1

livrer

 Définition et Synonymes - Définition Mediadico

livrer(verbe pronominal, verbe transitif)

Les synonymes Mediadico de livrer :

4 : dénoncer: déférer, remettre, donner, trahir, vendre.

5 : un secret: dire, avouer, confier, dévoiler.

Les synonymes Word de livrer :

Les synonymes WordNet de livrer :

Les antonymes de livrer :

garder, guérir, conserver, rédimer, résister, regimber, repousser, acquérir, écrouer, emprisonner, préserver, asservir, prendre, recevoir, dérober, défendre, refuser, sauver


2

Définition du dictionnaire Littré

> LIVRER
Prononciation : li-vré
v. a.
Sens 1
Remettre ce qui a été acheté, payé, convenu. Livrer de la marchandise. Livrer un ouvrage pour un certain prix.
Familièrement et fig. Je vous en livre autant, c'est-à-dire je suis dans le même cas que vous.
Sens 2
Mettre au pouvoir de, dans les mains de, soit une personne, soit une chose. Livrer un coupable à la justice, aux mains, entre les mains de la justice.
Livrer un manuscrit, un ouvrage à l'impression, le faire imprimer.
Fig. et familièrement. Je vous livre cet homme-là marié avant qu'il soit peu, je vous le livre ruiné dans un an, etc., c'est-à-dire je vous assure qu'il sera marié avant qu'il soit peu, qu'il sera ruiné dans un an. Je vous le livre chez vous à telle heure, c'est-à-dire je vous réponds que je le mènerai chez vous à telle heure, que je l'obligerai de s'y rendre.
Si vous avez besoin de lui dans telle affaire, je vous le livre, c'est-à-dire je vous réponds qu'il vous servira.
Fig. et familièrement. Je vous livre cet homme-là pieds et poings liés, c'est-à-dire il fera ce que vous voudrez, vous en disposerez comme il vous plaira.
On disait autrefois qu'un coupable était livré au bras séculier, quand le juge ecclésiastique le remettait au juge laïque pour l'application des peines afflictives.
Fig. et familièrement. Livrer au bras séculier, abandonner ce dont on ne se soucie plus, ce dont on n'a plus besoin. Les restes du dîner ont été livrés au bras séculier, c'est-à-dire aux domestiques.
Livrer à la mort, au supplice, faire subir à un condamné la mort, le supplice.
Sens 3
Remettre entre les mains de, avec l'idée qu'il y a trahison de la part de ceux qui livrent. Judas livra Jésus aux Juifs pour trente deniers.
Sens 4
Exposer à. Livrer une ville au pillage. Livrer les voiles au vent.
Fig. Remettre en abandon. Livrer ses secrets à un imprudent. Livrer son âme à la douleur, à l'espérance.
Être livré à, être plongé dans, être absorbé, appartenir à. Il est livré à de singulières illusions.
Faire abandon de.
Sens 5
Terme de chasse. Livrer le cerf aux chiens, mettre les chiens après le cerf.
Livrer en proie, abandonner aux animaux carnassiers ; et fig. abandonner sans réserve à la passion, à la fureur.
Sens 6
Livrer se dit de celui qui offre la bataille à l'ennemi et engage l'affaire. Livrer une bataille, un combat, un assaut.
On dit aussi livrer bataille.
Fig. Livrer bataille, livrer combat pour quelqu'un, soutenir fortement les intérêts de quelqu'un.
Fig.
On remarquera que, bien qu'on dise livrer bataille, on ne dit pas livrer combat au propre, mais que livrer combat ne se dit qu'au figuré.
Par une analogie, qui n'est plus guère saisie et employée, livrer un tourment, causer une vive peine.
Sens 7
Terme de jeu de dés. Livrer chance, amener un nombre de points qui fait la chance de l'adversaire.
Sens 8
Se livrer, v. réfl. Se remettre à, se confier à.
Se livrer à quelqu'un, se confier à lui. Il s'était livré à de faux amis qui le trompaient.
Sens 9
Fig. S'abandonner à.
J. J. Rousseau, avec faire, a fait ellipse du pronom personnel. Une autre idée me fait livrer à mon zèle avec confiance, Lett. à la comtesse de B. 26 janv. 1765. C'est une licence qui n'est pas à imiter.
Sens 10
Se livrer à, se dévouer à.
Sens 11
Faire don de sa propre personne.
Se livrer, s'attacher exclusivement, s'enchaîner.
Se livrer, se dit d'une femme qui accorde à un homme les dernières faveurs.
Sens 12
Se mettre au pouvoir de.
S'ôter toute ressource.
À plusieurs jeux, à l'escrime, se livrer, donner quelque avantage à son adversaire.
Fig. C'est un homme qui se livre dans la discussion.
Sens 13
Absolument. Se livrer, être communicatif.
C'est un homme qui ne se livre pas, c'est un homme très circonspect, très réservé.
Sens 14
Se livrer à, suivre une carrière, une profession, un travail.
Par extension.
Sens 15
Se livrer, être engagé, en parlant de bataille. Des combats violents se livrent entre les cerfs lors du rut. Tel vend qui ne livre pas, c'est-à-dire on ne réussit pas toujours dans les mesures que l'on prend pour tromper quelqu'un.
SYNONYME
LIVRER, DÉLIVRER (dans le sens de donner). Livrer, c'est remettre ce qui a été stipulé, convenu, vendu : le marchand livre la marchandise à celui qui l'a achetée. Délivrer n'implique pas cette idée ; c'est simplement remettre : un garde-magasin délivre tant de sacs de farine à celui qui est autorisé à venir les prendre.
HISTORIQUE
XIe s.
XIIe s.
XIIIe s.
XVIe s.
ÉTYMOLOGIE
Provenç. liurar, lieurar, livrar ; catal. lliurar, livrar ; espagn. librar ; ital. librare, liberare ; du lat. liberare, rendre libre. " L'idée moderne, dit Scheler, se déduit naturellement du sens classique : affranchir, détacher une chose ou la laisser partir, la livrer, ne plus la retenir sont des idées qui se tiennent. " Cela est très juste. Liberare avec le sens de remettre se trouve dès les Capitulaires de Charles le Chauve.
SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE LIVRER. Ajoutez :
Sens 16
Se livrer, en termes de commerce, prendre livraison. Se livrer d'un chargement de blé.
> LIVRÉ, ÉE
Prononciation : li-vré, vrée
part. passé de livrer
Sens 1
Remis. Les marchandises livrées à l'acheteur.
Sens 2
Remis entre les mains de.
Fig.
Sens 3
Qui est dévoué à quelqu'un.
Absolument.
Sens 4
Abandonné à, en proie à.
3

