Propos d'enfant. Conduite d'enfant, etc.

Fig. et fam., Il n'y a plus d'enfants, se dit à propos d'un Enfant qui parle de choses qu'il devrait encore ignorer.

Fig. et fam., Il est bon enfant, bien bon enfant de croire cela, de se prêter à cela, Il est bien simple de croire cela, etc.

Être bon enfant signifie aussi Être de bon caractère, commode à vivre, toujours de bonne humeur. C'est une bonne enfant, une bien bonne enfant.

Enfant trouvé, Enfant abandonné et dont le père et la mère ne se font pas connaître. L'hospice des enfants trouvés, ou, simplement, Les Enfants trouvés. Aller aux Enfants trouvés.

Enfant de troupe, Fils de militaire élevé aux frais de l'État.

Enfant de choeur. Voyez CHOEUR.

Fig., Enfants perdus, s'est dit des Soldats que l'on porte en avant un jour de combat et que l'on considère comme perdus.

ENFANT s'emploie aussi comme nom des deux genres en termes d'amitié et de familiarité. Ma belle enfant. Venez, mon enfant. Ma chère enfant, écoutez-moi. Enfant que vous êtes! Courage, enfants, criait-il à ses soldats.

ENFANT est quelquefois féminin quand il sert à désigner précisément qu'il s'agit d'une Fille et non d'un garçon. Voilà une belle enfant! Vous êtes une aimable enfant. La pauvre enfant. Que cette enfant est laide! Oh! la vilaine enfant.

Il se dit aussi d'un Fils ou d'une Fille, quel que soit leur âge, par relation au père et à la mère, ou à l'un des deux seulement. Avoir des enfants. Être chargé d'enfants. Il laisse une veuve et quatre enfants en bas âge. Dans son extrême vieillesse, il resta entouré de ses enfants. Cette mère est faible, elle gâte ses enfants. Enfant mâle. Enfant légitime. Enfant naturel. Enfant adoptif. Enfant d'adoption. Enfant du premier lit, du second lit.

ENFANTS, au pluriel, se dit aussi des Petits- fils et arrière-petits-fils. Ce père de famille a dîné avec tous ses enfants. Les petits-enfants d'une personne, Ses petits-fils et arrière- petits-fils. Ses petites-filles et arrière-petites- filles. On dit aussi Enfants pour exprimer Toutes les générations.

Il se dit également quelquefois de Tous ceux qui sont sortis d'une même souche, qui ont la même origine. Nous sommes tous enfants d'Adam. Les Juifs sont appelés les enfants d'Israël. Fig., Nous sommes les enfants de Dieu par la grâce. Tous les fidèles sont enfants de Dieu, enfants de l'Église. La patrie vit alors tous ses enfants s'armer pour elle.

Les enfants de France, Les princes enfants légitimes des rois de France, et ceux qui descendent des aînés. Gouverneur des enfants de France. Gouvernante des enfants de France.

Fig., Enfant de Paris, Natif de Paris, qui a l'esprit parisien.

Fig., Enfant de la balle, Enfant d'un maître de jeu de paume; et, populairement par extension, Toute personne élevée dans la profession de son père. Il se dit spécialement quand la profession du père touche au théâtre.

En style de l'Écriture, Les enfants de lumière, Ceux qui sont éclairés des lumières de l'Évangile. Les enfants de ténèbres, Les idolâtres. Les enfants des hommes, Les hommes. Cela se dit principalement par opposition à l'expression Les enfants de Dieu.

Enfant de l'amour, Enfant naturel.

Il s'est dit autrefois, figurément, d'une Chose qui est produite par une autre, qui en naît, qui en résulte. Le remords est enfant du crime.

4

Anagrammes de enfant

Nombre de lettres :
5

Usages de enfant

enfant


1 :

Enfant scolarisé, orphelin, bruyant, difficile, indiscipliné.
Enfant insupportable, mal élevé, turbulent, prodige.
Enfant surdoué, malheureux, arriéré, retardé, battu.
Enfant martyr, mort-né, prématuré, terrible, gâté, handicapé.
Enfant espiègle, désobéissant, mal poli, effronté, maltraité.
Enfant mal embouché, désocialisé, fugueur, grognon.
Enfant unique, légitime, naturel, illégitime, adoptif.
Enfant adultérin, incestueux, trouvé, endurci, prodigue.
Enfant seul, accompagné, carencé, mal( ou bien) élevé.
Enfants livrés à eux-mêmes.
Enfant de choeur, de troupe.
Enfant de l' amour, de la balle.
Enfant de parents divorcés.
Enfant de trois ans.
Enfants de l' Église.
Enfant du peuple, du pays.
Enfants du premier, du second lit.
Enfant d' un premier, second mariage.
Enfant d‘ un autre lit.
Enfant qui naît, s' endurcit, boude, grandit, obéit, désobéit.
Enfant qui babille, gazouille, bavarde, bave, tète, s‘ instruit.
Enfant qui assimile mal, chigne, pleurniche, geint, se plaint.
Enfant qui apprend, s‘ émerveille, fugue, s‘ amuse, s‘ ennuie.
Enfant qui joue, fabule, pleure, se familiarise, fugue.
Enfant qui gigote, grogne, se développe, grossit, forcit.
Enfant qui miaule, minaude, moucharde, fayote, mue.
Enfant qui s‘ oublie, paresse, gesticule, se cultive.
Enfant qui vient de naître.
Enfant qui sait lire, écrire et compter.
Enfant qui gribouille, barbouille, griffonne quelque chose.
Enfant qui se fait disputer, gronder, réprimander, engueuler.
Enfant qui se tient tranquille.
Enfant qui commence à lire, à écrire, à compter.
Enfant qui apprend à parler, à marcher.
Enfant qui imite ce qu‘ il voit, ce qu‘ il entend.
Enfant qui écoute ses parents.
Enfant qui obéit à ses parents.
Cet enfant est de lui.
Enfants qui s‘ agitent, s‘ amusent, chahutent, se chamaillent.
Enfants qui s‘ ébattent, jouent, batifolent, s‘ épanouissent.
Enfants qui s‘ étiolent, folâtrent, badinent, gigotent.
Enfants qui se trémoussent, gambillent, grouillent.
Enfants qui cavalcadent dans toute la maison.
Enfants qui goûtent à quatre heures.
Les enfants grandissent ce qui les entoure.
Ses enfants lui manquent.
Seuls les enfants furent épargnés.
Bon enfant.
Jeune enfant.
Petits-enfants.
Caprice, jeu d‘ enfant.
Enlèvement, séquestration d‘ enfant.
Bourreau, livre, lit, voiture, jardin, troupe d‘ enfants.
Substitution d‘ enfants.
Père de trois enfants.
Personnalité, développement, psychologie de l‘ enfant.
Âge mental d‘ un enfant de six.
Caprices d‘ un enfant.
Maladies des enfants.
Droit de visite aux enfants.
Ne vous éloignez pas les enfants !
Ne laissez pas les enfants jouer avec les prises électriques.
Ne pas laisser à la portée des enfants.
Abandonner un( ou son) enfant.
Abandonner ses enfants.
Accoucher d‘ un enfant.
Abêtir un enfant.
Abrutir un enfant.
Accoucher d‘ un enfant.
Accoutrer ses enfants.
Adopter un enfant.
Aimer ses enfants.
Allaiter un enfant.
Aller chercher un enfant à l‘ école.
Amener ses( ou des) enfants quelque part.
Apeurer un enfant.
Appeler son enfant Pierre.
Apprendre quelque chose à un enfant.
Apprendre à lire, à compter, à écrire à un enfant.
Apprivoiser un enfant.
Arracher un enfant à sa mère.
Attabler les enfants ensemble.
Attendre un enfant.
Attifer ses enfants.
Avoir un( ou des) enfant.
Avoir un( ou des) enfant à nourrir, à ( sa) charge.
Avoir la garde, la charge d‘ un( ou de son) enfant.
Baigner un enfant.
Balader ses enfants.
Balancer un enfant pour l‘ endormir.
Baptiser un enfant.
Battre un enfant.
Bénir ses enfants en mourant.
Bercer un enfant.
Bercer un enfant dans ses bras.
Bêtifier avec un( ou son) enfant.
Brusquer un enfant.
Brutaliser un enfant.
Cajoler un enfant.
Câliner un enfant.
Calmer un enfant.
Caresser un enfant.
Caser ses enfants.
Catéchiser un enfant.
Chahuter avec des enfants.
Changer un enfant.
Chapitrer un enfant.
Chausser un enfant.
Chérir ses enfants.
Choisir d‘ avoir des enfants.
Chouchouter ses enfants.
Choyer un enfant.
Cogner un enfant.
Coiffer un enfant.
Comprendre les enfants.