Dictionnaire de L'académie française (8 ème édition)

> LIVRER
v. tr.
Mettre une chose au pouvoir, en la possession de quelqu'un, selon les conventions faites avec lui. Livrer de la marchandise. Il doit livrer la commande à trois mois. Livrer un ouvrage pour un certain prix. Mon libraire doit me livrer demain une certaine quantité d'exemplaires. Livrer à domicile, en gare. Livrer à l'usine.

Il signifie aussi Mettre une personne à la discrétion d'une autre. Livrer un coupable à la justice, entre les mains de la justice.

Il se dit particulièrement de Ceux qui accomplissent cette action par trahison. Livrer une ville. Livrer son complice. Il avait des intelligences avec l'ennemi pour lui livrer la place. Judas livra Notre-Seigneur aux Juifs.

Fig. et fam., Je vous livre cet homme, Je vous réponds qu'il fera ce que vous voudrez, que vous en disposerez comme il vous plaira.

Livrer une bataille, un combat, un assaut, Engager une bataille, un combat, un assaut. On dit aussi Livrer bataille.

Fig., Livrer bataille, livrer combat pour quelqu'un, Soutenir fortement les intérêts de quelqu'un.

Livrer au bras séculier, se disait du Renvoi que le juge ecclésiastique faisait au juge laïque pour prononcer ou pour appliquer des peines afflictives.

LIVRER se dit aussi dans le sens de Donner en proie, exposer à. Livrer une ville au pillage, la livrer à la fureur des soldats. Livrer quelqu'un à la mort. Livrer les voiles au vent.

En termes de Chasse, Livrer le cerf aux chiens, Mettre les chiens après le cerf.

LIVRER signifie aussi Confier. Livrer ses secrets à quelqu'un. Il s'était entièrement livré à des gens qui le trahissaient.

Absolument, C'est un homme qui ne se livre pas, C'est un homme très circonspect, très réservé.

SE LIVRER signifie aussi, en termes de Jeu, Donner imprudemment quelque avantage à son adversaire.

4

Anagrammes de livrer

Nombre de lettres :