Concevoir un enfant.
Conduire un enfant à l‘ école, à la crèche.
Conduire la main d‘ un enfant.
Confier son enfant à quelqu‘un.
Consacrer un enfant à un Dieu, à la Vierge.
Considérer quelqu‘un comme son enfant.
Consoler un enfant.
Contempler ses enfants.
Corriger un enfant.
Coucher un enfant.
Couver ses enfants.
Couvrir un enfant.
Culotter un enfant.
Débarbouiller un enfant.
Déchausser un enfant.
Déclarer un enfant.
Découvrir un enfant.
Déculotter un enfant.
Démailloter un enfant.
Désavouer un enfant.
Déséquilibrer un enfant.
Déshabiller un enfant.
Déshériter son( ou ses) enfants.
Déstabiliser un enfant.
Dévêtir un enfant.
Divertir un enfant.
Donner le sein à un enfant.
Donner des soins à enfant.
Dorloter un( ou son) enfant.
Doucher un enfant.
Dresser un enfant.
Éduquer un enfant.
Effrayer un enfant.
Élever un( ou des) enfant.
Élever un enfant au sein, au biberon, à la dure, dans du coton.
Éloigner les enfants de quelque chose.
Embrasser un( ou son) enfant.
Encenser un enfant.
Endormir un enfant.
Endurcir un enfant.
Enfanter un enfant.
Engendrer un enfant.
Enlever un enfant.
Enlever un enfant par séduction, par violence.
Enseigner un enfant.
Enseigner quelque chose à des enfants.
Entretenir un enfant.
Envoyer un enfant à l‘ école, chez ses grands-parents, en vacances.
Épouiller un enfant.
Épouvanter un enfant.
Établir ses enfants.
Étioler les enfants.
Éveiller un enfant.
Expédier les enfants au lit, en camp de vacances.
Exposer un enfant.
Faire l‘enfant.
Faire un enfant.
Faire un enfant à quelqu‘un.
Faire un enfant dans le dos.
Faire de son enfant un enfant gâté, ingrat.
Faire la joie des enfants.
Faire garder un enfant.
Faire manger un enfant.
Faire obéir un enfant.
Fesser un enfant.
Fliquer ses enfants.
Frapper un enfants.
Fulminer contre un enfant.
Garder un( ou des) enfant.
Gâter un enfant.
Gâtifier avec des( ou ses) enfants.
Gifler un enfant.
Gourmander un enfant.
Gronder un enfant.
Habiller un enfant.
Habiller ses enfants soi-même.
Houspiller un enfant.
Idolâtrer ses enfants.
Inculquer quelque chose à un enfant.
Inscrire son enfant à l‘ école, à un sport.
Instruire un enfant.
Investir dans un enfant.
Kidnapper un enfant.
Laisser les enfants à leur mère.
Laisser deux enfants en mourant.
Laisser quelque chose, une maison à ses enfants.
Laver un enfant.
Légitimer un enfant naturel.
Léguer quelque chose à ses enfants.
Lever un enfant.
Maltraiter un enfant.
Martyriser un enfant.
Mener un( ou des) enfant quelque part.
Mettre un enfant en pension, à la crèche, sur ses pieds.
Mettre au monde un enfant.
Mignoter un( ou son) enfant.
Moraliser un enfant.
Morigéner un enfant.
Moucher un enfant.
Négliger ses enfants.
Ne pas être un enfant de choeur.
Ne pas laisser quelque chose à la portée des enfants.
Ne pas pouvoir avoir d‘ enfants.
Ne plus être un enfant.
Nommer son enfant Pierre.
Nourrir un( ou son) enfant.
Nourrir un enfant à la cuillère.
Obliger son( ou ses) enfant à faire quelque chose.
Ôter un enfant à sa mère.
Parler comme un enfant.
Perdre un enfant.
Placer un enfant en couveuse.
Porter un enfant.
Porter la main sur un enfant.
Prendre un enfant dans ses bras.
Prendre quelqu‘un pour un enfant.
Prendre soin des enfants.
Prénommer son enfant Pierre.
Promener un enfant.
Punir un enfant.
Rassurer un enfant.
Reconnaître un enfant.
Réprimander un enfant.
Rester( un) enfant.
S‘amuser avec des enfants.
Se désintéresser de ses enfants.
Se devoir à son( ou ses) enfant.
Se fâcher pour qu‘ un enfant se tienne tranquille.
Se gendarmer pour qu‘ un enfant se tienne tranquille.
Se laisser conduire comme un enfant.
Sermonner un enfant.
Sevrer un enfant.
S‘occuper d‘ un enfant.
S‘occuper d‘ enfants handicapés.
Surveiller un( ou des) enfant.
Taper un enfant.
Tenir les enfants éloignés de quelque chose.
Traiter quelqu‘un comme un enfant.
Traiter quelqu‘un comme son enfant.
Vouloir un( ou des) enfant.


6

Mots Proches de enfant

Mots précédents
enfaîtement
enfaîter
enfance

Mots suivants
enfantable
enfantement
enfanter